samedi 21 juin 2008

Un pourisseur

Tout le monde se soouvient de cette boucherie qui se passa aux USA avec cette lesbienne devenue mâle, puis engrossée. Le "parturiant" est Américain qui s'appelle Thomas Beatie et qui mettra bas, par césarienne, d'une petite fille le 3 juillet, à la veille de la fête nationale américaine. (...)
Mais le plus comique ce fut de lire la justification de cette charcuterie par un psychiâtre, le "docteur" Serge Hefez, pour qui cette situation est absolument normale et ne mérite pas qu’« on en fasse tout un plat ».
« Notre mental se construit sur la distinction entre les sexes, et la grossesse de Thomas Beatie bouleverse tout. Beatie n'est ni homme ni femme. La barrière entre les sexes est en train de tomber. Rien ne dit que cette fille va être traumatisée par cette situation. Elle va la vivre naturellement. Je ne me fais pas de souci. Aujourd'hui, chacun bricole sa famille comme il l'entend. Il ne faut pas en faire tout un plat.
La famille traditionnelle a explosé. La seule question que la société doit se poser, c'est celle de la maltraitance. »
.Mon seul commentaire sera d"exposer des portraits de la torve gueule de ce monsieur.
Je me flatte d'être un adepte de la physiognomonie.
Et comme les frères Goncourt, de voir, au delà de la laideur non significative, l'autre laideur, qui trahit la duplicité.
Félix le Chat

2 commentaires:

1492 a dit…

"La barrière entre les sexes est en train de tomber"

D'autres frontières aussi: entre les Etats, ethniques, morales...
Ordo ab chao...

hoplite a dit…

ça me rappelle Muray annonçant l'avènement de l'indifférenciation généralisée, les droits de l'homme aux grands singes et la levée du tabou de l'inceste..
un authentique astrologue celui-là