vendredi 24 août 2012

Dévirilise à Sion

Vous voudrez bien lire l’article intitulé En Israël, la chute de la fertilité masculine est un enjeu de société, (en cliquant), publié sur le site d’E&R, jeudi 23 août
C’est cette délicieuse lecture qui m’a dicté ces quelques remarques et analyses. Et je me suis senti d’autant plus fondé à les risquer que mon dernier petit ouvrage ( petit par la taille, mais grand par l'esprit, tout comme son auteur)*,  intitulé Fragrans Feminae,  s’ouvre précisément sur ces âpres considérations.

§. Il s’agit d’une effroyable catastrophe planétaire, qui est loin de concerner uniquement l’Israël. Nous noterons cependant que seul l’Israël temporel possède encore cette prérogative, devenue son privilège exclusif, préoccupation saine et légitime, qui devrait être le devoir de tous les Etats, de se soucier de la virilité et de la vigueur génésique de son peuple.
Cependant que leurs coreligionnaires d’Hollywood (l’Israël Éternel ?) font l’apologie de la Nana, prédatrice, supérieure, salvatrice, baiseuse et débrouillarde, faite pour montrer leur chemin aux benêts blancs, pleurnichards et semi-pédérastes qui sont là pour les mettre….en valeur.

§. Ce fléau capital ne concerne nullement que l’humaine espèce seule, puisque dans la faune, on a remarqué que près les lacs et estuaires où se déversent nos eaux usées, la plupart des animaux connaissent une baisse de la fertilité et les mâles adoptent des comportements dévolus aux femelles.
Quoi qu’il en soit, chez Homo sapiens, on a d’ores et déjà fait état (et publié dans des revues scientifiques confidentielles) :
- D’une baisse générale de la fertilité (diminution de 50 % du nombre de spermatozoïdes actifs en cinquante ans).
- De malformations génitales exponentielles : « à Montpellier, le Pr Charles Sultan, pédiatre endocrinologue, estime que le nombre de garçons qui ont un micropénis et d’autres malformations de l’appareil génital comme la descente incomplète des testicules (cryptorchidie) a été multiplié par trois en vingt ans. Le ratio de natalité fille/garçon, traditionnellement favorable aux garçons, s’est inversé. »
- D’explosion des cancers du testicule (multipliés par quatre en cinquante ans).
- En outre, la longueur périnéale chez les nouveau-nés, diminue. La longueur périnéale est la distance des testicules à l’anus.

§. Responsable de cette dévirilisation planétaire la marée d’œstrogènes contenues dans les pilules contraceptives et quotidiennement rejetées dans les eaux usées des sanitaires, quantités phénoménales et phéromonales, fatales au sexe masculin.
Des éléments scientifiques indiscutables mais dissimulés, montrent la coïncidence parfaite de la féminisation physique et idéologique. Le flot monstrueux d’œstrogènes rejeté dans les nappes phréatiques étant le versant organique de la submersion du principe viril par les eaux corrosives amazoniennes.
Or donc à la fin, Y, se révèlera plus vulnérable que X.

§. Cette cause scientifiquement reconnue, sera soigneusement tue, ou plus exactement noyée dans un ensemble d’autres substances, pêle-mêle incriminées. Les « perturbateurs endocriniens omniprésents dans les plastiques », « le port des téléphones mobiles dans les poches de pantalon » « les hormones femelles dans l’eau potable recyclée », les « pesticides par l’agriculture intensive », « la concentration élevée d’œstrogène, une hormone femelle, dans les produits laitiers. »
C’est noyer le poison dans la foison.
En réalité les chercheurs savent parfaitement que la responsable absolu de cette dévirilisation planétaire est la marée d’œstrogènes des pilules contraceptives. Les autres substances ne viennent que s’ajouter, ne font que renchérir sur ce fléau en tant qu’adjuvants, si l’on veut, puisque l’on sait que tous ces dérivés de la pétrochimie, ainsi que les gaz d’échappement et autres composés chimiques, en quelque sorte miment les effets des œstrogènes naturels. Les savants d’ailleurs les nomment les œstrogène-like, car ils présentent les mêmes propriétés, mais atténuées, que les œstrogènes.
Pour tous les chercheurs qui ont étudié de cette dévirilisation planétaire, citons ceux de l’Institut Armand-Frappier, d’Environnement Canada, de Pêches et Océans Canada, etc., toutes leurs études ont montré le rôle irréfutable et prépondérant:«des œstrogènes hormonaux et médicamenteux, provenant des pilules contraceptives consommées par des dizaines de millions ou peut-être même de centaines de millions de femmes dans le monde, et quotidiennement rejetées via les urines dans les eaux usées des sanitaires et non traitées en stations d’épuration.»

§. Seuls les eunuques spirituels et ils sont légions, ne ressentent pas la prise massive de la pilule comme une destruction de la féminité originelle au profit d’un type de néo-féménité moderne, sa contrefaçon viriloïde.
Ne voient pas la coïncidence absolue de la dévirilisation physique et psychologique avec la féminisation métaphysique, entre la marée d’œstrogène et la submersion de la polarité masculine par les eaux corrosives du Kali Yuga.
félix lechat

*Ce qui me perdra c’est ma modestie ! 

13 commentaires:

Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall a dit…

Merci L'abbé...Oh, oh, oh ! De Ovibus a encore sauté !

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

c'était pour m'endormir : je fais sauter les moutons

Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall a dit…

oh ! oh ! oh ! Une question, Abbé, Marie Maria fait-elle vraiment tous ces dessins sublimes ?

Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall a dit…

Abbé, puis-je mettre sur mon blog, le lien vers cet article ?
La Brebis

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

oui et oui

Aldebaran a dit…

"Seuls les eunuques spirituels et ils sont légions", vous parliez des Anges je suppose.
Cher Abbé vous perdez la Foi !

Aldebaran a dit…

Pardon l'Abbé,l'article étant signé de la patte de Félix, cet autre Vous, mon commentaire précédent ne vous est donc pas destiné.
Au reste les Anges n'ont pas de sexe car il n'ont tout simplement pas de corps, mais un coeur gros comme le créateur ....
Ce que Félix déplore montre bien que nous vivons la fin de quelque chose ... Et qu'il y a une sacré "épuration" !
Comme quoi, on peut garder le sourir dans toute cette m....Question de Foi.

esprit-i-monde a dit…

Pensez-vous que les francs-macs (comprenant des scientifiques et directeurs de laboratoire) qui ont largué la pilule ignoraient l'impact sur la population mondiale?.. moi pas, je côtoyais.
Comment amener la régulation démographique par le plaisir et sans opposition: (débat durant plusieurs années dans toutes les loges pour savoir si oui ou non pratiquer le lâcher de bombe)...
Bravo vous avez tout compris... bonne élection.

orfeenix a dit…

Coucou, Nocif, vous m' avez manqué!
Quelle horreur, si la terre devait manquer de testostérone ( etymologiquement l' hormone de l' intelligence) je préfèrerais alunir, mais visiblement on a encore de beaux jours devant nous, prenez soin de vous messieurs, la relève n' est pas assurée...

Dogen ophile a dit…

Que faire?disait le camarade. Rien. Il est trop tard.Idem pour le SIDA et ses complication causé par une chute du système immunitaire dont on ne nous donne PLUS LE TEMPS pour interroger les causes.(voir LE TEMPS DU SIDA de Michel BOUNAN qui a essayé de sauver Guy Debord par l'homéopathie..).ça arrange tout le monde....
N'oublions pas que nos cent mille milliards de cellules sont toutes sexuées quoiqu'on puisse modifier extérieurement ou intérieurement.
Alors que se passe-t-il lors l'absorption de toute ses hormones?
Par quel canaux agissent-elles sur le corps et l'esprit dont on a très peu d'idées sur leur liaisons ?
Une autre "psychologie"serait nécessaire et une autre médecine aussi.Otto WEININGER dans son "sexe et caractère"proposait une autre approche (c'est une de mes obsessions,désolé).
Sinon on en est réduit à des arguments comme le fait que les chinois mâles bandaient les pieds des femmes pour ne pas être "importunés"sentant la puissance latente à-venir.Et on (re)tombe dans la victomologie c'est-cul-l'air.
Et malgré tout ça la misère sexuelle suit son cours......


Antan a dit…

La longueur périnéale diminue, l'hermaphrodisme est proche.
Tant mieux, ça laissera plus de femmes pour les autres.

esprit-i-monde a dit…

la longueur périnéal diminue en courant autour d'un poteau à la vitesse de la lumière, constate Einstein: on fini par s'enculbuter soi même, aurait-il énoncé.

Anonyme a dit…

wahoo... je savais que les oestogenes ne pouvait être traitées dans les stations d'épuration mais de là à ce que ce soit la cause de la "dé-virilité" des hommes... merci de me rappeler que je contribue à un tel fléau ! c'est la mort de l'espece qui s'en suit et l'eugénisme de laboratoire à coup sur ...

bah dis donc, pour des gens qui n'ont aucun bon sens, même pas moral, ils en arrivent à faire les choses dans l'ordre pour arriver à leurs fins.

Dingue . MAIS en aucun cas je crois qu'ils réussiront. L'empire s'effondre quand le Féminin sacré fait son grand retour.

Amen !

Béibulle