mardi 16 septembre 2014

Ne perdons pas la tête 1

Scholies pour décoller.

§. L’estimé philosophe de l’ancienne nouvelle droite écrit :
 « Je ne suis pas tout à fait sûr que le pays qui a inventé la guillotine soit le mieux placé pour reprocher aux djihadistes de décapiter leurs ennemis ! »
 Les grands esprits se rejoignent. On dirait du M’Bala deux fois.
 Ce dernier dit en substance : Certes, c’est dégueulasse de décapiter son prochain et il ne faut pas le faire. Mais les Blancs qui souriaient avec indulgence, quand leurs soldats coupaient la tête des Nègres, pendant des siècles et des siècles, sont tout dépités quand un des leurs se voit décapité....

 §. Or donc, on nomme « décapitation » un égorgement au couteau. Et c’est vrai que le résultat des deux opérations revient à une séparation (assez inesthétique) de la tête et du cou.
Se baser sur l’aboutissement. Les vrais hommes de pensée sont ceux qui ont pour point de départ le point d’arrivée, sans daigner s’occuper des triviales contingences secondaires comme les difficultés inhérentes à la décollation d’une tête avec un couteau, la difficulté du sectionnement des énormes mastoïdiens, de tous ces tendons extrêmement durs, du déchiquètement du rachis cervical, et tout ça à la main, pendant que le sang du supplicié gargouille au fond de sa gorge béante, que celui ci palpite noyé dans son sang !
 Ceux qui ont saisi le concept de décollation dans son essence abstraite, ceux qui décollent vers l’abstraction laissent ces trivialités aux esprits simplistes.
Et n'ont pas égard non plus aux sentiments des suppliciés, stupidement sensibles à la différence entre une exécution longue et douloureuse et un éclair puis la Nuit.

§. Pour le dire d'un mot : un Penseur subsume tous les égorgements possibles et imaginables sous le concept de « décapitation ».

§. La France arriérée du XVIII° siècle n’a pas de leçons à donner au grand XXI° siècle judeo-arabe !
Les êtres vulgaires, les imaginatifs, ceux qui furent impressionnés par la vidéo d’égorgement au couteau par les djihadistes du Botul-HL en Libye, un vrai celui là, pas le factice de feu-Folley, n'ont pas la distance intellectuelle nécessaire pour être des véritables intellectuels.
D’ailleurs personne, sauf les futurs djihadistes qui obtenaient là une érection et une vocation, ne pouvait la visionner jusqu’au bout.

§. Idem pour le 11 septembre dont nous fêtons l’anniversaire.
 Seuls les grincheux, les complotistes s’occupèrent de points de détails insignifiants comme la présence de nanothermite, ou de la disparition totale, irrévocable et définitive des avions dans le néant métaphysique d'où ils avaient été tiré par la magie virtuelle.
Le but de ces contestations fut de rabaisser l’Exploit. La fierté Arabe. La grandeur du Djihad.
Je ne suis pas certain que le pays qui a inventé le révisionnisme historique soit le mieux placé pour contester le 11 septembre.

 §. M. M’Bala Bis a bien senti tout ce que cet Etat Islamique a de positif et de vengeur ! Et de juste retour des choses.
Et qu'importe que la direction d'EIIL, ISIS, soit carrément du Mossad et de la CIA.

§. La situation
Nous avons deux abcès de fixation , et qui drainent les vocations comme un bubon draine le pus. L’EIIL et les Nazis Ukrainiens.
Ces bons veaux, élevés sous la mère féministe, regardent de tout leurs gros yeux exorbités avec admiration tiers mondiste les uniformes noirs d'ISIS.(Tissés où ? En quels pays, en quelles fabriques ?)
Les autres animaux de basse-cour s'étranglent d'admiration pour les exploits des Nazis Ukrainiens.
Qu'importe que ces nazis soient des prétoriens qui marchent pour Wall-Street.
Qu'importe que le chef de l’EIIL, qui se fait appeler Abou Bakr al-Baghdadi s’appelle en réalité Simon Elliot, de père et mère juifs ?(si l'on en croit les Révélations d’un ancien cadre d’al-Qaïda sur l’EIIL et de Snowden. )
Je ne suis pas certain que le pays qui a inventé la tonte des femmes pour se libérer, soit le mieux placé pour critiquer la virilité des engagements militants.

 §. Avant la guillotine il y avait la Décapitation à la Hache; qui ne manquait pas d’allure. Remise à l’honneur par les nazis. Pour le reste, les basses besognes de la nécessaire Torture, les nazis les laissaient à de certains hommes. Aux supplétifs de la Gestapo. Des criminels. Ceux qu’on appelle la Lie. La Lie des simio-humains.

 §. Guillotin était tout le contraire. Un humaniste, un médecin. 1er décembre 1789 : le citoyen Guillotin demande et obtint que « la décapitation fût le seul supplice adopté et qu’on cherchât une machine qui pût être substituée à la main du bourreau. »
Je ne suis pas certain que la nation, la civilisation qui, il y a plus de deux siècles en un temps où l'on démembrait, où l'on écorchait vif, où l'on faisait bouillir, où l'on écartelait, où l'on rouait aimablement en place de Grève, inventait la guillotine, soit la mieux placée pour donner des leçons à ceux qui pratiquent les égorgements halal-humains, les castrations, les énucléations, à l'époque du Boson de Higgs.

§. Seul un Nintellectuel possède la grandeur d'esprit suffisante pour mettre sur pied d'égalité et de réconciliation une honteuse invention pour échapper à la Barbarie en 1788, et la plus munificente barbarie des barbaries sémites, la plus répugnante arriération des mœurs en 2014.
 La civilisation aux instincts émoussés quand elle perce, si peu, de temps en temps, n'a aucune leçon à donner à la brune brute barbue quand elle bondit hors l'explosion démographique dans la scène sanglante de l'histoire.

§. La seule grandeur c'est la reproduction. Le progrès, la civilisation ne sont que des variables d'ajustement.

 §. Dire que le pays qui a fait Hiroshima n'est pas le mieux placé pour donner des leçons à Nuremberg est tout à fait légitime. On est dans le m^me continuum espace-temps. Mais mettre la France de Guillotin et l'Etat Islamique du levant du couchant de l'égorgeant dans le m^me sac ne me paraît pas tout à fait  judicieux.
 La France des Guillotin et l'Etat des Levantins, sont deux entités non commensurables. Non rapportable l'une à l'autre. C'est pour cela que les partisans de la France des Levantins font tout ce qu'ils peuvent pour calomnier les Guillotin.

§. Il est vrai que les djihadistes n'ont inventé ni la poudre, ni la kalachnikov, ni le M16, ni la BMW. Nous l'avons fait pour eux. Preuve de notre Barbarie. Et la preuve de l’égalité entre les races c'est qu'ils savent appuyer sur la gâchette. Et que parfois, ils ont le permis de conduire à tombeau ouvert.
 Mais cette égalité ne peut s'appliquer foncièrement au Foncier. Au pays.
La France est un Être. Ce n'est pas une donnée statistique ni cadastrale. C'est une totalité organique. Avec une histoire, une langue, absolument incomparables. En tant qu'Être elle est bien morte, c'est une certitude. C'est pourquoi mon prime opus s’appelait Ex-France.
Nous vivons dans une nécropole. Il ne faut pas mal parler d'un Pays dont on a fait un cimetière. Surtout quand il y a des visiteurs qui rôdent avec des cimeterres.

§. Ah, haine de la Révolution Française que de crimes en ton nom !  Moi non plus je n'aime pas la révolution bourgeoise...sauf que dedans j'aime tout ce qu'il y a d'antibourgeois. 93 contre 89. On est de 89 OU de 93 !
Cependant il y a autre chose qu'une haine idéologique, une faute contre la race, car ce n'est pas cracher sur la Révolution, c'est cracher sur la France.
 Par soumission, par dhimmitude inconsciente.

 §. La facticité absolue de la video feu-folley. Mais ce n'est pas le débat. Ce n'est pas la question. Il y a, en ce moment de vrais égorgements au couteau. Il faut pour ce faire une bande de criminels sadiques et dégénérés. Qui tirent tout en arrière. Ce qui plaît aux réactionnaires. Je crains qu'il y ait là une petite confusion entre Arriération et Réaction.

 §. Moi m^me, votre humble serviteur, je suis réactionnaire, je n'ai pas honte de l'écrire. Pourquoi avoir honte, et devant qui ? Devant des domestiques, qui méprisent les sans-dents ? Devant des dentistes, des employés de banques et leurs putains ? Devant des derrières couronnés qui ont fait leur besoin au science-pot ? Devant les putains folliculaires qui lèchent ces culs-liés et disent le vrai et le juste la bouche pleine ? Devant cette élite qui n'est que l'élite de la bassesse ?

§.  Réactionnaire ce n'est pas une politique, c'est un caractère. Ce n'est pas une idéologie, c'est une tournure.
Ainsi je préfère le moyen-âge à l'époque bourgeoise. Philippe Auguste à Charles de Gaulle. Vercingétorix à Valls. J'aime mieux Adolf qu' Angela. Alien le Huitième passager de Scott, que Alien-le Navet de Jeunet. Rétrospectivement j'en tiens pour le Sud contre le Nord. L'Esclavage des nègres me paraît moins regrettable que l'esclavage salarié. Je préfère les Antigones aux Femen et les moniales de Port-Royal aux Antigones. Louise du Néant à Louise Michel ; Brigitte Bardot à Julie Gayet. Je prise davantage les culottes que les strings, les Romeo y Julieta que les Marlboro light. Et depuis que je ne peux plus m'en payer je préfère cesser de fumer que vapoter des vapeurs de bran. J'aime mieux la privation d'avec la femme qu'avoir commerce avec des femmes intellectuelles. J'apprécie Alain de Benoît davantage qu' Alain Finkelcrot, que je n'apprécie pas du tout. J'aime les « livres lus et sus », et non les serviettes hygiéniques des lettres imprimées. Préfère les anciens combattus aux nouveaux venus; la mélancolie que le rire gras; la Werhrmacht que Tsahal; le Théâtre antique que les « one-man-show » etc.
 Je suis tellement réactionnaire que compte tenu de la survenue de la nouvelle inhumanité en nos quartiers d'insécurité, je voudrais que l'on rétablissât les exécutions capitales avec les bourreaux cagoulés, le fer rouge et les rouages. La graduation des peines, selon une gradation de l’infamie. Ainsi les meurtriers d'enfants n'iraient ad patres qu'après un temps assez long, après avoir regretté amèrement d'être venus, immondes, au monde.
Peut-être parce que je ne crois pas au châtiment dans une vie future. Je suis réactionnaire à un point tel que le dieu juif de l'ancien testament, auquel la vieille Eglise me demande de croire, me paraît un parvenu grossier et ridicule, comparé à l'aristocratie des anciens dieux de l'Olympe.
Je suis tellement réactionnaire que je crois dans le Néant.

§. Mais je demande : la haine du monde moderne, qui est le monde bourgeois, devrait elle pousser un amoureux des église romanes à supposer que le salut pourrait venir de ceux qui prient le cul vers le ciel et la gueule dans l'hémoglobine ?
 L'agenouillement devant le présent devrait il s'accompagner d' un irrespect profond du passé ?

 §. Ces « hommes » réels, vivants, de chair d'os et d'excréments, existent, c'est eux qui sont là. Ils ne sont pas une idée. Ils ne sont pas autant de René Guénon illuminés par l'aspect traditionnel du soufisme. Ils sont des bouchers sanglants. Des cuisiniers du meurtre, Et ils sont les supplétifs de l'Empire. Ce sont ses valets.
à suivre.....

22 commentaires:

Manuel Leonardi a dit…

Bien qu'à coup sur sans grace à vos yeux(préalable maladif personnel) vous trouvez grace aux miens.
vous me faites rire!
Continuez !
Merci

Ambact a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

La décapitation se faisait à la hache ou et surtout au sabre, cette dernière solution étant nettement (rasé de plus frais) plus efficace.

Nocif

Antan a dit…

Cher Abbé
Pour une certaine partie du texte ("..., auquel la vieille Église me demande de croire, ...". serait-ce une subsumation d'une apostasie sous-jacente ?
À par cela, texte admirable.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Faut il rappeler à un Vieux-de-la-vieille de ce Vieux Blog, que Félix n'est pas l'abbé, qui n'est d'ailleurs lui m^me pas Félix, ce dernier étant une personne distincte de l'abbé, et lui nullement homogène à ce Félix, qui est un autre que ce bon vieil Abbé, et les deux ensembles, bien que très liés, à jamais personnes séparés ?

Antan a dit…

Au moins, expliqué comme ça, c'est clair.
Merci Félix Abbé!

Anonyme a dit…

Outrageusement rouge sang parsemé d'ironie tranchante pour ces paroles de rémouleurs.
C'est souvent la parole qui tranche tel le soleil cou coupé d'Apollinaire.

Anonyme a dit…

Moi, je préfère Louise L 'Abbé,
et Antigone à Louison.

Anonyme a dit…

Une prise de close-combat parait-il,vous avez empoigner l'adversaire au col vos poignets s'entrecroisants ce qui va amplifier la force d'ecrasement,ecrasement jugulaires carotide la personne s'affaisse inconsciente,la circulation sanguine retablie le cerveau alimente a nouveau..les sensations reaparaitront..nous avons vu la video de ce jeune soldat Russe,les mains liees dans le dos,a genoux,chose affreuse car il me semble qu'il s'efforce de maintenir ses epaules le plus haut possible pour empecher le passage de la lame..ne criera t il pas le mot "maman"mot universel,un bref instant et la lame passe juste,jaillissement arterielle,le soldat est evanoui,son coeur pompe a vide..plus de pression en quelques secondes peut il etre estimer?mort rapide logiquement.Spasmes,saubresauts..serait-ce de dernieres activitees de nerfs moteurs..?
Dominique.

Jimmy John a dit…

Je n'ai jamais pu adhérer pleinement à E&R en vertu de ce que j'y voyais en vitrine, et n'ai jamais réellement compris votre attachement avoué au "soralisme" (hormis le fait que KK soit votre éditeur, bien sur) .
Or, votre formidable texte semble me donne raison; preuve supplémentaire et fait rarissime, les commentaires en ont été désactivés et réservés au adhérents, tant il parait évident que votre texte donnerait lieu à des polémiques stériles et à des réactions épidermiques.
Ma question est donc la suivante: ce que l'on trouve à l'intérieur du magasin Egalisation et Réconciliabule (j'allais dire auberge espagnole) est-il si différent de ce qui est exposé en devanture?

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Jimmy,
Les commentaires ont été désactivés, avec mon accord, à cause du niveau inouï de haine et d'insulte des commentateurs. Et ce n'est pas de la critique littéraire : il appert, exactement comme je le sentais, qu'il y a une admiration sans borne pour les barbus violeurs et assassins du djihad d'une large part de notre public. Parce que l''ISIS ' est d'abord un truc identitaire quand m^me !
- E&R est toujours, jusqu'à nouvel ordre, une association 'métapolitique' et 'transcourant', sauf à être en désaccord sur le fondamental, ce qui n'est pas mon cas. Je puis donc laisser entendre, de temps en temps, ma pauvre vérité, et ma façon de la dire. Je suis 'identitaire' blanc européen, mais j'approuve l'idée d'une main fraternelle tendue à nos amis 'musulmans patriotes'. Sur la base de la Vérité.

Jimmy John a dit…

Merci pour votre réponse.

La réconciliation avec les musulmans patriotes me semble couler de source, de même qu'avec les "juifs du quotidien" (même si personnellement, je cherche toujours ces élusifs juifs: je ne dois pas chercher au bon endroit).
Comme vous je suis un identitaire européen (ce qui me semble être en totale contradiction avec la "doctrine" E&R), et dès que vous mettez en présence deux groupes identitaires distincts sur un même territoire, les tensions voire l'affrontement deviennent inévitable, n'est-ce pas?

Pour le reste, la faute m'incombe, il ne m'a toujours pas été possible de déterminer avec précision ce qu'était le fondamental d'E&R.

PS la désactivation des commentaires me semble une excellente idée.
A moins que vous ne trouviez un certain charme à leur lecture, de quel droit un individu lambda tel que moi s'arroge-t-il le droit de commenter les textes d'un grand écrivain? (cela est dit sans flagornerie bien que contradictoire puisque je n'hésite pas à vous interpeller...)
Oserait-on le faire à propos de livres de crétins tels que Marc Lévy ou Christine Angot?:
"Chère Christine, je n'ai pas aimé la façon dont..."

PC a dit…

Encore trop naïf Jimmy ! Les "musulmans patriotes" et "juifs du quotidien" n'existent pas, ne peuvent exister ! Ce sont des catégories creuses, des oxymores inventés pour le besoin de la cause, qui n'est certainement pas la "réconciliation". Comment pourrait-on se réconcilier avec ce qui n'existe pas ? et puisque l'on affuble ces chimères de tant de qualités, pourquoi devrions-nous nous réconcilier avec elles ? Sommes-nous fâchés ?

Moi, je suis 'identitaire' blanc européen, mais j'approuve l'idée d'une main fraternelle tendue à nos amis martiens humanistes et Inuits végétaliens. Sur la base de la Vérité si je mens.

PC a dit…

"La religion est l’âme de la race." Et la race, c'est quoi ? Une génération spontanée, sans terre ni attaches ?

Farida sent le sable. On ne peut revendiquer que sa patrie propre. Un musulman en France est un déraciné, qu'il soit "importé" ou souchien converti.
Ces personnes que tu me cites et qu'E&R met en avant (Farida, Dieudonné, Camel...) le sont uniquement à cause de leurs origines ethniques. C'est à cause de leurs origines qu'elles ont été gonflées par SOS racisme &co, et c'est à cause de leurs origines qu'elles ont été récupérées - pour servir une autre sorte d'antiracisme. Soit ! Je ne vous apprends rien. Mais ne parlez pas au nom de la "Vérité" !

Quant aux Juifs Gilad et Jacob, leurs discours me sont tout aussi insupportables que ceux d'Alain Jakubowicz. Que reprochent-ils à leurs congénères, ces bons Juifs ? De ne pas vouloir se métisser, de refuser le multiculturalisme pour eux ? De rechigner à rentrer dans la ronde ? C'est au contraire la seule chose qu'il y a à sauver dans le judaïsme ! Que nous dit Jacob Cohen ?

"L’avenir est au métissage, qu’on le veuille ou non. L’intégration de nouvelles populations ne se fait pas sans heurts. C’est compréhensible. Tout groupe humain ayant une identité tend à la conserver et à la défendre. Cependant les immigrations sont des faits irréversibles, et il faut apprendre à vivre avec. Les solutions varient selon les types de sociétés, en fonction de leurs coutumes. Mais le métissage finira par prendre le dessus. C’est inéluctable. N’oublions pas les réticences des Français vis-à-vis des Polonais et des Italiens. Aujourd’hui cela paraitrait presque risible. Il en sera de même avec les autres immigrations. Il y a certes un décalage entre les modes de pensée occidentaux et ceux des nouveaux arrivants. On ne peut pas le nier. L’intégration prendra au minimum 1 génération ou 2. Aujourd’hui on rencontre en France des médecins, des avocats, des flics, etc. d’origine immigrée et cela passe bien."

QU'ON LE VEUILLE OU NON ! Emballé c'est pesé !

"Les sionistes sont tombés dans le panneau tendu par l’Occident pour leur servir de chien de garde pour la région. Ce qu’ils ont très bien fait jusqu’à présent. L’Occident a ainsi pu briser toutes les résistances arabes, décrédibiliser des leaders comme Nasser, tuer dans l’œuf l’union des pays arabes rêvée par les masses dans les années 50, transformer la plupart des pays arabes, et surtout les monarchies, en larbins obéissants et inoffensifs. Pour cela, l’Occident a surarmé Israël, lui a fourni un financement ahurissant (3 milliards de dollars offerts par les E.U. chaque année, c’est comme si la France recevait 30 milliards de dons par an), l’a préservé de toute critique internationale grâce aux veto. Ce faisant, Israël se croit tout permis et poursuit sa politique agressive sans désemparer."

Toujours victimes, les Jacob !

Prune Giraud a dit…

"tout-ceux qui furent impressionnés", soit il y a un jeu de mots avec "tous ceux" que je n'ai pas compris, soit il y a faute.

Prune Giraud a dit…

"tout-ceux qui furent impressionnés", soit il y a un jeu de mots avec "tous ceux" que je n'ai pas compris, soit il y a faute.

Jimmy John a dit…

A PC

Si l'âme du peuple de France est le catholicisme post vatican II, alors on comprend pourquoi ce peuple semble (con)damné et la France maudite.
Et c'est la raison pour laquelle bien que baptisé je suis agnostique.

Avant que vous me le faisiez remarquer, j'ignorais que l'appartenance au catholicisme était une condition impérative pour être un patriote identitaire.
Voyez vous, je pensais sottement que l'attachement à une terre (celle de ses ancêtres, même depuis quelques générations seulement), à une culture, à des traditions et à un socle de valeurs communes suffisaient à faire de quelqu'un un Français.

Une petite question en passant: considérez-vous les Alsaciens, par exemple, comme de faux français, comme des boches peut être? Ou doit-on conclure que pour vous catholicisme et protestantisme se valent, soient interchangeables pour "constituer une race"?
Chacun pourra réaliser ou tout cela mène...

PC a dit…

La phrase "la religion est l’âme de la race" n'est pas de moi, je citais Félix dans son dernier billet.

J'imagine que ce qu'il pense quand il écrit cette phrase c'est que la religion reflète l'âme de la race QUI LA DEVELOPPE, non qui l'adopte, voire qu'elle ne peut adopter une religion contraire à son âme sans en périr. Or, le christianisme a d'abord été imposé aux peuples d'Europe, puis adopté suite à certaines modifications qui, elles, manifestaient bel et bien l'âme de nos peuples.

Quant à Vatican II, a-t-il été imposé ou répondait-il à l'attente des fidèles ? Tout ce que je peux dire c'est que le catholicisme d'aujourd'hui s'accorde plutôt bien avec l'âme malade des Français d'aujourd'hui et que Pie XI n'a pas attendu Vatican II pour déclarer que « nous [chrétiens] sommes spirituellement des sémites ».

"Voyez vous, je pensais sottement que l'attachement à une terre (celle de ses ancêtres, même depuis quelques générations seulement), à une culture, à des traditions et à un socle de valeurs communes suffisaient à faire de quelqu'un un Français."

Très sottement en effet. Je crois qu'on ne s'est pas compris : je suis un gros raciste bas du front. Un Mathias Cardet peut dire tout ce qu'il veut, il ne sera jamais plus qu'un Français de papiers.

PC a dit…

Et personne ici n'a prétendu que la religion fondait l'appartenance à la patrie ! Je dis en revanche que les confessions historiquement étrangères à l'Europe disqualifie d'office le postulant.

Jimmy John a dit…

- "J'imagine que ce qu'il pense quand il écrit cette phrase c'est que la religion reflète l'âme de la race QUI LA DEVELOPPE, non qui l'adopte, voire qu'elle ne peut adopter une religion contraire à son âme sans en périr. Or, le christianisme a d'abord été imposé aux peuples d'Europe, puis adopté suite à certaines modifications qui, elles, manifestaient bel et bien l'âme de nos peuples."

La religion que le peuple Français adopte n'est ni l'islam, ni un catholicisme réformé mais celle des droits de l'hommisme. C'est de cela qu'il crève.
Mais "réjouissez vous", le même sort va être réservé aux autres peuples et aux autres religions puisque l'objectif plus ou moins ouvertement avoué est la création d'un homme nouveau, arraché à tous les déterminismes, territoriaux, sociaux, culturels, religieux, familiaux et même sexuels.
En ce sens, la nouvelle idéologie dominante ressemble furieusement au bolchevisme.
Mêmes acteurs, mêmes méthodes (affinées), même finalité: la création d'une humanité indifférenciée de consommateurs/esclaves soumis à une élite

- "Quant à Vatican II, a-t-il été imposé ou répondait-il à l'attente des fidèles ? Tout ce que je peux dire c'est que le catholicisme d'aujourd'hui s'accorde plutôt bien avec l'âme malade des Français d'aujourd'hui et que Pie XI n'a pas attendu Vatican II pour déclarer que « nous [chrétiens] sommes spirituellement des sémites ".

Comme la culture, la religion évolue en permanence. Pour "s'adapter à l'attente des fidèles"?
Non, elle évolue par soumission aux pouvoirs en place, en raison de l'ingénierie sociale à marche forcée imposée aux peuples. Religions et peuples s'adaptent à l'idéologie choisie par les dominants, non l'inverse.

- "Très sottement en effet. Je crois qu'on ne s'est pas compris : je suis un gros raciste bas du front. Un Mathias Cardet peut dire tout ce qu'il veut, il ne sera jamais plus qu'un Français de papiers."

Bas du front, je ne permettrais pas de l'affirmer.
Ce que je sais, c'est que nous héritons (vous, moi et bien d'autres conscients) d'une situation qui nous révolte et que nous n'avons pas voulu.
Je n'ai ni l'érudition de Félix ni sa désespérance. Et j'ai la conviction qu'il reste quelque chose qui puisse être sauvegardé.
Et dans ce combat, je choisis mon pote Hafid, viscéralement attaché à la France telle que je la conçois (même s'il sent le sable), plutôt que Valls ou le cardinal 23(?), cathos et Européens bon teint comme moi, mais qui travaillent inlassablement à la destruction de notre pays. Politique du moindre mal, si vous voulez.

PS par correction, je pense que nous devrions cesser de prendre en otage le blog de notre hôte.

Prune Giraud a dit…

@ L'abbé Tymon de Quimonte
Or donc, je me suis permise de corriger vous parce que vous êtes un talentueux écrivain et que ça la fout mal. ;)

Mais je pensais à l'oiseau "tousse" pour "tous ceux" et donc, le rôle important de la gorge. Il y a aussi "Toutes s'y..." pour les Tutsis du Rwanda décapités.

Bien à vous.

Prune Giraud a dit…

@ L'abbé Tymon de Quimonte
Or donc, je me suis permise de vous corriger parce que vous êtes un talentueux écrivain et que ça la fout mal. ;)

Mais je pensais à l'oiseau "tousse" pour "tous ceux" et donc, le rôle important de la gorge. Il y a aussi "Toutes s'y..." pour les Tutsis du Rwanda décapités.

Bien à vous. (je radote mais me corrige aussi)