lundi 24 mars 2014

Quelques enseignements municipaux

       
À Menton, à vue de nez le Front arriverait en tête si n’était la liste de M. Guibal qui n'en croyait d'ailleurs pas ses yeux. C'est que Madame Shernardi a la dent dure avec ses 24% de voix aiguës ! C'est à Tarascon dans les Babouches du Rhône qu'il devient une pointure et chausse du 44 ainsi que dans moultes cités du Sud de l'Ex-France. Une vingtaine. Mais il y a plus de 36000 communes. Au fond, nationalement, le Front national ne fait que 7 %. Peu à vrai dire. Les électeurs FN, mobilisés, ne s’abstiennent pas au contraire des autres, ainsi dans une situation dominée par l'abstention, automatiquement le FN progresse. Ensuite la presse pourrie monte en épingle ce gain relatif pour faire peur aux jeunes téléspectatrices antifâchistes. Finalement le gouvernement ne subit pas l'effondrement annoncé. La pourriture reste encore accrochée aux linteaux des portes. Aucune sortie de secours. Autre enseignement : les cités immigrées qui ont encore massivement plébiscité le PS, ou assimilés, urnent maintenant  Front de Gauche comme un seul Maure et comme à Sevran (93) "la cité de la drogue".  Là le FDG et le PS totalisent à eux deux près de 75% des suffrages.  Il est évident que ces populations ont tout à gagner de l'état de fait existant, et d'un gvnement Valls-Taubira. L'un le regard fixé sur les antisémites, l'autre occupée à vider des seaux d'eau usées sur la France avec ses lois dégoûtantes qui flottent au dessus, et à vider les prisons par dessus le marché noir. Le vote ethnique est devenu une donnée permanente désormais. Une chose est sûre, jamais l'immigration ne votera FN. Croire le contraire c'est penser comme une quenelle.  Et les crapules qui nous gouvernent le savent bien.  L'immigration afro-maghrébine, je l'ai écrit dans Arabesques est une singularité pour-soi. Chacun voit midi à sa porte. Tel ce portique détecteur de métaux que les dealers de la cité des Beaudottes ont installés, comme dans les aéroports.  Et les illusions s’envolent. Dans les entrées d'immeubles sans portails électroniques les visiteurs se font fouiller et subissent des contrôles d’identité de la part des trafiquants. Des types armés surveillent depuis les fenêtres. Des morveux crépus sillonnent les allées et signalent l'arrivée improbable des flics. Des milliers de familles vivent des retombées du Trafic. Et c'est dans ces zones des droits du truand et du djihadiste qu'on vote massivement PS. Il faudrait faire un retour au concret, loin du show bizz, des stars déçues et des tintamarres médiatiques. La France n'est pas une salle de spectacle comique, malgré les efforts pathétiques des membres du gouvernement.  Nous devons l'existence de cette infamie aux immigrés (et aux femelles), missi dominici pas pâles des municipales de notre agonie.

7 commentaires:

orfeenix a dit…

En effet le triomphe annoncé a un arrière goût de défaite,en effet bien prévisible puisque l' éducation nationale que je côtoie tous les jours oeuvre pour que les futurs électeurs abjurent les convictions de leurs ancêtres,mon fléau personnel ce sont les professeurs d' histoire et d' instruction civique avec leur obsession de la laïcité, qui agitent leurs croque mitaine, toujours les mêmes, l' inquisition, Vichy, l' édit de Nantes et font le panégyrique d' un panthéon de vandales soudain béatifiés, plus personne ne votera pour les intérêts du patrimoine français d' ici quelques années.Déjà ces 7 pour cent ne valent rien, si on enlève le paquet de tarés anarchiques qui déshonore chaque institution porteuse d' idéal, combien reste t il de patriotes amoureux de leur terre et de leur culture qui voudraient simplement qu' on arrête de dénaturer leur pays sans pour autant rêver de carnages et de réexpédition massive...

René Perriot a dit…

Monsieur Nietzche,

Vos textes sont d'une réconfortante noirceur. Et comme avec tous les réconforts, il y a dépendance. Sauf qu' au contraire des drogues et autres psychotropes, vos poèmes ne voilent pas la sombre réalité d' un instant de béatitude artificielle, mais éclairent d'une vision poétique et lucide la sombre réalité. Vous rendez accro à la noirceur du monde. Ha j'en ai trop pris !

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Merci René mais Niesche suffira. Tz tz !

Brebis Gall a dit…


Quand je pense que tu me snobes, que je n ai plus de nouvelles d'Orfeenix que j'aime comme je t'aime, que nos idées sont proches, et que ton soralisme n'est que de facade, et que je t'avais pris pour un abbé, alors que tu es abbé autant que je suis Papesse, le Brebis n'a donc plus que ses yeux pour pleurer... tant-pis, je t aimerai toujours de l'amour le plus pur qui soit, l'amour oblatif.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

le snobage ou la snobation, comme le snowboard ou Edward Snowden, est dans l'air glaçant du temps.
Moi aussi je suis déserté, et mes artiks criés dans le désert arctique froidement reçus...
RAF

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

En outre, car j'ai l'esprit de l'escalier, ton antisoralisme n'est pas que de façade, il est de substance...

esprit-i-monde a dit…

L'effet troupeau est partout!.. rien qu'autour, de moi?