jeudi 17 août 2017

Tu es Charlottes ?



Pendant que des arabes liés aux services secrets et à la pègre, ce qui revient un peu au même, tuent sans désemparer ni discontinuer dans l'Europe du Grand Remplacement, à Paris, Londres, Nice, Barcelone, etc, le gros media fait un foin de tous les diables pour un accident à Charlottesville. Tu parles ! Non seulement le responsable est un Blanc, mais un néo-nazi !
Les Charlie sont devenus Charlottes.

Et les dirigeants européens, la chancelante Merckel en tête, dénoncent avec une véhémence inaccoutumée l'accident de Charlottesville :
« C’est horrible, c’est le mal. C’est la violence d’extrême-droite raciste. Il faut l’attaquer avec force et détermination, où que cela se passe dans le monde » dit l'immonde Chancelière. 
Eux qui gueulent mécaniquement "pas d'amalgame!" après chaque carnage "islamiste". "Touchez pas à nos Chances !" Il est vrai que les auteurs des attentats n'en sont que la cause efficiente, la cause formelle étant les Etats eux mêmes, leurs plans de terreur contre leur propre peuple.

Balzac a écrit que “Les petits esprits ont besoin de despotisme pour le jeu de leurs nerfs, comme les grandes âmes ont soif d'égalité pour l'action du cœur.”
Ainsi ces chef d’états despotes qui fomentent des états policiers, qui veulent bastillonner toute critique sont d’autant plus de petits esprits qu'ils sont les fourriers de l'inégalité sociale!
Mais leur détermination feinte à combattre le despotisme et l'inégalité sous sa forme imaginaire du nazisme renaissant, leur permet de se donner l'allure d'esprits libres et de grandes âmes !




5 commentaires:

orfeenix a dit…

Bravo pour cette lutte contre les charlatans.

Anonyme a dit…

Les chars latents ?.. effectivement.

Tout est déjà sous leur contrôle , même l'ultime réponse.

Ne restera que les falaises.


Nocif

Anonyme a dit…

Hasard étonnant :

NASI (s. m.)[na-si]
Président du sanhédrin chez les Juifs.
NASI (na-zi), s. m.— Nom que portaient les chefs ou princes des Juifs établis en France pendant le moyen âge....L'allégation de Benjamin de Tudèle relativement aux propriétés du nasi, ou prince des Juifs de Narbonne.... la présence de cet écu est un indice certain de l'importance considérable des nasis narbonnais (F. DELAUNAY Journ. offic. 14 août 1872, p. 5529, 3e col.)
http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/nasi/fr-fr/


Nocif

Unknown a dit…

Je suis Félix

Jimmy John a dit…

Je suis lecteur de Félix-l'Abbé depuis des années (anciennement Antoine, avant le piratage de ma boite mail). C'est une joie toujours renouvelée de découvrir un nouvel écrit.
Sur un plan personnel, j'aime le retour aux fondamentaux de ces derniers temps, la plume trempée dans le poison et qui n'épargne personne.