lundi 24 décembre 2012

Noël


Mes chers enfants,
Félix, empoissé par ses accointances mondaines, manque à tous ses devoirs, dont le premier est de rassembler tous les hommes sous la bannière du Sauveur.
L’apparition de Jésus-Christ serait incompréhensible s’il ne naissait dans une étable, puisqu’il est dit dans la thora qu’en tant que fils de Goyim il est « semence de bétail ».
Selon le Talmud, Jésus « le Galiléen » était le bâtard d'une galiléenne Myriam, et d'un légionnaire romain, nommé Pandira.

- Sanhédrin, 67a : Jésus est désigné comme le fils de Pandira (Panthera).
- Kallah, 1b. (18b) : Jésus, fils illégitime, conçu pendant les règles de sa mère.
- Abhodah Zarah II : Jésus désigné comme le fils de Pandira, un soldat romain.
- Schabbath XIV : Jésus à nouveau désigné comme le fils de Pandira, le Romain.
- Schabbath, 104b : " C'était un imbécile, et personne ne doit prêter attention aux imbéciles. "
- Sanhedrin, 107b : Jésus séducteur, corrupteur et destructeur d'Israël.
- Zohar III, (282) : Jésus, mort comme une bête et enterré dans un tas de fiente.
- Abhodah Zarah, 21a : Une référence au culte de Jésus ne doit pas être acceptée dans les maisons, car les idoles ne doivent pas être acceptées .

Notre Seigneur Jésus Christ est né en Galilée.
Ce nom signifie "Gelil haggoyim", cercle des Gentils, des goyims. C'est la même origine toponymique que Galicie, Gaule, Galles, Portugal... Gentils et Galiques voulait dire en ces temps là, la même chose.
Jésus était par sa naissance, et son enseignement, un Gentil, un Celte, un Goyim.
C'est seulement par là que peut se comprendre le retentissement unique de Sa parole dans l'âme des peuples indo-européens, cependant que celle des sémitiques y demeure allergique et rétive.
On ne pouvait pas être à la fois Galiléen et Juif il y a deux mille ans, qu'on ne peut-être de nos jours palestinien et israélien.

Il est né le divin Enfant!
À tous un Saint Noël.
L’abbé Tymon de Quimonte

Addenda du 28-12, suite aux commentaires :
Les preuves que Jésus n'était pas Juif ont été largement démontrées, après Voltaire, Renan etc, par Houston Stewart Chamberlain dans son oeuvre majeure : La Genèse du XIXme siècle, dont vous aurez le lien de la traduction française en cliquant.

21 commentaires:

Antan a dit…

Merci l'abbé.
Que ce Saint Noël vous soit bénéfique.

zig a dit…

pas mal cette version des origines de jésus et de son père géniteur ! moi qui suis farouchement athé , sa me convient , en plus j'ai toujours pensé que marie a commis l'adultère ! mais je n'avais pas penser a un soldat romain . de toutes façon il y aura toujours un doute .

zig a dit…

cette une considération dans le cadre unitarien ! je précise pour ne pas faire d'équivoques.

PC a dit…

N'importe quoi !

orfeenix a dit…

Merci pour ces intelligentes précisions,de tout cœur avec vous et avec votre esprit et que ceux qui ne sont pas d'accord argumentent,sinon n'est un peu facile. saint Noël pareillement,avec toute mon estime.

PC a dit…

C'est à moi d'argumenter ? Il n'y a que des assertions dans ce texte. Le Talmud (qui rassemble en une vingtaine de tomes des débats de rabbins, où tout est discuté et discutable) ne fait que vingt fois mention de Pandira.

Dans le premier passage évoqué (Sanhédrin 67a) il semble que le rabbin qui avance ceci est immédiatement contredit :

"Ce Ben Stada (fils de Stada) est aussi Ben Pandira (fils de Pandira).
Rabbi Chisda avait dit que le mari (de sa mère) était Stada et que l'amant (de sa mère) était Pandira.
Non : le mari s'appelait Pappos Ben Yehudah et la mère s'appelait Stada.
Non : la mère était Myriam (Marie) la coiffeuse de femmes, et on la surnommait Stada. Comme nous disons dans le Pumbedita : Elle s'est éloignée ('Stat Da') de son mari."

Mais qu'importe ce qu'ont pu dire les rabbins... si vous les écoutez faites-vous juive ou servez-les !

Ce que je trouve encore plus aberrant est l'hypothétique origine commune de la Gaule et de Galilée (d'ailleurs qui dit que Galilée vient de "Gelil haggoyim ? J'ai beau chercher je ne trouve rien), parce que je pense comme Félix l'écrivait que "s’il en était ainsi il faudrait s’incliner devant une Race capable de tels prodiges" ! Vraiment trop forts, ils nous auraient nommés, nous auraient désignés comme communauté, auraient donc forgé notre identité ! Nous serions Gaulois parce que les Juifs sont élus !

Ceci n'a de toute manière aucun sens sur le plan historique.

Pourquoi le camp "judéocritique" se définit-il de plus en plus négativement, en tant que "ce que ne sont pas les Juifs" ? N'est-ce pas déjà une posture de vaincus, de complexés ? C'est exactement ce que font les Africains envers les Blancs depuis des décennies. C'est aussi où E&R nous mène avec cette idée de "solidarité des goyim" et "tous ensemble contre le racisme anti-Goy !". Bientôt ils sortiront les t-shirts "Goy et fier de l'être" comme il en existe déjà "Noir et fier".

brebis gall a dit…

Eh ben dis donc, je dois être très fier de mon nom !
Cordialement.
Le Gall.

esprit-i-monde a dit…

pas mal argumenté pc... Moi, je ne trouve qu'un lien avec Galilée , Gaule, pays de Gale, Charles de Gaulle etc: c'est le mot cercle (stonhenge?, chefs?)... Mais ces cercles semblent bien être une des particularités des Celtes, gaulois... donc par conséquence "de non "Judéens, goys" ou Hébreux". Et le mot Galilée à bien une origines indo-européenne.
Je ne tiendrais pas compte des écritures, pas si saintes que cela, puisque réécrites plus tard... je pencherais vers l'interprétation de l'abbé, qui apporte une raison à l' aversion viscérale des Juifs de l'époque envers M. Jésus.
Mais, Jésus à aussi l'air de véhiculer la pensée essénienne... qui sont-ils?

esprit-i-monde a dit…

" Pour Flavius Josèphe, les Esséniens sont la « troisième secte » de la société juive de Palestine, avec les pharisiens et les sadducéens. Il décrit les Esséniens comme des communautés d'ascètes, volontairement pauvres, pratiquant l'immersion quotidienne et l'abstinence des plaisirs du monde."

orfeenix a dit…

Merci. iI n'empêche qu'ils n'ont pas voulu du Messie qui s'est rabattu sur les Gentils. J'aime bien qu'on m'explique avec érudition ce que je sais avec la foi du charbonnier.

Antan a dit…

Si le déroulement de l'Histoire était simple et clair, il n'existerait aucune de ces discussions multiples.
Pourquoi faire référence à un passé construit sur des témoignages écrits.
Témoignages "écrits" n'est pas preuves.
Toute la différence, et c'est la seule, est là.
Pourquoi vous opposer alors que tout, dans le sens de religion, vous relie.
La religion d'une communauté de pensée.
Pensez donc dans ce sens et ne faites pas le jeu de ceux qui vous divisent pour vous faire croire que vous raisonnez alors que vous ne faites que résonnez à leurs dires.
Restez libres !

zig a dit…

je ne cherche pas a vexé qui que se soit ou défendre telle ou telle religions ! mais les deux versions nous arrivent au travers du prisme déformant de 2 millénaires , je vous laissent imaginer ce qui peu resté comme véracité ? d'un point de vue logique et lucide , sans lavage de cerveau subit ! il est quant même plus imaginable que la marie a eu une copulation avec un humain plutôt qu'avec le saint esprit !

esprit-i-monde a dit…

Il n'est pas très important de se diviser sur des interprétations, du reste, jamais qu'humaine.
l'important est de percevoir "le message"... ou l'essence du message, de la parole... parole qui n'est autre que toutes les manifestations en nous et hors de nous du dit Dieu.
Ce monde, beaucoup ne peuvent plus le percevoir; la société se charge de le faire oublier au plus vite, il n'est que l'ombre d'une autre réalité, d'un autre monde... Le message est là.
Cette vie n'est qu'un passage obligé, un filtre à esprit, une autre substance primordiale...
Cette vie n'a que l'importance que l'on lui prête... et l'on ne peut que le constater chaque jour dans les médias.
le combat est ailleurs...

PC a dit…

Panthéiste, Nocif ?

PS : Je viens de me rendre compte en relisant l'extrait du Talmud que j'ai publié que le rabbin n'est nullement contredit sur le nom de l'amant (Pandira) mais sur celui du mari. Mea culpa

zig a dit…

personne ne sait se qu'il était avant , personne ne sait se qu'il saura après ? donc avant c'est le néant et après aussi , avant il y a pas de matérialisation et après c'est la dématérialisation . il ne subsiste rien .

zig a dit…

il ne subsiste rien même pas l'âme , qui est un mot inventé par les religions avec l'histoire qui va avec . sa sert juste pour conditionné l'hypothalamus qui fabrique de endorphine , qui calme la bête pour mieux la diriger et la rendre docile .

PC a dit…

L'âme demeure, j'ai personnellement été témoin de phénomènes étranges dans une maison hantée.

orfeenix a dit…

Zig,joyeux Noël a avec un accent vous. e vous respecte mais si vous préférez être minéral, végétal ou animal plutôt que crée à l image de Dieu et voue à l'éternité , c'est un choix étrange. Amitiés.

esprit-i-monde a dit…

Effectivement, pc, sans trop le savoir, je rejoins les pensées de Spinoza... Mais, je ne cherche pas ma pensée ou à me retrouver chez d'autres... Je pense qu'en fait notre véritable conscience (l'âme) est en dehors de nous, nous y sommes tous reliés; certains le savent plus que d'autres.
Je sais d'où je viens, je sais où je suis tombé (cette nausée), mais, le retour sera plus difficile que je ne l'imaginais... Sortir purifié de ce monde n'est pas à la portée du premier venu, même après plusieurs tours...
Dès que l'on regarde dans le rétro on retombe dedans, comme pour une nouvelle lessive. L'esprit est une énergie ayant sa propre conscience... c'est lui qui se manifeste sous toutes les formes visibles et invisibles... La terre est devenue un piège à esclaves qui nourrit les vampires qui y ont élu domicile. Tous ceux qui en ont conscience (y compris Jésus) sont des envoyés pour les libérer.
Dans quel but l'homme devrait-il se perpétuer, quelle autre bonne raison, si ce n'est que pour engendrer un libérateur et non pour produire leur main d'oeuvre!

esprit-i-monde a dit…

Si le monde, 'l'univers", n'étais pas entièrement relié, Zig, il n'y aurait aucune conséquence à rien. C'est loin d'être le cas.
Témoins de ce monde, nous lui appartenons, science ou pa-tience.

esprit-i-monde a dit…

penses-tu Zig, que l'animé n'a pas d'animateur?
Du latin animare (« donner de la vie »), de anima (« souffle, vie »).
l'anagramme possible: aminé ou (Amine digne de confiance)