mercredi 20 février 2013

L'Europe vaticane


Une conférence de Marion Sigaut s’intitule : "Quand l’Europe des Lumières annonçait l’Europe de Bruxelles"…
Cela me semble une « opinion », qui relève d'une historique vaticination vaticane, dictée par la conviction catholique, pour l’exonérer de toute responsabilité dans la construction de l’U.E honnie.
Hélas, la Vérité est toute autre.
Au Vatican on aime à faire valoir que le drapeau de l’union dite européenne est celui de la Sainte-Vierge (la symbolique mariale étant le bleu et les douze étoiles), et que messieurs Jean Monnet et Alcide De Gasperi, père-fondateurs de la dite Europe, sont en passe d’être canonisés n'est ce pas.

D’ailleurs, tous les" pères" de la dite Europe et leurs successeurs, ne font pas mystère de leur appartenance au catholicisme apostolique romain, tels Jean Monet, Konrad Adenauer, François Poncet, Robert Schumann, Jacques Delors…
Il n’est jusqu’au principe de subsidiarité qui ne trahit son origine cléricale, qui est une notion formulée par le pape Léon XIII, dans l'encyclique Rerum novarum, exposé de la doctrine sociale de l'Église catholique.
Auparavant on parlait plutôt de "démocratie participative".
Aujourd’hui le terme est ouvertement employé et figure au paragraphe 3 de l'article 5 du Traité sur l'Union européenne : « En vertu du principe de subsidiarité, etc., etc.»

Cette Europe vagissante fut portée sur les fonds baptismaux en tant que fille aimée de la Rome papale. Ainsi la primitive Communauté économique européenne (CEE) fut instituée par le traité de Rome en 1957.
Elle mérite bien le nom d'Europe vaticane.

Trouver "la vérité et la dire" !
félix lechat

16 commentaires:

bg a dit…

Je n'ai pas compris grand chose, va falloir que je relise...

bg a dit…

J'ai relu, en quoi Sigaut a tort ?

PC a dit…

Vous lui en voulez à la vieille Sigaut !

Vatican voyait sans doute son intérêt dans une certaine Europe, mais à l'instar d'un astéroïde passant près d'une planète massive, la gravité des technocrates européiste a dévié sa trajectoire vers l'Europe de Bruxelles. C'est un phénomène qui se produit systématiquement lorsque l'on mène un combat proche d'un autre, aux moyens plus importants. Soit dévié, soit absorbé (comme l'altermondialisme par le mondialisme). Et c'est une naïveté de croire que nous, petit astéroïde, allons infléchir la trajectoire d'une masse considérable (raison pour laquelle je crains que E&R ne serve aussi le système sur bien des points). Il faut trouver le bon angle d'attaque.

Je n'ai pas de solutions, mais je pense de plus en plus que le meilleur moyen de se faufiler entre ces forces est d'intégrer ou de fonder un groupe occulte de valeurs, d'idées, d'intérêts communs.

PC a dit…

Bg, il ne dit pas que Sigaut a tort, il nuance son analyse trop manichéenne, qui opposerait comme deux blocs le Vatican et les Lumières.

"Cela me semble une « opinion », qui relève d'une historique vaticination vaticane, dictée par la conviction catholique, pour l’exonérer de toute responsabilité dans la construction de l’U.E honnie."

PC a dit…

Enfin j'crois ! car j'ai pas regardé la conférence de Sigaut, elle est trop moche.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

à BG(bc): en ceci que "les lumières" n'annoncent nullement l'U.E...

à PC : je n'ai rien contre Marion Sigaut

PC a dit…

Ah, je pensais que "la vieille bigoterie moisie" c'était aussi pour elle

orfeenix a dit…

En tant que représentante de la bigoterie moisie je peux vous dire que le milieu tradi accuse les Lumières d' avoir parodié l' Europe que la monarchie était en train d' instaurer avec l' Autriche notamment , et les singes que vous citez d' avoir plagié le drapeau marial pour illusionner les catholiques au rabais, c' est le mode d' action des pirates de hisser la fleur de lys au lieu de la tête de mort.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

La seule véritable REACTION contre les "lumières" naissantes, fut le Jansénisme, précisément écrasé par le roi et les jésuites avec la complicité du pape...

orfeenix a dit…

Je comprends mieux votre tendresse pour Voltaire qui les chérissait, c' est étonnant pour un philosophe des Lumières...Ce qui explique aussi l' affection de Soral pour Rousseau...Notre seul ennemi serait donc Diderot?

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Ma chère je n'ai nulle "tendresse" pour Voltaire, mais je défends un des plus grands auteurs français, par amour pour notre langue.
Id pour Diderot.
- Voltaire n'aimait pas Pascal, les "Pensées", et jusqu'à sa mort il s'est attaqué à lui comme un interlocuteur encore vivant...
Rousseau est un génie, que plus personne ne connait...


esprit-i-monde a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
esprit-i-monde a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Un camouflet,
c'est ainsi que fut perçu la décision par le vatican et par lui seul .

"L’édition en italien du 20 juin 2004 de L’Osservatore Romano barre sa une de ce titre : "Une Europe à la mémoire décolorée". Le surtitre explique : "A la satisfaction pour l’adoption du traité constitutionnel, doit pourtant s’ajouter le regret pour les contenus qui ne sont pas à la hauteur des espérances et des souhaits". Un encadré titre : "Regrets du Saint-Siège", reprenant intégralement la déclaration de M. Navarro Valls.
(...)
http://www.zenit.org/fr/articles/racines-chretiennes-de-l-europe-jean-paul-ii-remercie-la-pologne

Antan a dit…

"Trouver "la vérité et la dire" !"
Oui, mais où donc creuser ce révélateur puit de lumière ?
B16 l'aurait-il découvert qu'il est été forcé de partir ?

Maxime a dit…

Si j'ai bien compris votre propos, le Vatican qui soutient l'Europe, préfigurée par les Lumières, trahit en fait sa propre Vérité.

Est-ce bien cela ?