mercredi 7 mai 2008

Son Grand-Père s'est fait tuer à Stalingrad pour ça?

Suite à la publication sur son site, d'un article sur la traite des blanches,http://www1.france-jeunes.net/lire-la-traite-des-blanches-14749.htm , Gaëlle Mann écrit:

"J'ai lu un récit véridique et effrayant quant à cette traite des Blanches de l'est : elles partent en groupe de leur village (rassurées par la présence d'une fille entremetteuse de leur âge! ou par leurs malheureux parents qui ont été habilement contactés: "votre fille végète ici, elle aura une bonne place de secrétaire" en Occident, Belgique, France, n'importe quelle destination rassurante!),  elles montent dans un car, puis les kilomètres se succèdent, caertaines commencent à prendre peur, mais le car ne s'arrête jamais dans une ville - en pleine campagne, une descend et veut s'enfuir, ayant compris: aussitôt elle est abattue et son corps roué de coups, et poussé dans un fossé.
Les autres sont terrorisées, menacées du même sort! Ensuite, à certaines étapes, elles sont sauvagement violées par plusieurs hommes, dans des hôtels de la mafia, battues, et ne sont plus que des loques humaines. Elles sont devenues des esclaves dociles, on les affame pour qu'elles aient peu de forces, on les drogue, et elles savent qu'elles n'ont plus d'espoir, qu'elles n'échapperont à leur souffrance et à leur honte que par la mort.
Les clients les trahissent si elles leur confient une lettre! - la police ferme les yeux, est complice. Il faut lire ces rares témoignages de filles qui ont réussir à fuir - extrêmement peu - grâce à une association, un relâchement dans la surveillance, une femme qui a eu pitié d'elle... - Pour ajiouter à leur détresse, on prend des photos d'elles dans des poses ignobles et on les menace d'envoyer ces clichés à leur famille restée au village!
- Pour les plus indociles, on les tue, purement et simplement, et on envoie leur tête dans un colis à leur parents! Oui, ils font ça! - c'est monstrueux, mais ce sont les méthodes maffieuses des maquereaux orientaux!
- Il faut se dire aussi que ces filles sont de jeunes paysannes très naïves, qui ne savent rien, qui croient ce qu'elle voient à la télé, au cinéma, qu'elles n'ont aucune idée de la réalité de la traite des Blanches! Il est très facile de les enlever en leur promettant un bon job en Occident! Oui, ce sont bien des crimes."
Gaëlle Mann.

On entend pas beaucoup gronder la chiennerie de garde sur le sort de ces malheureuses..
Faut dire que ça contredit pas mal leur doxa sur "les fâmes" comme ce Sexe qui aurait fait "bouger les choses" dans l'histoire. Les seules choses qu'elles font bouger semble-t-il, sont celles de leurs maquereaux et des clients de ces derniers.
Cette entreprise d'élevage, ou de dressage si l'on veut, n'aurait pu réussir avec une espèce non domesticable. Les esclaves de l'Antiquité, les serfs du Moyen-Âge, les prolétaires modernes ont jalonné l' histoire de leurs révoltes incessantes. "Les Fâmes", jamais !

Les pauvres femelles, n'est-ce-pas, ont besoin comme tous les faibles, de la protection de l'Etat, de la société, des lois, et d'hommes capables de les faire respecter.
Ceci dit, certaines, les plus savoureux spécimens, réussissent mieux que d'autres...
Félix le Chat.

2 commentaires:

mélanie a dit…

Je pense que l'un d'entre vous va pouvoir m'expliquer pourquoi les gens "bien pensant" y compris Sarko font la morale sur un esclavage et seulement sur celui commis par certains européens, et dont le paysan de Bretagne ou d'Auvergne ne connaissait même pas l'existence !. Que les enfants doivent apprendre à la place des poésies de La Fontaine. et dire depuis la maternelle pour tout ce qui est de l'histoire de France : c'est ma faute, c'est ma faute. Ne font aucune place à cet esclavage, cette traite des blanches d''aujourd'hui. Pourquoi lorsqu'elles sont en France on ne les récupère pas afin qu'elle puisse retourner saine et sauve dans leur village.
J'avoue ne pas comprendre. il est facile de sigmatiser l'esclavage fini. Mais laisser faire cet autre esclavage peut être plus ignoble que l'autre, me parait indigne. Le problème est que cette indignité ne gêne personne.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

et parce qu'ils en croquent, tiens!
des pépites et des petites...les plus fraiches les plus mignardes sont de toutes les receptions, parties, de ces messieurs...