lundi 23 janvier 2017

Notes primaires sur un bourrage d'urnes

Or donc, à l’heure où nous mettons sous presse, on nous dit qu’il y aurait eu Un million Six-cent mille primates ( 1 601 138 exactement) qui auraient urné pour la primogéniture mâle de la Gauche.

 Certes on est loin des Six millions fantasmés, pour dépasser les Quatre millions quatre cent mille de la primaire de la droite des valeurs boursières, mais l’honneur semble sauf !

Comme il y en avait Quatre-cent mille à midi, puis Neuf-cent mille à 17 heures, cela faisait en moyenne Cent mille de plus chaque heure, on aurait donc pu s’attendre à l’heure de clôture des urnoirs, à un total de Un million cent mille (1100 000) au maximum !

Eh bien non ! En deux heures tous les survivants de Nice, du bataclan, des terrasses, tous les terrassiers de la Loi Khroumi, tous ceux qui, à gauche, n’ont pas encore passé l’arme gauche de par la politique de la gauche, se sont levés en masse pour sauver l’Honneur du Parti sioniste, socialiste, veuillez excuser ce calamiteux lapsus calami. Sept cent milles (700 000) en deux heures !

Un ultime soubresaut citoyen tout à fait admirable.

Alors que de mémoire de vieil observant, tous les bureaux de vote étaient aussi déserts qu’un bistrot à l’heure de l’apéro, rue Ménilmontant, quand les biberonneurs repus vont fumer sur les trottoirs, soudain un afflux de peuple débordait les assesseurs !
Incroyable !
(Aussi on y croit pas.)

De toute manière comme tout le monde votait deux fois, on peut si on veut, si l’on est un accro de l’exactitude, un fana de la vérité, diviser les chiffres par deux. Mais, légalement, pour l’ex Caudillo cela lui fait Quatre-cents nonante-six mille (496 000) partisans, quand même !, ce qui correspond assez exactement au nombre de la communauté des Humains.

Ou Deux-cents quarante-huit mille (248 000) si l’on préfère le réel, qui divise par deux le légal. II La gifle de Lambdalle, ne fut qu’un camouflet microscopique, comparée de cette mandale arithmétique !

 Faut dire que le bilan de sa dictature n’est pas exaltant : la loi Khroumi, l’état policier, le réchauffement climatique social, tempéré par les exterminations estivales, c’est pas folichon.

Et comme la politique étrangère d’un état correspond à sa politique intérieure, il faut bien reconnaître que l’approbation éternelle de l’inhumanité, sur les rives du Jourdain, ne fut pas précisément un choix susceptible de soulever l’enthousiasme des foules, et même celui de ces foules susceptibles, qui appréciaient quand même, la condamnation ferme d’El Blanco sur : « Un apartheid territorial, social, ethnique [qui] s’est imposé à notre pays. » [1]

La France pays d’apartheid !
Faut il ne jamais avoir pris les transports en commun, quand bien même on aurait eu des transports communs, pour oser proférer une telle énormité !

Pour en rester dans la correspondance des politiques intérieures et extérieures, le terrorisme idéologique ici, avec ses procès iniques intentés pour des mots, des gestes, des pensées supposées, le délit d’intention, trouve son pendant à l’extérieur par l’alliance avec le terrorisme wahhabite le plus arriéré et le plus ignoble.
D’autant que le Caudillo lui même déclarait « La France est en guerre contre le terrorisme, le djihadisme, l’islamisme radical. »




Cette duplicité a reçue hier sa sanction.
Et c’est bien fait.

C’est un autre rocardien, Monsieur Hamon, avec un H aspiré, qui est en pole position pour le second tour des primates.
Tous les amis de Manuel valls le trahissent : La rançon de la gloire éternelle.
L'Aubry a annoncé officiellement son soutien à Hamon, dans un communiqué avec 20 autres signataires :« Dimanche prochain, nous voterons Benoît Hamon et nous appelons les électeurs de gauche à se mobiliser etc., bla bla bla. »

Lebranchu, ancienne ministre de Manuel Valls dans une interview au Télégramme :« Bla, bla, bla...Il en ressort une image positive pour Hamon car il est en tête mais apporte aussi de nouvelles idées. Je voterai pour lui, avec l’ensemble des aubrystes. »

Taubira est d’accord.
Et Belkacem, qu’est ce qu’elle dit ?

J’avais commis  ici même un petit texte en lequel j’exprimais que Le mot d’ordre de cette campagne devrait être : TOUT SAUF VALLS !
Il semble que je n’étais pas le seul à le penser. Bientôt nous serons délivré du Hollande. Le serons nous aussi du Valls ?

Dimanche 29 janvier, que ceux qui n’ont pas peur de se salir les mains aillent glisser un bulletin Hamon dans l’Hurne !


jeudi 19 janvier 2017

Bravo petite !

https://www.facebook.com/1949154848644734/videos/2007140219512863/

On oubliera pas ! Ni le Bataclan, ni le reste!


Pourquoi faut il qu’à Lamballe
 Il se soit pris une mandale ?
Serait ce que tout s’emballe
 Sous le signe de la kabbale ?

"Inadmissible Violence"!
 Dit notre bas-Catalan
 L’admise étant par essence,
Celle subie au Bataclan

Par les affidés du Coran
Tes services n'étaient pas au courant ?
 Quelle criminelle imprévoyance
Quelle violence par négligence !

D'autant qu'ils furent vos complices
Manipulés par les services
Quand ils sévissaient en Syrie !
Qui sait si ici, aussi, ces pourris....

— T'inquiètes, si un a compris
Les autres finiront par comprendre!
Il faudra alors payer le prix
Du sang des larmes et de la cendre!

Et ce ne sera plus une simple beigne
Qui mettra un terme à ton règne
A l"Inadmissible Violence"!
 Que nous subissons en silence

Celle du quarante-neuf trois
Tiré à répétition
Ou des raclures du neuf-trois
 Avec leurs déprédations,

Comme à Juvisy sur Orge !
Il faudra un jour rendre gorge,
Payer pour cette souffrance
Faite à notre mère, à la France !