vendredi 27 juin 2008

MAM ment

Une "tentative d'homicide": c'est ainsi que la ministre de l'intérieur Michèle Alliot-Marie qualifie ce jeudi après-midi les faits dont ont été victimes 6 gendarmes, mercredi soir, en marge de la manifestation des viticulteurs.
Elle dénonce les faits suivants: les viticulteurs ont: "renversés mercredi une voiture de gendarmerie avec 6 gendarmes à son bord et tenté de l'incendier", lors d'une manifestation à Montpellier.
Or," il n'y avait pas de gendarmes, dans la voiture retournée et incendiée par les viticulteurs"
"Juste avant d'être retourné, le "Trafic" avait 3 gendarmes à bord. Ce qui est certain c'est que les deux voitures ont été retournées sur le toit, poussées dans le fossé et incendiées,"
déclare un responsable de la gendarmerie de Montpellier joint par La rédaction du Post , le 26/06/2008:
La gendarmerie de Montpellier contredit Michèle Alliot-Marie .
Les voitures ont été retournées avec des gendarmes dedans?
"Non. Il n' y avait pas de gendarme à bord de la voiture quand elle a été retournée. Juste avant d'être retourné, le "Trafic" avait 3 gendarmes à bord. Ce qui est certain c'est que les deux voitures ont été retournées sur le toit, poussées dans le fossé et incendiées."
Ce n'est pas ce que dit la ministre?
"Non, effectivement."
Un problème de communication?
"Oui, certainement."
Info Le Post
Cette attitude haineuse , déterminée de MAM contre les viticulteurs français est à rapprocher de celle qu'elle a eue lors de l'affaire des gendarmes menacés par les gitans à Draguignan.
Honteusement lâchés par (leur) ministre, MAM, qui prit immédiatement le parti des
gitans l'indignation des gendarmes, même retraités, était à son comble...
Ici encore la gendarmerie de Draguignan répondait au Post.
Quelle est l'ambiance chez vous?
"C'est le stress. On est stressés, nos femmes sont stressées, et nos enfants sont stressés. Ils ne sortent plus jouer dehors. On préfère être prudents."
Pourquoi?
"On a tous été menacés ici. C'est donc logique de faire attention, non? En plus, on ne maîtrise pas cette population."
Et pourtant, sous la pression de la ministre, ce fut le maréchal des logis chef de 42 ans qui avait été placé sous contrôle judiciaire. Ce contrôle strict lui interdit d'exercer sa profession et d'habiter dans le Var.
Il a eu recours à une agence de sécurité pour protéger sa résidence.
La voilà l'ancestrale haine des Grands Bourgeois français contre son propre peuple.
Eux qui organisèrent le "regroupement familial", "la préférence étrangère", laissèrent se développer les "zones de non-droit".
Sa justice de classe, d'un laxisme qui lève le coeur devant la pègre immigrée, et d'une férocité implacable envers les sous-chiens...
La même ministre Alliot Marie, trahit les gendarmes de Draguignan face aux gitans, mais en rajoute à Montpellier par haine des viticulteurs français.
Félix le Chat

2 commentaires:

VLAAMS a dit…

ne soyez pas étonnés bonnes gens , cette ministre n'a jamais défendu un Français

hoplite a dit…

oui ça m'a surpris aussi cette virulence à l'égard de quelques viticulteurs bruleurs de pneus, versus une mansuétude sans limite à l'égard de racailles africaines spécialisées dans l'autodafé d'écoles de bibliothèques ou de bus peuplés d'allogènes...
au fond, la simple couardise de faire montre d'autorité à l'égard des moins remuants...et des plus français, mais plus pour longtemps...
mais que fera cette salope quand la racaille cernera sa gentilhommière?