jeudi 9 octobre 2008

Déception


J'apprends à l'instant que l'écrivain Jean-Marie Gustave Le Clézio, à 68 ans vient d'obtenir le prix Nobel de littérature, pour l'ensemble son œuvre.
Franchement je m'attendais à Angot.
Le Clézio, beau type, belle race, rigoureusement incompréhensible, tout le monde l'achète mais personne ne le lit. Parce qu'il à l'air de faire encore de la littérature.
Les femelles préfèrent le voir à la télé.
Il y a belle lurette que les éditeurs se sont avisés que les gens qui aiment vraiment la littérature sont une infime minorité. D'où les écrivainEs ces serviettes hygiènique des lettres.
Aussi l'Angot qui ne sait ni écrire, ni n'a jamais rien lu, sauf peut-être la Duras et la Sartreuse, ne parle que de sa bonbonnière, son étable entrefesson, tout ce qui y entre et tout ce qu'il en sort, sa seule profondeur, toutes la lisent en se délectant, méritait le prix Nobel.
"Il aimait mon odeur. C'est quoi là qui est érotique, c'est la chambre à gaz, il y a un peu de ça un peu de chambre à gaz, mais je ne le sais pas encore, je le saurai le lendemain. Le lendeamain iest arrivé.....il était juif. Et c'était érotique aussi bien sur sa race."
C'est quoi là que tu cites. C'est ça la chambre des pets d'Angot...ce cloaque méphitique des gaz qu'on ne s'abaisse pas à commenter ni à critiquer.
On dirait les conversations d'après boustifaille des petits bourgeois vulgaires.
Quand on lit ce que l'académie Nobel déclare au sujet du prix à JMGLC, "récompenser une œuvre de la rupture, de l'aventure poétique et de l'extase sensuelle, l'explorateur d'une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante".
Ça veut rien dire. On sent bien qu'ils étaient emmerdés pour justifier leur choix.
Ceci dit, la lectrice de dépêche dans le poste vient de dire que LeClézio était" beau comme une rock-star".
Le jury du Nobel serait-il aussi un gynécée. Ça expliquerait LeClezio.
Les bonnes femmes, surtout les bas-bleus, sont féministes mais jalouses les unes des autres. Ont préféré distinguer un sex-symbol mâle plutôt que de couronner autre "nana" fut-elle leur coreligionnaire.
Bah! concolons nous elle aura le con gourd, non le goncourt je veux dire, l'autre elle l'a déjà.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Le Clèzio aurait-il beneficie d'un coup de pouce sournois de not'president .
Un français Prix Zobel ,c'est chicos dans un quinquenat .
Et ,depuis qu'on a tombe le faux tarin vis a vis des USA ,un petit coup de pouce .Tout est possible par ces temps de folies .

hoplite a dit…

je crois surtout que cet écrivaillon de salon est très trendy: "nomade", "citoyen du monde", apologue de tous les métissages et vivrensemble possibles et imaginables, etc.

mais qui a jamais lu deux lignes de sa tiède prose sait à quoi s'en tenir sur la dimension de son œuvre

Thomas a dit…

Bonjour,

Pouvez vous expliquez cette phrase, je n'ai pas bien compris le sens de "j'introdufibilise " dans:

_"la gent écrivaine, n'étant misogyne, j'introdufibilise aussi Beigbéder. Ou Beigbedder.

Merci.

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Traduction: Dans la catégorie des écri-vaines, comme je ne suis pas misogyne, j'introduis également Beigbedder (et autres, qui ne valent pas mieux qu'elles)...

Thomas a dit…

Merci d'avoir répondu.

Mais je ne comprend exactement pas ce que vous reprochez à Frédéric Beigbeder? Ces livres n'ont rien à voir avec du Marc Lévy...

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Mais rien, je ne m'abaisse pas à les lire...J'ai mis ce nom cô ça...et puis sa gueule ne me revient pas.
Défiez vous tt de m^m que ce type est une sale pute.(demandez à Soral)
vs n'avez rien à attendre en retour.

Antoine a dit…

Trou du cul, chambre à gaz et juif dans la même phrase. Là est le génie d'Angot(asse).
C'est ce genre d'éjaculations mentales, de fulgurances intellectuelles qui font mouiller ses lectrices.(ce sont des cérébrales, hein?)
Mais cela vous dépasse et explique - entre autres - pourquoi vous n'êtes pas membre du Fémina.