vendredi 2 avril 2010

Maman palestinienne

Maman palestinienne
Ayant jeté son petit enfant à la tête d'un char Merkava
Et s'affligeant de ce qu'il ait survécu
N'étant point devenu un martyre,
Si l'on en croit les malins.

Qu'ils soient à tout jamais maudits
Et sans miséricorde aucune
Ces chiens,
Et disant cela j'ai conscience d'insulter les chiens
.
Qui osèrent ôter toute dignité humaine
à d'autres qu'à eux mêmes, ces chiens
Aboyant pour aider à la tâche les équarisseurs
En proférant cette ordure d'opinion.
.
Telle est ma charité
Quis non posset contristari,
Mater contemplari
dolentem cum Filio ?

l'abbé Tymon de quimonte

Aucun commentaire: