dimanche 1 février 2009

Crevure

« Nos forces armées ne sont pas au trentième rang, mais aux deuxième ou troisième rang mondial. Nous avons la capacité de détruire le Monde avec nous. Et je peux vous assurer que cela arrivera avant quIsraël ne disparaisse ».
Martin van Creveld.(ci contre)
Ancien professeur de l’Université hébraïque de Jérusalem, spécialiste de l’histoire militaire et la stratégie, également historien féministe de l'histoire des femmes.
Ce délicieux personnage, professeur va-ten-guerre militaire israélien doublé d'un féministe irascible a laissé entendre quIsraël pourrait se venger de l’holocauste en exterminant des millions d’Allemands et d’autres Européens.
.
(IAP News) - "Lors d’une interview publiée à Jérusalem vendredi, le professeur Martin Van Crevel a déclaré quIsraël avait « la capacité d’atteindre la plupart des capitales européennes avec ses armes nucléaires ».
« Nous possédons plusieurs centaines d’ogives atomiques et de fusées et pouvons atteindre nos cibles dans toutes les azimuts, et même Rome. La plupart des capitales européennes font partie des cibles potentielles de notre Armée de l’air ».Creveld, un Professeur d’Histoire militaire à l’Université hébraïque de Jérusalem, a précisé que la « déportation collective » par Israël était la seule stratégie efficace à appliquer aux Palestiniens."
.
Bien. Nous avons écrit ici même que la boucherie caschère de Palestiniens à Gaza inaugurait une nouvelle étape dans l'offensive de l'Impérialisme sioniste. La Terreur ouverte et généralisée va remplacer progressivement l'intox, les manipulations d'opinions.
.
Les gueules des chiens de l'Enfer, à l'instar de la Crevure féministe là haut, s'ouvrent de plus en plus large et leurs haleines fétides empuantissent déjà les consciences et les paisibles chemins obombrés de pins et de noisetiers des gens ordinaires.
La face d'ombre du Judaïsme l'ayant emporté, car c'est précisément sa face de lumière qui fut détruite à jamais en 1944, les Juifs insoumis qui emplissaient les partis révolutionnaires tels les juifs allemands Spartakistes, plus Allemands que les allemands, Liebneck et Rosa Luxembourg, les Juifs non juifs, Marx, Otto Weininger, furent détruits et leur possibilité, la matrice de leur apparaître, leur "vouloir vivre" anéanti à jamais.
.
Hasard ou vocation, nous n'avons jamais approché que des Juifs grossiers, vulgaires, hystériques, hypocrites ou brutaux et ignares toujours, leurs élites, s'il en est (car les remueurs qui gesticulent sur toutes les estrades, on ne saurait les nommer des élites) nous n'avons pas eu la fortune d'en connaître. Aussi, bien avant de subir la hideur de leur Joug, nos goûts étaient déjà formés, nous n'avons cure d'en changer. Le mal est fait.
Mal, car à la différence, essentielle, de ceux que nous avons rallié pour le grand combat final, nous eussions été jadis, il nous semble, les compagnons de route des juifs révolutionnaires plutôt que des nervis, nous n'apercevons aucune filiation entre Marx et Madoff et ceux qui professent l'ineptie du contraire nous font pouffer de rire, le socialisme n'ayant rien de Judaïque au lieu que le capitalisme réalise "l'idéal du Juif pratique" (Marx).
.
Si ces simples avaient raison, il faudrait plier genou et mettre face contre terre devant une telle race (spirituelle) capable de manipuler les constellations afin de faire tourner le monde en leur faveur.
Selon nous la victoire israélite actuelle est inséparable de l'achèvement de la privatisation absolue de tous les aspects de la condition humaine, jusques et y compris les plus intimes et les plus imprévus, l'esprit critique et l'imaginaire, mais aussi le germen et la libido, avec sa sous-culture vaginale dégoulinant de moraline, mélange de misère sexuelle et de débraillé moral.
A cet égard il n'est pas indifférent que ce professeur plein de haine et de ressentiment à l'encontre des européens, rêvant d'expulsions de palestiniens mais d'extermination d'européens, soit aussi un féministe conséquent.
Il est cohérent et exprime parfaitement la Weltansschauung de la pensée juive : aussi associer Israël et le Nazisme, même dans des manifestations d'indignation légitimes, a quelque chose de fondamentalement superficiel et faux, ne sachant voir plus loin que les apparences.
.
Nous n'enseignons ni la nostalgie de la Caserne ni du Camp de concentration, ces modèles radieux de l'ancienne domination, mais c'était une ère où homo-sapiens ensevelissait encore ses morts fût-ce dans des fosses communes, cependant qu'aujourd'hui on partouze aux côtés de cadavres décomposés dans des charniers à ciel ouvert.
Domination strictement élohique et femelle, où l'on s'indigne et glapit pour une phrase, une pensée jugée de travers, mais les deux pieds bien au chaud enfouis dans les entrailles fumantes des petits corps déchiquetés de très jeunes enfants à Gaza.
.
Vous pouvez donc nous menacer, impunément, de vos bombes atomiques, pour la plus grande gloire de votre vision de tribu, à la fin, vos champignons actinifères ne trouveront plus rien qui vaille à pulvéruler, l'holocauste et la mort physique n'étant rien que vapeurs et fumerolles, en regard du Néant métaphysique.
Félix et l'abbé Tymon de Quimonte.

3 commentaires:

vangauguin a dit…

"Après tout", Sodome et Gomorrhe, sans bien-sûr oublier Carthage furent bien détruites, alors Tel Aviv et Jérusalem, c'est l'enfance de l'art... Même Hercule trouverait ça petit et vexant, mais s'il le faut, "pour la bonne cause"...

...

Ce genre de réaction d'un expert surement auto-revendiqué sent plutot la panique à bord avant le naufrage... On se croirait presque dans un sketch de Coluche, avec ses petit poings..., à vouloir jouer dans la cour des grands...

Lui reste plus qu'à apprendre à marcher sur l'eau...

Et on peut douter qu'Israel sous l'eau suscite autant de fantasmes que l'Atlantide...

Anonyme a dit…

Tu es un qui-monte admirable. J'ai toujours ressenti un malin plaisir à te lire. Tu fais parti de ces personnes qui sont la goute qui fait déborder le vase. Moi je suis un islamo-fasciste qui fait ses prières dans des églises désertés parce que j'ai horreur de la promiscuité. Bonne continuation, bon courage et ne t'arrête pas en si bon chemin. Tu traînes quelques scories tribales, mais tu vas t'en affranchir très tôt, tu en a les moyens, c'est seulement une question de temps. Nous ne découvrons monde, alors faisons-le. Il n’y a rien qu’un homme peut faire qu’un autre homme ne peut défaire et n’existe pas de bête qu’une autre bête ne puisse anéantir quitte à se retourner contre elle-même.

Anonyme a dit…

On éprouve généralement un grand plaisir à vous lire grâce à ce style savant qui soutient vos -justes- imprécations.
Ce style n'évite pourtant pas toujours l'afféterie en voulant atteindre au formidable (même Hugo souffrait de ce mal, rassurez vous)
Dans cet environnement, les fautes d'orthographe fichent tout par terre et font paraître le tout un montage très prétentieux sur une montagne d'inculture, ce qui bien sûr n'est pas le cas.
La publication demande une correction sévère du texte (à ce sujet, je vous prie de ne pas publier ceci -de le "modérer")pour être efficace.

Pour la conjugaison en ligne, je recommande "Le conjugueur", qui aurait évité :
-"[...]de ceux que nous avons rejoins pour le grand combat final[...]"
- "Nous avons écris ici même (...)"

Ce n'est qu'un léger cheveu dans la soupe mais qui malheureusement affaiblit la dénonciation des couilles dans le potage d'autrui.