vendredi 15 août 2014

Suie




Je ne sais plus où j'en suis
 Mon âme est noircie de suie
 En vain chaque aube m'essuie
 Une saleté me poursuit

Qu'est cette cendre, ce suif
Qui suinte, suint homicide
Et à mon corps très acide
Jusqu'à me faire un air juif ?

Un Juif qui serait apocryphe,
Encor un petit peu pensif,
Pas à cent pour cent répulsif,
Mi homme mi hippogriffe.

 Ah ! Culpabilisation
Scorie de l'âme soucieuse
De se sentir silencieuse
Devant les crimes de Sion !




Aucun commentaire: