lundi 5 janvier 2009

Zohra: des goûts et des couleurs....


Quelques membres choisis de sa Famille, venant de voir Zohra, mise récemment bas par Madame Rachida Dati, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, c'est à dire dépositaire du sceau de la République Française, appelé Grand Sceau de France.
La confusion entre les fonctions de garde des Sceaux et celle de ministre de la Justice remonte à l’Ancien Régime, lorsque le chancelier, qui était le chef de l’administration judiciaire, fut chargé par le Roi de garder la matrice des sceaux royaux, qui permettait de garantir l’authenticité des documents officiels du royaume.
Cette tradition a traversé les siècles, l’actuelle Ministre de la Justice continue de conserver, dans son bureau, la presse servant à établir le sceau officiel de la République, datant de juin 1848.

Juin 1848.
Le Grand Prolétariat Parisien se levait, brisant l'alliance de Février avec les Guizot, Sébastiani et Cavaignac, brisant son alliance avec l'ordre bourgeois, sa domination de classe, et l'esclavage des ouvriers.
La mitraille du bourgeois gronda en déchirant le corps du prolétariat.
Depuis, ce fossé entre la Race bourgeoise et la Race Prolétaire n'a cessé de s'approfondir. La Bourgeoisie "française", hait d'une manière inexpugnable et absolue le vieux peuple frondeur.
Des fleuves de sang séparent à jamais ces deux classes.
A tel point qu'après avoir par deux fois fait appel à l'étranger pour écraser son peuple insurgé, 1871 et 1939, la race bourgeoise, lassée, décida une fois pour toute de changer de peuple.

1970 et suivantes
 On remplaça tout d'abord les ouvriers dans les usines puis les petits enfants dans les maternités, et aujourd'hui, couronnant cette évolution, le gouvernement de la "France" himself, est un gouvernement de l'Etranger, un gouvernement d'étrangers. Piqueté, ça et là, dans les interstices, d'une valetailles de rats, genre Lagarde ou Fion, pour faire couleur locale.

Cependant, sous d'autres cieux, dans des contrées comme celles d'où est originaire la Fathma Dati , les peuples sont ontologiquement liés à leurs propres riches. Les tribus levantines, toujours capables d'un admirable fanatisme contre un envahisseur détesté, ne se sont jamais soulevées contre leur propre bourgeoisie.
Ils révèrent plus que tout la Richesse, l'acquérir leur semble empreint de la plus haute dignité, ils élèvent leurs riches au Pinacle, traînant leurs faces dans la poussière à Leurs Pieds chaussés de babouches d'or, le cul dressé vers le soleil couchant.
On le voit bien aujourd'hui en Hexagonie. Ils détruisent allégrement voitures, crèches, bibliothèques, écoles, infrastructures des Gaulois honnis, tout en filant à l'occasion un coup de main à l'Etat Bourgeois pour réprimer les révoltes beaucoup plus politisées des jeunes sous-chiens.
.Le sale boulot de Madââââme lA Ministre Dati, déguisée en ministre dans ses oripeaux Dior, consista à flinguer les tribunaux de proximité, les Prud'hommes, le code du travail, les petits juges, tout une partie du tissu social imposé par le peuple en arme en 1947, au compte des intérêts des Vrais jupes plissées et foulards Hermès.
 
Considérant cette évolution, il conviendrait, mentalement, de remplacer le Grand Sceau de France par un grand seau à anse, afin qu'un huissier anosmique et onirique l'allât vider régulièrement des vomissures de notre dégoût.
Félix le Chat

1 commentaire:

filledufeu a dit…

Sans doute les aristocrates avaient ils plus d' amour du petit peuple que ces parvenus!bravo pour votre amour des ouvriers, mais leur vote montre parfois qu'ils méconnaissent leurs intérêts.