dimanche 22 avril 2018

Avec le recul

Les tirs de missiles de Trump et de ses deux chiens de garde restent bien en-dessous du niveau d’action qu’exigent la classe politique et les médias haméricains.
Ceux là  s’attendaient sans aucun doute que les frappes incluraient une tentative d’assassiner le président syrien.

 J'ai donc moi aussi identifié ce début de tir de missile comme le commencement d'une intervention sérieuse destinée à abattre Assad.

 C'est plus facile de se réveiller à midi quand tout semble terminé, et de se mettre à danser en poussant des youyou comme des algériens après un matche de foute : Ha Ha ha ! Regardez l'OTAN quelle daube ! 
Et de dauber sur le « feu d'artifice en l'honneur de Bachar » comme Xavier Moreau.
L’armée russe déclare que les forces syriennes ont pu abattre la plupart des missiles lancées contre la Syrie.  Valse avec Bachar, le triomphalisme est à l'honneur partout dans la dissidonce.
Ces attaques n'auraient été que symboliques, qu'un spectacle destiné à clore : « la fin de l’intervention des alliés contre l’armée de Bachar el-Assad ».( X. Moreau)

Dans le même temps on citait le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei qui dénonçait un crime : « L’attaque menée ce matin contre la Syrie est un crime. Je déclare franchement que le président américain, le président français et la Première ministre britannique sont des criminels (...), ils n’obtiendront rien et ne tireront aucun bénéfice ».

Faudrait s'entendre : crime ou feu d'artifice ?

Jakubowicz, le grand avocat mondain qui a choisi de défendre l'assassin de la petite Maëlys, qui est un Marc Dutroux local, un pourvoyeur de chair fraîche pour ce qu'on appelle des "réseaux" de sadiques pédomanes, l'immense avocat a éternellement lié les chambres à gaz d'Auswitch et les gaz chimiques de  Douma. Ceux qui demandent des preuves doivent être tenus dans une m^me suspicion de négationnisme nazi.  C'est risqué, car la base frauduleuse des chambres à gaz de Douma si elle était avérée, pourrait jeter le discrédit sur la Shoah !
Déjà ceux qui tentent de comprendre en dehors du Sentier battu doutent du gaz syrien ! Iront ils jusqu'au Zyclon ? Bé, faut espérer que non !

Mais nombreux sont ceux qui estiment que devant la débâcle des djihadistes pour renverser le gouvernement syrien, Washington et Londres décidés à intervenir directement, ce sont CIA,  MI6 et criminels syriens qui ont fabriqué les preuves.

Une chose est sûre : le "pessimisme" dont j'aurais fait preuve n'est pas plus ridicule que le triomphalisme.

La faction clintonnienne de l'apparel d'état haméricain, soit le parti Juif,  pousse Trump à aller à la guerre frontale contre la Syrie, la Russie et l’Iran.
"Maintenant, avec l’US Navy sur place, avec le soutien de la France et de l’Angleterre, le compte à rebours vers la confrontation a apparemment commencé" 
écrit avec raison Israël Shamir.

Dans un article de Die Welt du 18 avril  un journaliste allemand écrit : « La guerre contre Assad devrait être guidée par un seul objectif... Le régime d’Assad peut-il être exterminé (auslöschen) par un tir de missile? »

Ce nouveau conflit ne s’arrêtera pas avec l’attaque contre la Syrie, pas plus que l’extension de la guerre ne s’est arrêtée avec l’invasion de l’Irak.
De toute évidence on prépare une confrontation avec l’Iran et la Russie, c'est le plan de l'Israël terrestre et de l'Israël éternel.

Hier le New York Times, journal de l'Israël éternel, divulguait un rapport, soi disant fuité des renseignements militaires.
L'exposé Pentagonal tire le bilan des tirs missiles du 14 avril, "qui n’ont pas réussi à détruire les prétendues capacités d’armes chimiques du gouvernement syrien." Et il conclut qu' il faut passer à la vitesse supérieure, avec des raids beaucoup plus étendus, massifs et destructeurs, au risque de déclencher un affrontement militaire avec la Russie.
Ils ont l'air de penser que la surpuissance militaire de la Russie,  de l'ex URSS sinistrée, vendue à l'encan par le retour au capitalisme, ne serait qu'un mythe.

That is the question.



samedi 14 avril 2018

Hilary Trump ?

7 heures du mat
Hilary Trump déclenche une opération militaire en Syrie avec Paris et Londres

8 heures : Les masquent tombent. Le Turc approuve le bombardement par l'axe Israelo-americain.
—  Va falloir revoir votre logiciel les gars !

8 heures 30 : Et Poutine ?
On sait que les russes ont déployé une activité effrénée pour convaincre Trump de reculer.
Mais maintenant ?

Trump 
 – Vladimir tu es un milliardaire ne l’oublie jamais ! Et moi je suis le milliardaire de tous les milliardaires, le Big Boss de la ploutocratie mondiale !

Vladimir 
– Je suis aussi le chef d'Etat de la Russie, allié de la Syrie martyrisée.

Trump 
– Tu es milliardaire d’abord !


Qu'est ce qui va peser le plus ? Russe ou milliardaire ?
Tout se concentre sur cette question.


L'ambassadeur de Russie à Washington, Anatoli Antonov déclare que ces frappes reviennent à « insulter le président russe, Vladimir Poutine.  Nous avions averti que de telles actions appelleraient des conséquences »!
 Lesquelles ?


9 heures :
Le mensonge éhonté selon lequel l’ignoble intervention impérialiste contre la Syrie est une réaction à l'attaque chimique par Assad le 7 avril ne repose que sur les témoignages des casques blancs, qui ne sont que des bouchers djihadistes déguisés en humanitaires, qui mentent comme ils égorgent, violent et respirent, avec la bénédiction du Cosmocrator, en espérant leur lot de cent milles vierges au paradis. Voici la nouvelle parole d’évangile. 

 Si encore c'était nouveau ! Mais souvenons nous :
En 1999, mensonge sur la Yougoslavie
En 2003, mensonge sur l’Irak
 En 2011, mensonge sur  la Libye



La presse-pourrie qui reste de marbre devant les massacres de manifestants palestiniens s'enflamme devant du gaz chimique fictif.
Les journaliste-flics font actuellement des heures supp. pour revendre au public les mêmes « armes de destruction massive » de l'Irak en 2003, dont plus personne aujourd'hui ne nie que c'étaient des mensonges.
Et 2018 un autre. 


9h 35
Le vrai visage d'Erdogan. Son faux vrai coup d'Etat, par lui même.  Sa fausse alliance avec Poutine.


" Selon une déclaration du porte-parole du parti présidentiel turc AKP, Ankara a été informé en amont des frappes menées par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis en Syrie."
Le Turc : ennemi mortel.

9h 53
 Vladimir Poutine déclare que les frappes en Syrie ont été menées en violation du droit international !
 Le "Droit international" ? C'est quoi,  l'ONU ? Tout le monde s'en fout !
Est ce un aveu d'impuissance ?
En vérité, la Force paraît toute entière du même côté  !

Tremblez devant les puissants : Hilary Trump, Micron et Ragnagna May !
« La Russie convoque une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU pour évoquer les actions agressives des Etats-Unis et de leurs alliés », a indiqué le Kremlin dans un communiqué.
Evoquez, évoquez, il en restera toujours quelque chose !

10h
La Syrie c'est le [premier?] Bataclan du Micron.

J'attends le réveils des camarades qui roupillent : vont ils féliciter Vladimir pour son sang froid, ses nerfs d'acier etc; de ne pas répondre à la violence par la violence, etc...
Peut être ont ils raison, je réagis trop à vif.....


11h
Marine Le Pen  déclare que les frappes « contre la Syrie» engageaient la France « dans une voie aux conséquences imprévisibles et potentiellement dramatiques».
Ok, c'est mieux que rien. Mais si la vraie guerre éclatait, la même soutiendrait "l'armée française engagée", comme les deux députés FN qui ont voté l'Etat d'urgence.


11h30
Si l'armée qui tire ses sales missiles sur la Syrie, qui raye tous les ciels bleus de France de barreaux de prison, et qui restait l'arme au pied devant le Bas-Catalan est française, moi je ne suis pas français.
Mais la lettre et l'esprit français vivant en moi, en vérité je suis français jusqu'au bout des zongles.

Dans ce cas l'Armée de madame Parly elle est quoi au juste ?  O....? A.....? I.....?
Voyelles !

11h 52
Finalement que peut on affirmer à cette étape ?
Que ces frappes ne changent rien de fondamental sur le terrain , mais indiquent que l''impérialisme a pris directement le relais de ses supplétifs islamiques vaincus militairement par la Russie.
La Bête ne veut pas lâcher le morceau ! L'enjeu est trop fondamental. D'un côté le vieux plan Yinon doit s'appliquer coûte que coûte!  De l'autre continuer la submersion de la vieille Europe.
Selon Vladimir Poutine, ces frappes " n'auront pour effet que d'accélérer une nouvelle vague de réfugiés qui fuient la Syrie et la région alentour." Ce qui est aussi dans le plan.  Le Grand Remplacement doit passer à la vitesse supérieure, il ne doit rien subsister de la vieille radicalité, fille d'une classe spécifique.

Le risque de guerre mondiale n'est qu'une galéjade destinée à tétaniser les peuples, qui subiront passivement leur métamorphose en viles populaces.


13h
Pourquoi les grands caricaturistes ont-ils disparus ?
— Parce qu'ils sont devenus inutiles.

Old Mature May «Les frappes sur la Syrie sont justes et légales»



vendredi 13 avril 2018

Alors c'est la guerre ?

N'est-ce pas de la dernière infamie de la part d'un Pouvoir qui se pare de toutes les vertus, d'avoir fomenté des attentats sanglants contre son propre peuple dans une salle des fête et des terrasses de bistrot ?

Et n'est ce point ajouter encore à l'ignominie, que d'accuser mensongèrement d'autres gouvernements de crimes contre leur peuple ?  Et quand ce mensonge proféré par des assassins se fait dans le seul but de provoquer un autre bain de sang en Syrie, on atteint à la quintessence de l'abjection.

Aucune condamnation, si forte soit elle, ne pourra jamais traduire la répugnance qu'inspire de tels "dirigeants" et la meute obscène de leurs valets, qu'on les voudrait voir jugés publiquement, puis écorchés vifs et salés, ou alors empalés, pour les regarder longtemps courir en tout sens, ou gigoter sur leur pieu.
Mais aussitôt la pensée de tels  châtiments, mérités, répugne, car l'idée de châtiment comporte l'idée d'expiation, donc d'humanité. Ces gens là sont si définitivement bas qu'ils s'excluent d'eux-mêmes du genre humain. Leur vermine une telle infestation qu'elle fait reculer les charognards les plus blasés, et qu'on les refuseraient même en Enfer.

Pourtant nous sommes gouvernés par cette ordure, par cette fétide infection.

Pourvu que Poutine tienne bon et aille à la guerre !
Mieux vaut crever dans une fin horrible que supporter l'horreur sans fin !










dimanche 8 avril 2018

Placé en garde à vue.

Placé, Jaune président du groupe des sénateurs Vert, institué Grande Conscience Morale, au moment de l'affaire Léonarda, ressemble un peu, au moral à l'hidalgo ex-Premier Ministre.  Celui qui vitupérait contre le racisme et les "amalgames", et qui en privé regrettait l'absence de white spirit et de pinture blancos dans les quartiers populaires.

 Comme lui Placé beau, pris de boisson, a montré sa vraie gueule !
 Raciste sans remède qu'il est, au fond, le Placé beau.



Vous me direz  On le savait !
Il s'est déjà distingué au Sénat, où il trouvait qu'il y avait trop de Blancs, et en quels termes ! « N’avoir que de l’homme blanc de 65 ans et haut-fonctionnaire au Sénat, ce n’est pas normal ! »

Oui, mais ça c'est le bon racisme, estampillé Antiracisme par le féminisme, qui est la véritable philosophie de la clique dominante. D'ailleurs le Jaune sénateur exigeait aussi qu'il y ait moitié de  femelles dans la Sinécure !
 Trop de Blancs trop de mâles ! Là c'est très correct ! Rien à dire !
Mais ce féministe, cet antiraciste a dérapé. Il a traité de putes des entraîneuses de bar et de bougnoules des videurs arabes !

 Quand il n'est pas bourré, son racisme va normalement où il faut : vers les Blancs qui l'ont adopté, nourri, puis logé dans la meilleure sinécure de la république .
Puis en remerciements il nous crache à la gueule.
L'ingrat ! Le triplement ingrat ! Lui qui devrait louer la France, les Blancs, et leur stupide christianisme larmoyant.  Les louer trois fois, d'être 1 un gros personnage, 2 un Français de papier, et 3 d'être tout court.

 Car il doit d'être au monde, d'exister, ce placé en garde à vue, comme la pèlerine de la culture, aux Bonne-sœurs catholiques qui se démènent à sauver tous les fœtus arrivés à terme du quart monde. Elles qui délaissent leurs sœurs européennes, on les voit partout, à Séoul, et ailleurs, fouiller dans les poubelles, dans les bennes à ordures, dans la nourriture des cochons, cherchant parmi les déjections certaines de ces crevettes à peine vagissantes que leur producteurs rejettent avec dégoût.
Ils le savent mieux qu'elles, pourtant, les géniteurs, ce que valent ces amas cellulaires dont ils se défont sans état d'âmes ! Ils obéissent au sain ordre naturel, elles à la sainte déraison surnaturelle.

Mais ne sont-elles pas les Saintes Oies blanches du Saint Pépère, le Jésuite du Néant qui ne croit pas dans l'enfer mais dans l'hôtel Paradisio du libre échange ? Judas Iscariote ?  Ou syndrome Simon-pierre ? Allez savoir avec la jésuitière !
Mais que ce soit par l'adoption, par l'ouverture des frontières, et par celle des cuisses des rombières, tout doit concourir à l’Eschatologie ! Au Paradis terrestre !

 Il est temps que les Français des lumières, je veux dire éclairés, voient aussi, derrière les grandes  raies spectrales de notre mise au tombeau, le décalage vers le jaune : le Yellowshift !

 Le racisme anti-arabe ça court les venelles, il faut être des grandes avenues ! Haussmannien !
Élargir les voies de la haine ! Pas dégueuler seulement devant les gueules noires ! Il n'y a pas que les Mineurs qui servent d'émétiques.

Diversité ne doit pas être un vain mot !
Pas exclusif je suis ! Pas discriminatoire, j'ai de l'affection pour tous !
Vous les suppôt d'israelowics, votre palette est pauvre ! Noir et Bistre !
Moi j'enrichis la gamme avec du safran, de l'ocre-jaune, du cuivré, et du terre de sienne !

Et dussé-je passer pour un vendu, avide de vénalités, renégat aux gages, enflammé que rallume l'or des illuminatis, abbé apostat et chat très châtré, traître à la cause harassante de la race, j'irai même plus loin que Séoul : à pied jusqu'à la Chine !
L'Amérique est l'adversaire, la Chine l'Ennemi ! Mais bon on y est pas encore. J'écris pour les asticots de l'avenir.