lundi 23 mars 2015

C'est fini






Ce blog est clos :
Que nul ne pleure
Quand sonne l'heure
Du noir Huis Clos. 

Il a passé :
Il faut qu'il meure.
Mais je demeure
Indépassé.


12 commentaires:

Anonyme a dit…

Vision prémonitoire d'apokalypse et d'eschatologie qui précède le royaume d'Hadès, d'Al Shaytan ou de quelque diablotin porte-clés.

Anonyme a dit…

"Ouvrage des hommes ou des années..." disait M. le vicomte de Chateaubriand. En tout cas, cette ruine debout, ressemble à ma redoute dévastée par le cataclysme de 2013 avec son déferlement d'eaux boueuses, l'eau mortelle des noyades et des déluges.

Unknown a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Le Gall a dit…

Allons, allons, allons voyons !

Jimmy John a dit…

Cher Félix,

Nous avez vous définitivement abandonné? Quelle tristesse...
Vous étiez comme une vague connaissance chez qui nous nous invitions de temps à autre pour siroter un vieux cognac ou déguster un excellent café et pour l'écouter disserter sur la vie.
Pour un misanthrope comme moi, c'était un des rares moments ou je prenais plaisir à l'entendre autrui, au point de parfois déposer chez vous une petite crotte intellectuelle.
Continuerez vous à intervenir sur E&R?
Sinon s'il vous plait, donnez de vos nouvelles à l'occasion, juste afin que l'on sache comment vous vous portez.

Cordialement,
Antoine.

Anonyme a dit…

Il serait bien temps que tu te réveilles.


Nocif

Anonyme a dit…

Cher Félix,

Êtes vous de nouveau à Lyon, charcuté comme dans un bouchon ?

PERRIOT

Anonyme a dit…

Un adios un peu brutal, dans un style sobre mais sans fausse modestie.

Ce poème est un demi deuil d'une mort symbolique.

Anonyme a dit…

C'est à croire, sans y souscrire par raison que toutes les prières dites ou non dites des disciples, n'ont eu aucune influence sur l'avancement des travaux de l'abbaye.

A moins que, le sage ayant trouvé ne cherche plus.
L

Anonyme a dit…

Et puisque tout doit mourir cette poésie nous rappelle , "… que la faucheuse vient comme un perceur de muraille mais, que l'amitié simple peut prolonger la vie et est un défi a notre condition, celle de ne pas être immortels". (T)

Anonyme a dit…

Pour cette avancée sur le parcours de la sagesse, le moment de spleen passé, depuis son nuage , et, comme investi de pouvoirs célestes, le fraternel Ami d'Indochine vous décorerait dans la brume de la mousson et d'une fumée bleu de l'ordre du Million d'éléphants et du Parasol blanc des rois de Luang Prabang
Salut et Fraternité
Lili

Anonyme a dit…

Je vous ai déjà envoyé un message, mais Félix le chat l’a censuré. Qu’importe, l’incompréhension est de mise ; et toutes les tables en sont jonchées. Je me suis toujours adressé à l’abbé et l’abbé fut souvent absent, mais c’est ainsi que marche le monde. L’absence est un remplissage du vide et même un abbé en a besoin, non pas pour le remplir, mais pour fuir les questions lancinantes.
Le scarabée.