vendredi 2 janvier 2009

Sabrons le champagne avec les sabras

An de disgrâce Deux mille neuf  : le ton est donné en Palestine !

Sabrons le champagne avec les sabreurs
Tous les Sabras les Attila
Les massacreurs
Qui viennent comme des fiers à bras
pour fêter Anouccah
D’éventrer jusque dans leurs draps
les enfants de Gaza
Faisons la bombe avec les sabras
Qui dorment dans leurs beaux draps
Trempés de sang
Buvons la coupe de sang frais
D’enfants fraîchement immolés
Et boum ! Leurs petits cœurs font boum !
Quant ils explosent
De panique
Avant d’aller s’éparpiller
Avec leur mains avec leurs pieds
Vers les Etoiles bleues
Peintes sur les F16
Buvons la coupe de sang frais
D’enfants fraîchement immolés
Gloire et Honneur aux Sabras
Pataugeant dans les artères ouvertes de Gaza
Pour achever tout ce qui bouge
Les enfants déchiquetés
Palpitant encore dans leurs bouges

Le manque à gagner de Monsieur Madoff
Nous explique la Voix-off
Il faut s'en dédommager
Par des fleuves de Sang Frais
D’enfants fraîchement immolés

Levons nos verres aux Sabras !
Enténébrés de la terre, éclaboussés de sanies, ruissellant de sang, ruisselant du sang des enfants palestiniens, dégouttant partout de richesses innombrables, dégoulinant de sang, couverts de sang des pieds à la tête, pataugeant dans le sang, dans le sang des petits enfants de la Palestine.
Trafiquants de la mémoire,
Bouchers-boursicoteurs vendant à l'encan les mannes des enfants juifs de la Deuxième Boucherie,
Par quartiers asphyxiés de Mémoire
Pour jouir davantage de leur présence au monde, de leur suprématie, au nom d'une abjection passée, pour justifier, pour rendre plus facile encore leur abomination présente.

Et n'oublions jamais
Que ce sont ces gens là misère
Qui à longueur d'années
Donnent des leçons à la Terre entière
Trient le bon grain de l'ivraie
Disent le Beau le Bon le Vrai.

1 commentaire:

filledufeu a dit…

Je m' associe avec ferveur à ce texte terrible et magnifique.que votre non soit non et celui là devrait résonner dans le monde entier.