dimanche 26 mai 2013

Improbable Fiction, journaliste plus improbable


On se souvient de Souleymane, 17 ans, qui avait étouffé lentement, le sourire aux lèvres, son jeune condisciple de 13 ans, dans la cour de récréation, et que l'imMonde avait rebaptisé Vladimir !
Vladimir plutôt que Souleymane, Jean Louis plutôt qu'Ahmed, Ahmed Assous qui a descendu au fusil de guerre Audrey et Xavier Verpoorte, parce qu'ils s'étaient garé devant chez lui.  Pieux musulman « qui avait un problème de boisson » [sic], certainement pas de racisme, même quand il se prénommait encore Jean-Louis, ce voisin irascible, qui « supportait mal qu'on se gare devant chez lui » [resic]...
Mais quand l'usurpation d'identité devint intenable, le chef de la police locale avait parlé « d'un problème de stationnement ».
Xavier et Audry abattus comme des sous-chiens pour « un problème de stationnement ».
Assous méritait un PV de cent trente cinq euros , au moins !

« Casseurs du PSG : les médias changent les prénoms » lisons nous ici.
Avant cette nouvelle mode journalistique, les patronymes des adeptes du couteau, surineurs et autres égorgeurs, étaient soigneusement tus.
Longtemps les auteurs des sanglants  faits d'hiver et des autres saisons se reconnaissaient en ceci qu'on ne les nommaient jamais autrement que les 'jeunes gens', les 'jeûnes'...
….
Le 'jeune homme', presque mineur au moment des faits, a reconnu avoir égorgé la victime comme en état second, sans savoir bien ce qu'il faisait le pauvre ; lors de la marche blanche organisée pour Pierre, ses camarades ont dit qu'il était doux comme un agneau.
Bon pour l’abattage rituel donc...
La mère du 'Jeune-homme' dit qu'elle ne comprend pas son geste, "depuis quelque temps il était énervé, la baisse de son RSA, la hausse de l'assurance de sa BMW."
Il était connu des services de police, pour d'autres faits de violence.
….
 - Connu défavorablement j'imagine, monsieur le commissaire Déboutonné
- connu simplement, vous savez nous à la Police on en connaît du monde, ça va ça vient on fait connaissance, il ne faut pas en faire tout un plat de cochonnaille...
- mais il avait été arrêté en 2007 en possession de trente KG de haschich dans sa BMW, tout de m^me ça compte...
- mais remis en liberté faute de preuves par la Juge chargée de l'affaire...
- c'est vrai, dès lors des bruits avaient couru sur son activité d'indicateur de police, tel un Mehra d'égout...
- la complotite aiguë de mise sur certains sites nauséabonds.
Membre de SOS racisme, qui travaille en partenariat avec la Division nationale de lutte contre le hooliganisme, le Jeune-homme aidait à débusquer les supporters locaux d'extrrrême droâte les plus dangereux...
- sans doute, sans doute, mais là, après l’égorgement de Pierre Lessoucabot, il sera peut-être un petit peu incarcéré non ?
- Ce Lessoucabot était supporter de l'AS Plougastel, réputé pour son fanatisme identitaire breton. On ne sait pas encore ce qui s'est passée VRAIMENT entre les deux hommes...
- une lame affûtée de trente centimètres, à première vue...
- il ne faut pas trancher si vite : l'enquête doit maintenant déterminer les causes de ce malencontreux accident. L'avocat du jeune homme, maître Birembaoum dit que son client aurait été agressé, verbalement, par l'individu en question...
- le jeune homme ?
- la victime...
- ?? mais il est décédé dans les minutes qui ont suivies son égorgement, la carotide tranchée ça pardonne rarement.
- Je voulais dire la victime de poursuites, responsable présumée, en garde à vue à l'heure actuelle je vous le rappelle...
- Pierre Lessoucabot en seconde S au collège Winnie Mandela de Brest, était décrit comme pacifique par ses camarades....
- Mais la petite amie de la victime, je veux dire du Jeune_homme, du présumé coupable si vous préférez, dans la m^me classe que le supporter a affirmé qu'elle avait reçu plusieurs SMS très hostiles de Lessoucabot ; nos services examinent les boîtes vocales des suspects...Rivalités amoureuses, jalousie, aucune piste ne sera a priori écartée
- Sur Facebouc certains de ces fameux SMS circulent. Il semble que feu Pierre voulait la mettre en garde contre les effets du cannabis, auquel elle s'adonnait récemment....
- ….et de fil en aiguille on en arrive à à criminaliser tous ceux qui fument un joint de temps en temps, tout le monde a fumé un joint au moins une fois, pas vous ?
- Non. Et puis il s'agit de montrer du doigt les dealers pas les "inhaleurs"....
- Montré du doigt ! Désignés à la vindicte, vous voulez dire, et parfois en raison de leur origine, on connaît la chanson, monsieur Zemmour ça ne vous rappelle rien ?
- En somme l'égorgeur devient la victime !
- Le « meurtrier présumé ! »
Écoutez monsieur le... journaliste, un Jeune-homme est actuellement incarcéré qui risque de passer le restant de sa vie derrière les barreaux, peut-être jusqu'à l'année prochaine, c'est une très lourde responsabilité ! Le travail de la Police est, à ce stade, primordial, compte tenu des lenteurs administratives et judiciaires.
- compte tenu des vacances de fin d'année qui approchent à pas de cyclopes, il reste en effet peu de temps pour lui éviter de passer Achoura en taule...
-….oui nous devons tout mettre ne œuvre pour éviter ce dénouement tragique.

 Malheureux enfant qui passait par là. Sang noir, marche blanche, quelques crachats dans la tombe encore ouverte....
On ne sait plus quel flic mérite le plus la palme.
Le flic à plume ou le flic à menottes.
Quel siècle à flics !
félix lechat

5 commentaires:

Antan a dit…

Mais c'est le rituel maintenant, le rituel de l'inversion.
Les courageux ou les victimes sont à bannir et les moins ou pas courageux à promouvoir.
Tenez, juste une petit regard sur http://www.youtube.com/watch?v=QKH34SxMOF0
C'est explicite.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

explicite en effet
elles y tiennent à leurs sales peaux ces sales gueules !

orfeenix a dit…

Je vais faire des concessions à ma foi du charbonnier, quand on est en colère plutôt qu'assassiner un innocent, il vaut mieux se suicider, au moins les flics ne risquent plus de s'en mêler. Toute ma sympathie pour le deuil de Tonkin avec qui j'ai commencé par m'embrouiller bêtement comme toujours avant de réaliser qu'il était un être extraordinaire, destiné aux immensités .

Brebis Gall a dit…

Personnellement, et c'est la faiblesse de mon incarnation présente, j'aurais aimé déjà avoir tué, dans un état premier, second, et tertiaire... une poigne efféminée, ça peut toujours servir au moins 50 personnes...que j'ai dans ma petite cervelle, mais du GROS, du LOURD !

Anonyme a dit…

Non pas embrouillé stupidement, Il m'avait transmis cet échange. juste une incompréhension de mots à propos de maux. Il ne vous en tenait pas rigueur.

Vos mots d'aujourd'hui effacent ceux d'hier, un bien bel hommage dont il serait fier.
Merci pour votre sympathie.
Lili