dimanche 9 avril 2017

Ivanka


Pour comprendre le revirement de Trump 

Qui peut se résumer par le changement gravitationnel radical qui s'est produit dans la sphère d'influence du président. L’éviction de Steve Bannon, nationaliste américain, « l’Amérique d’abord », remplacé par son gendre Jared Kushner, Juif orthodoxe, « l’Israël avant tout ».
 Ah, Ivanka !
Ayez des filles !



4 commentaires:

Jimmy John a dit…

Les enfants de Donald :

Donald Trump Jr, l’ainé, businessman, marié à Vanessa Kay Haydon :
http://ethnicelebs.com/vanessa-trump
https://en.wikipedia.org/wiki/Donald_Trump_Jr.

Ivanka Trump, fille de Donald, mariée à Jared Kushner, convertie au judaïsme orthodoxe :
http://www.theatlantic.com/politics/archive/2016/09/what-should-american-jews-make-of-ivanka-trump/498476/
…et qui donne naissance à un beau bébé juif :
http://www.timesofisrael.com/ivanka-trump-gives-birth-to-beautiful-jewish-baby/

Eric Trump, businessman, marié à Lara Lea Yunaska :
https://en.wikipedia.org/wiki/Eric_Trump
Cérémonie de mariage sous une magnifique Chuppah, nous précise l’article :
https://en.wikipedia.org/wiki/Chuppah

Tiffany, autre fille de Donald, fiancée à Ross Mechanic, fils d’un magnat de l’immobilier :
http://www.jpost.com/Diaspora/Trump-daughter-Tiffany-dating-Jewish-son-of-real-estate-attorney-469300

Barron Trump, le petit dernier de la smala, n’a qu’une dizaine d’années. Mais peut-être est-il déjà promis à une petite princesse Yéménite ? Ce serait dans la logique des choses.

Quoi de plus humain que de souhaiter le meilleur pour ses enfants et petits enfants ?
A travers la présidence Trump donc, les destins de l'Israêl et des US of A sont intimement et éternellement enlaçés.
Les liens du sang ont parlé.

Jimmy John a dit…

Pour poursuivre sur le sujet, je vous rapporte les bribes d’un dialogue tenu il y a plus d'un an - alors que le phénomène Trump n'en était qu'à ses balbutiements – entre un Correspondant Américain et Bibi (pas le boucher cacher, vous vous en doutez).

CA : Avec Trump, le Likhoud va réaliser une OPA sur le Parti Républicain.
Bibi : Voyons ! Les enfants d'Abraham ne soutiennent-ils pas inconditionnellement la rombière Clinton et les démocrates, du moins à travers leurs officines représentatives ?
CA : Aussi.
Bibi : Vous me dites donc que ces présidentielles seraient en fait des élections Israéliennes ?
CA : ...
Bibi : ...le choix proposé serait entre la "gauche" ayant dominé la scène politique mondiale ces dernières décennies, cette deuxième gauche mondialiste, tiers-mondiste, sans-papiériste, métisseuse, féministe, dont le logiciel commence à être rejeté par l'opinion publique et une droite assumant la défense d'Israël par un nationalisme belliqueux ?
CA : Vous avez beaucoup d'imagination mais c'est une manière de présenter les choses qui en vaut une autre.
Bibi : Quid des neo-cons ?
CA : On peut imaginer qu'ils sauront s'accommoder du vainqueur.

Abasourdi, Bibi se lança alors dans la recherche d'infos liant Trump, à Israël, au sionisme, au Likhoud. Celles-ci abondaient. Elles montraient des liens profonds, des liens d’affaires, des liens d’amitié, des liens familiaux.
Sans préjuger des politiques que mènerait Trump, ces infos dressaient un portrait bien différent de celui dressé par les médias institutionnels et qui le présentaient comme un "ignoble suprémaciste, raciste, antisémite, macho et homophobe" (comme l'a fait BHL dans la règle du jeu, par exemple).
Mais aussi bien différent de l'image de sauveur s'apprêtant à tacler le nouvel ordre mondial avec ses petits bras musclés qu'en avait la dissidence.
Il décida de transmettre les infos qu'il avait glanées.
Celles-ci furent accueillies avec enthousiasme ou indifférence, mais acceptées.
Sauf parfois ou elles furent rejetées et censurées, probablement parce qu'elles ne correspondaient pas à la "ligne", au narratif officiel, à la volonté d'alimenter le spectacle d’une opposition qui commençait à apparaître aux yeux de Bibi comme factice.
Ce fut pour lui une désillusion car il estimait que les éléments contradictoires qu'il présentait devaient à minima être pris en considération par quiconque désirant se livrer à une analyse honnête du phénomène Trump.
Mais tout cela a finalement peu d'importance. Trump est à la Maison blanche pour 4 ou 8 ans, nous pourrons juger sur pièces.



PS Monsieur Louis, dans son état de forme(s) actuel, chevauchant la pauvre jument Marine (malgré sa robuste constitution), talonné par la haridelle Macron relooké pour l'occasion par la puissance du marketing Rothschild-CAC 40 est désormais une image qui me hante...

Jimmy John a dit…

Lu aujourd'hui sur E&R :
http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-liens-meconnus-de-Jared-Kushner-avec-la-haute-finance-Soros-et-Goldman-Sachs-45510.html
Purement fortuit ?
Ou remontée d'information depuis la "base" de votre part ?
Auquel cas, quelle réactivité ! c'est impressionnant.
Vous féliciterez le service après-vente, satisfaction client garantie !

Veuillez je vous prie exprimer mon profond respect à l'Abbé, que le saint homme prenne un repos bien mérité.
Si Dieu nous prête vie, je reviendrais polluer votre section commentaires à l'occasion.
Portez vous bien, Félix.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

C'est nous qui vous félicitons pour l'info.

Bénédiction de l'abbé.