jeudi 21 février 2013

Un accident de circumimmigration

Ex-France
Ouf !
Il faut bien le reconnaître, malgré la colère qui nous étreint, on ne peut réprimer avec suffisamment de force l’amère pensée que quelque part : on l’a échappé belle !
Car, lors de l’horrible « accident de la circulation » causé par des policiers-empêcheurs de tourner en rond, à 160 km/h sur le périf, seuls ces mêmes policiers ont « trouvés la Mort ».
- Ils ont plutôt trouvé les Chances, dans un « accident de l’immigration », mais toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.

D’autant qu’elles ne sont pas dites, comme les identités des assassins, et surtout pas sur la chaine Val-Fourest dont j’écoute en frémissant les nouvelles qui tombent comme des pelletées de terre sur notre Cercueil Hexagonal.
Et ce sont ces patronymes, religieusement tus, de ceux qui tuent, encore et toujours, qui font mesurer par mon olfactomètre de la Diversitude, avec une marge d’erreur de 0,03 Unité d'Odeurs Extra-Européenne par mètre-cube, le fumet caractérique des auteurs classiques de ce genre de "faits divers".
Et cette probabilité d'incertitude d'Heisenberg dans la prédiction, s’amenuise jusqu’à devenir infinitésimale, lorsque la dinde écholalique du poste ajoute de sa voix crispante de Sombre Serre-Vagin, que des « deux jeunes hommes », l'un est un alcoolo-camé multicédiviste, évidemment sans permis, l'autre un trafiquant de stupéfiant ayant pognon sur rue.

Ainsi, tout bien considéré, mieux vaut laisser entendre que ces officiers de police étaient ivres de leur pouvoir indu de limitation du Droit imprescriptible des Chances pour la France gorgées de haschich de rouler à tombeau ouvert dans les fleurons de l’industrie automobile allemande.
Et se dire in petto que fort heureusement pour la toute relative paix civile, les deux conducteurs d’un 4X4 de plus 150.000 euros avec airbag, ABS, FSU et Electronic Stabilité Program, s’en sont tiré sans la moindre égratignure !
Bien sur le chauffeur ira en prison, un peu, qui sait, et l’autre restera quelques heures encore en garde à vue.
Mais que l’on songe aux émeutes, aux milliers de véhicules brulés, aux dizaines de flics blessés, et aux inévitables coups de couteaux collatéraux dans quelques juvéniles cœurs souchiens, qui eussent fait cortège au décès accidentel de l'une de ces pourritures roulantes à ciel ouvert.
Et songeons aussi, entre deux mauvais rêves, qu’une Pourrisseuse en chef, qui hait l’ex-France d’une haine minutieuse, opiniâtre, indépendantiste et jamais démentie, occupe actuellement le siège le plus honorifique du Gouvernement !
De la sorte, les dommages politiques eussent été beaucoup plus écrasants que les suites habituelles des précédentes émeutes raciales, qui préludaient chaque fois à des pluies d’or pour éteindre « les quartiers » embrasés.
Tout ne serait plus que désolation et ruine morale. Et quant aux braves policiers, jeunes pères de familles ils eussent perdu sinon la vie du moins leurs emplois, car durement sanctionnés par leur Hiérarchie.
Allons messieurs (et mesdames), de La Police, encore un effort pour être du côté de la Vérité.
 
Je présente mes condoléances les plus attristées aux familles et aux collègues de ces jeunes policiers français.
Félix Lechat

6 commentaires:

orfeenix a dit…

En général et en particulier sur cet article, je trouve votre plume tout à fait à la hauteur de celle de Voltaire; d' autant plus que vous ,c' est pour résister au rousseauisme mal compris de ceux qui l' ont réutilisé et qui en effet ne le connaissent pas, cette erreur d' opposer l' individu à la société et de le placer en dehors des lois;tandis que lui, c' était contre le roi et sa police.J' avoue que je suis un peu chatouilleuse avec l' honneur des rois chrétiens.

Barraud Romain. a dit…


Les ordures qui étaient dans le 4x4 seraient un certain malamine traoré qui conduisait, multirécidiviste de surcroît, et son ami medhi bensassou.
Et les deux policiers décédés laisseraient 6 enfants orphelins, le troisième serait dans un état critique...

esprit-i-monde a dit…

la police sans se rendre trop compte se voit infligé des rôles de militaires tandis que les militaires prennent des rôles de mercenaires.

Antan a dit…

Nous chutons en plein bordel ambiant.
Une chute ne s'arrête qu'avec un parachute.
Oui, mais voilà !

Antan a dit…

Pour aller un peu plus loin dans l'ignominie et pas dans le même sujet, mais presque par les retombées.

La sénatrice écologiste Esther Benbassa et Internet.

http://lejournaldusiecle.com/2013/02/21/vers-une-loi-encadrant-la-liberte-dexpression-sur-internet/
Qu'est-ce que cela à voir avec l'écologie !

Et puis, dans l'article, cette phrase révélatrice et accusatrice : "« Il n’est pas question de limiter [la liberté], mais d’en tracer prudemment les contours, comme il est déjà en général d’usage dans la presse. »".
Celle de la presse aux ordres évidemment.

Maxime a dit…

Très bon texte qui rend hommage à ces policiers.