mardi 30 juin 2009

Chizbrouc dans la Smalah

Hé! ça vous dérange pas, non, qu'on soit là?
On peut sortir si vous voulez.

J'écrivais l'autre jour: "Au lieu, comme en 39-40, de n'être que la chienne du Berger Allemand, la bourgeoisie se convertit, se fait carrément Allemande, si Allemande était le nom de la présente domination.
"Qu'est ce que vous voulez de plus! Que je me convertisse?" s'était écrié un Mitterand excédé devant un El-Kabbach inquisiteur.
Mais oui, précisément, c'est ce qu'ils voulaient. Qu'on mette directement au pouvoir non plus Pétain et Laval, mais directement des Schikelgrübber et des Müller."

Je ne croyais pas si bien dire.
Ce gouvernement est tellement le gouvernement d'un pays étranger, que le Prézydent oublieux des apparences, se met à défaire des ministères et nommer les ministres de son choix au pays de la Shoah.
"Selon des informations diffusées par la chaîne israélienne, le président Sarkozy aurait affirmé à M. Netanyahu que Lieberman était un véritable LePen et desservait la Cause: "débarrasse toi de lui et prend à la place Tzipi Livni (la chef de l'opposition). Avec elle et Ehud (Barak, le ministre travailliste de la Défense) tié pourras faire l'histoire". RTL info.

Un peu gêné aux entournures, monsieur Netanyahu aurait pris la défense de son ministre des Affaires étrangères en affirmant qu'en privé, ce serait un type tout à fait réjouissant(et c'est vrai qu'il à l'air sympa). A quoi le prézydent français, selon les médias israéliens, aurait répliqué: "lors de discussions privées Jean-Marie Le Pen est aussi quelqu'un de très agréable."

Mais enfin c'est un monde ça!
Bon, incontestablement, pour ce qui est de la nomination de ministres d'Affaires Étrangères comme il faut, suppôts notoires de consistoire "pour faire l'Histoire", monsieur Sarközy possède une compétence reconnue, labellisée Crif.

Et sans doute, monsieur Netanyahu, pourrait être un peu reconnaissant à Monsieur Sarközy, d'avoir éradiqué un Védrine qui osait dire « Renoncer à la "politique arabe" de la France serait une concession inutile à une partie de la presse américaine et à la droite israélienne. Cette politique a été parfois critiquable mais a été plus souvent encore caricaturée. Que dire alors de la politique arabe de George W. Bush, ou de celle du Likoud ? Une politique arabe n’est pas choquante "en soi". En revanche, la nôtre doit être clarifiée et reformulée en tenant compte du fait qu’une approche "arabe" globale est impraticable : ces pays sont en désaccord sur trop de sujets. Mais avoir des relations fortes avec chaque pays arabe en particulier, à déterminer au cas par cas, s’impose à nous au Maghreb comme au Proche-Orient. Une approche "méditerranéenne" peut renouveler l’exercice, surtout si on peut individualiser la Méditerranée occidentale, malgré l’inexistence regrettable de toute entité maghrébine. »

Mais, de là à accepter que l'époux de Carla Bruni, fasse et défasse les ministères à sa guise dans l'Israèl, il y a une marge. Il a tout cafté, retour au pays, ce qui provoque actuellement là bas un tollé, une véritable querelle de chiffonniers.

Je sais bien aussi, que, leur Prézydent, à eux aussi, est un grand ami d'un conseiller de l'Elysée, un illustre avocat mondain, qu'il couvre de médailles et qui a couvert jadis lui même, son épouse actuelle.
Et que ce monsieur, qui a brigué la mairie du XIIeme arrondissement de notre capitale, ce donneur de leçons, ce gardien de la "mémoire", s'est armé jusqu'aux dents, d'armes américaines les plus performantes en face d'enfants jeteurs de pierres, pendant deux années de service militaire, comme garde frontière, dans ce récent pays de tolérance vers lequel va son coeur d'Avocat....

Mais enfin, ce vieux pays, c'pays, le nôtre, l'autre vous savez, dans lequel vous faîtes vos petites affaires, vous vous fourguez des médailles et fourrez des volailles, vous pourriez au moins faire un peu plus semblant d'en être!!
Si ça continue, plutôt que de virer ce gouvernement, je propose que ce soit nous qui partions, tous, tous ensemble, tous ensemble, tous!
En Patagonie.
Félix le chat

3 commentaires:

xyr a dit…

Toute grille de lecture soralienne m'est étrangère, mais d'habitude tu peux être agréable à lire. Mais là c'est un peu trop.

"Ce gouvernement est tellement le gouvernement d'un pays étranger"

D'habitude on dit l'inverse, c'est-à-dire que c'est ce pays qui est gouverné depuis l'étranger. Que la France est le petit chien de l'axe atlanto-sioniste, bref on connait la chanson. Faudrait savoir, qui a peur de qui ?

Tout est bon pour dire la France c'est Israël et vice-versa, ça n'a plus grand rapport avec les faits, c'est la confusion.

Parce que quand Soral dans ses vidéos répète "La France se couche devant Israël en acceptant de traiter avec de véritables hommes d'extrême droite", on pourrait lui montrer ça.

Là Sarkozy fait exactement l'inverse, non seulement en disant la France ne reçoit pas d'ordre elle en donne, mais en plus dans le sens soralein c'est-à-dire contre les violents israëliens.

Mais tu arrives quand-même à le récupérer pour servir la thèse "Sarko l'esclave sioniste". Parvenir à dire toujours la même chose, que la réalité soit noire ou blanche, ça s'appelle du dogmatisme. C'est nul.

Pour l'approche méditerranéenne de Védrine, inutile de te rappeler l'union méditerranéenne de Sarkozy...

Bref c'est très approximatif tout ça. Ça donne vraiment l'impression que tu diras la même chose, toujours, quoi qu'il arrive, ce qui a peu d'intérêt.

Je précise que ce n'est pas un sarko-atlantiste ou je ne sais quoi qui écrit ce commentaire, mais là t'es juste absolument pas objectif.

Shadowsong a dit…

Heureux de vous retrouver après ma longue absence (médical)

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Je me pince! Le tort qu'on a c'est de faire un blog. Pire, de lire les commentaires.
J’ai écrit ça avec une hilare alacrité, et xyz y lit du dogme, du soralisme, me voit "servir des thèses" voit des "grilles".
Ce doit être le grillage de sa propre cage de perroquet!
Qu'est ce que ça me fait à moi, qu'on soit ceci ou cela,
que me font les sionistes,les antisionistes,j’ai horreur des discussions abstraites...
Et puis il y a le TON de l’article non? Qui a des oeillères ici?

E&R, c'est une chose, j'en suis, et bigrement, mais ici c'est chez moi.