vendredi 28 août 2009

Suédoises -2-


Le plus comique, c'est qu'au mépris de la plus élémentaire logique, les aimables féministes irréductibles suédoises, n’ont de cesse de se récrier à l’encontre des sujets mâles du grand royaume de Suède, vilipendés comme trop propres, "trop clean", trop sérieux, trop bien rasés, trop blonds, tous défauts résumés par un: "ils sont fades".
Et, comble de l’aberration mentale chez des Suédoises, pays où la drague est prohibée de la manière la plus drastique : "que ça faisait du bien de temps à autre de rencontrer des mecs bruns et un peu machos."
Inutile de dire, qu’à Etron-sur-Seine elles furent copieusement servies et rassasiées. (Mais ceci est une autre histoire, pleine de lippe et de noirceur, que je conterais quelque jour, peut être, quand j'en aurais le temps.)

J’exagère ?
Tenez, je vous livre un strict copié-collé d’un texte de miss Gynette O’Crassie, diariste impénitente, qui tient son journal intime publiquement, sur un blog.
«  C’est faux de dire que c’est infernal de trouver un mec en Suède. J’en reviens.
Les Suédois bien que blonds sont plutôt beaux, même si je les trouve trop propres et trop sérieux, (quand un garçon a des chaussettes repassées et des cheveux peignés ça me fait paniquer, j’ai l’impression qu’il va tout de suite deviner si je n‘ai pas pu changer de string pour cause de découchage.)
Les Suédois sont véritablement féministes parce qu’ils sont bien élevés, donc ils ne veulent pas paraître lourds ou insistants, donc ils ne draguent pas.
C’est aux filles de le faire.
En tant que fille, je trouve ça très excitant. 
J’ai rencontré plusieurs Suédois.
J’ai pu leur parler comme à des êtres humains me considérant aussi pour une personne douée d’intelligence, et non pas en plaçant dans les cinq premières secondes de la conversation que: non-tu-comprends-je-suis-prise. Du coup, on a parlé de plein de choses, sans autres sous-entendus que ceux que JE pouvais placer. Et bien que je susses pertinemment (okay les filles, je suce aussi mais je manie le subjonctif comme le préservatif: c’est clair. Sortez couverts! )...que je susse que l’on voyait l’intégralité de mes seins (mon petit mais "adorable" il parait, 85 C, supportant l’absence de soultif) sous ma robe-chemise de chez Zara, ouverte et transparente, jamais, ils ne m’ont regardé ailleurs que dans les yeux.
L’idée de l’effort que ça leur coûte est extraordinairement excitante. Peu d’hommes sont capable de ça. Et c’est heureux pour les Suédoises qui ne portent redoutablement que très peu de vêtements.
Je suis faite pour la Suède. En fait, je suis faite pour gérer la partie drague d’une relation. D’abord ça m’émoustille et en plus ça me permet de contrôler le timing du jeu, (ainsi que le jeu lui même d'ailleurs).
Quelque part, dans mon monde idéal, les hommes seraient des Suédois légèrement sales, mal rasés et très bronzés et qui seraient à mes ordres. Je serais maîtresse du Monde! Rempli de Suédois avec des Suédoises très habillées, avec des moufles et des grosses culottes en coton
Qu’en termes plaisants ces plaisantes choses sont dites.  Tout ça ne s'invente ni ne se commente.

Cependant, cette émasculation, constatée, des mâles, n’a pas empêché le Parti Féministe Suédois, (PFS, le Pet et Fesses) d’exiger en couinant au parlement qu’une soirée par semaine le gouvernement organisât un strict couvre-feu à l’encontre de la partie mâle de la population; au motif que le regard masculin  aliénerait les fâmes, les contraignant à se comporter « comme des objets sexuels, selon des canons machistes ! »
On se demande effectivement si nous ne vivrions pas dans un asile d'aliénées.

4 commentaires:

Robert8 a dit…

C'est pareil chez les lions:
"Our long-term records reveal that excess estrous females mostly mated with the darkest-maned male...", "By assessing mane length and darkness, males avoid healthier, older, more aggressive individuals, thereby lowering the potential costs of fighting. By preferring males with darker manes, females gain mature, better-fed, more aggressive mates, and
their preference confers direct fitness benefits.", "Females were only sensitive to mane darkness in their resident males and in the model tests, and only darkness correlated with tenure length and with offspring survival.Darker males have higher testosterone
levels..."
aticle à:
http://www.lionresearch.org/current_docs/9.pdf

Il s'agit bien entendu de lions, mais cela n'est pas trés différent chez l'homme. On pourrait ensuite se poser la question de savoir comment, dans ces conditions, des variété néoténiques au tein clair ont pu apparaitre en Europe en seulement six milles ans, peut etre meme moins.

Robert8 a dit…

Blancheablacks, une autre façon d'exprimer les choses est de dire que l'Humanité a mis 200 000 ans pour se débarasser des génes qui la liait comme des chaines à la condition animale. Ces chaines ont commencé a craquer avec le langage, apparu en Afrique il ya peut etre 75000 ans, puis entre 12000 et 6000 ans en Europe, date de l'apparition des premiers européens blancs et de leurs premiéres constructions mentales et techniques qui permmirent de s'emanciper d'avantage de la condition d'esclave de la nature.

Voulez vous revenir à cette condition d'esclave, de celui qui, dominé par ses hormones ou ces génes, ne décide pas de son destin ? Voulez vous faire reporter à vos enfants ces chaines dont il a été si long et si douloureux de se débarasser ?

Ha ? a dit…

La femme blanche porte les enfants de l'homme blanc, pas sa culture ni son intelligence. Encore qu'au sein d'une même ethnie, on trouve de tout, comme dans une meute de loup. Le problème actuellement, c'est que c'est véritablement l'argent qui décide (c'est la publicité, liée au commerce, lié à la croissance, liée aux décisions politiques, liées au capital apatride, qui décide de qui est "sexy", et les femmes y sont très sensibles ; un arabe qui féconde une suédoise, c'est l'assurance de vendre plusieurs paires de Nike, des téléphones portables, des consoles de jeu, des voitures à crédit, des logements-clapiers, etc... sans frein lié à l'écologie, à l'esthétique, ni à une éducation de qualité).

Anonyme a dit…

Il faut le dire, le projet racial de nos ennemis est bien huilé.