mercredi 27 juin 2018

L'erreur de Soral ?

Que Raptor soit un algérien qui faisait encore le ramadan il y a 2 ans
Que Papacito soit un narbonoïde négrophile,

 EXPLIQUE

 Qu'ils se sentent proche du Nez et contre E&R. 
C'est leur être qui explique leur politique.

Il n'y a pas besoin d'aller chercher de l'ingénierie criffue pour comprendre leur provocation.
Ils ne sont pas "manipulés" ils sont ce qu'ils sont : les chefs naturels du courant Yidentitaire.

Fils de Sem au service de Sion, rien de nouveau sous le soleil, Daesh ne sert-il pas l'Israël terrestre et les Muzzlim's Brothers ne sont ils pas les alliés de l’Impérialisme américain ?

Ce n'est pas le Nez qui les manipule, mais eux qui sont spontanément sémites, par nature ou par inclination (métissage). Le Leader Price idéologique n'a qu'à paraître pour qu'aussitôt ils se fournissent dans sa boutique.

Encore une occasion manquée ! Je veux dire avec cette histoire grotesque du Raptus-Papacitus; on avait un p..... de Boulevard qui s'ouvrait !
Tous les débiles Yidentitaires gueulaient Soral baboucholâtre, vendu aux Bics !
Mais soudain on aperçoit le vrai visage des chefs yidentitaires . Au lieu du formidable éclat de rire Ah Ah Ah ! c'était donc ça ! La tronche des antibabouches ! Tu m'étonnes qu'ils soient avec le Nez ! On entend Soral dire Voyez ils sont la preuve vivante qu'on peut être Maure ou semi-Nègre et vrais patriotes ! Mais hélas Sion veillait, et par son extraordinaire ingénierie sociale les a rallié à "la guerre de civilisation".

On devrait pourtant être plus instruits par l'expérience nous autres à E&R : systématiquement tous les arabes qui avaient saisi notre main loyalement tendue, y ont craché dedans: Cf le dentiste et tous les autres dont j'ai oublié le nom.

Actuellement il n'y a plus que Youssef Hindi, le fidèle, le nouveau fétiche de la Réconciliation. C'est un type très bien d'ailleurs.  Mais Youssef n'est là que parce que E&R, idéologiquement parlant, est désormais nettement marquée à l'extrême-droite anti-communiste ( Vernochet, Ryssen, Hillard, Sigaut ) ce qui va séduire un coranique, puisque le Coran, économiquement parlant, c'est un petit capitalisme familial, qui hait par dessus tout le socialisme.  Quant au coranisme politique c'est l'idéal du croyancieux qui vénère la superstition et qui hait la science et l'industrie ( dont secrètement il envie les résultats); le socialisme arabe c'est l'Islam, le contraire du socialisme goy.

 Donc Hindi, le Bombyx du Coran, est tout à fait à sa place pour papillonner intellectuellement parmi les mûres et les groseilles réactionnaires de la nouvelle E&R.

Il faut être Identitaire et socialiste, c'est dur à porter, mais tout s'éclaire !


8 commentaires:

Damien a dit…

Le socialisme c'est la morale chrétienne qui subsiste dans le matérialisme moderne.
Donc oui le socialisme est blanc, oui le socialisme est goy.

La version humaniste et globale du socialisme n'est pas envisageable avant longtemps... on verra si les autres races progressent et à quelle allure (pour les nez ça semble compromis).

Merci monsieur Niesche de tenir votre ligne.

Damien

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Et c'est dur !
merci à vous Damien.

Anonyme a dit…

Bonsoir Mr Niesche,

Je suis entièrement d'accord avec vous concernant cet article. Je vous soutien intégralement. Cela commence à faire beaucoup avec les français de branche. N'oublions pas le grand rappeur Kery James et tous ces potes afros qui avaient bien tourné le dos pour se tourner vers les mêmes qui payent raptor et autres. Espérons que Y. Hindi ne prennent jamais ce chemin.

PS: Cela commence a déconner aussi avec Jacob Cohen; il a fait une belle vidéo ... .

Bon courage Mr Niesche. Au plaisir de vous rencontrer un jour.
Frederoc

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Merci Frederoc. Encouragements qui font du bien

Anonyme a dit…

C'est sincère Mr Niesche. Portez-vous bien.
Frederoc

Anonyme a dit…

Ne s’attacher à aucune personne, fût-elle même la plus chère, — toute personne est une prison, et aussi un recoin. Ne pas rester lié à une patrie, fût-elle la plus souffrante et la plus faible, — il est moins difficile de détacher son cœur d’une patrie victorieuse. Ne pas rester lié à un sentiment de pitié, dût-il s’adresser à des hommes supérieurs, dont le hasard nous aurait laissé pénétrer le martyre et l’isolement. Ne pas rester lié à une science, nous apparût-elle sous l’aspect le plus séduisant, avec des trouvailles précieuses qui parussent réservées pour nous. Ne pas rester lié à son propre détachement, à cet éloignement voluptueux de l’oiseau qui fuit toujours plus haut dans les airs, emporté par son vol, pour voir toujours plus de choses au-dessous de lui, — c’est le danger de celui qui plane. Ne pas rester lié à nos propres vertus et être victime, dans notre ensemble, d’une de nos qualités particulières, par exemple de notre « hospitalité », comme c’est le danger chez les âmes nobles et abondantes qui se dépensent avec prodigalité et presque avec indifférence et poussent jusqu’au vice la vertu de la libéralité. Il faut savoir se conserver. C’est la meilleure preuve d’indépendance.

Friedrich Nietzsche

a.c

Eric M. a dit…

Bonjour M. Niezsche, je me reconnais beaucoup dans vos propos; j'ai d'ailleurs relu votre préface de la Question juive de Marx et ne peux qu'approuver. Il semble que nous sommes à la recherche de l'issue du même labyrinthe. Difficile de ne pas se sentir un peu orphelin en demeurant communiste et "identitaire".

Merci d'être là.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Merci Eric d'être là, vous aussi. C'est effectivement un labyrinthe, et seul notre fil d'Ariane nous permettra d'en sortir.... si l'on doit en sortir.