jeudi 8 décembre 2016

Niveau zéro




J’ai vu hier soir le pugilat organisé par « l’Humoriste en paix. »
 J’ai pas trouvé ça humoristique. Il était intolérable de voir Alain Soral se faire insulter.
Soral ne l’a pas toléré.
 Tant mieux.
Le second assaut est plus discutable....
Ceci dit, la confrontation d’Alain Soral avec quelqu'un qui l’injurie d’emblée, "je te respecte pas", n’aurait pas dû pouvoir se produire.
En outre le laisser-faire de l’organisateur est plus que suspect.

 Le fondement de cette agressivité semble basée uniquement sur des motions personnelles, nullement sur une divergence politique.
  La preuve : lorsque M. Conversano revient pour discuter avec un suprématiste Noir affirmé, il le fait avec courtoisie et déférence. Tellement de déférence qu’il ne sait même pas efficacement contredire les absurdités que nous avons entendues.
 Il est vrai qu’elles sont aussi apolitiques et aussi plates que les siennes. Là on atteint véritablement le niveau zéro de la conscience politique.

À moins que M. Conservano ne haïsse les Arabes par dieudonnisme accentué, c'est à dire à cause de leur responsabilité majeure en ce qui concerne les traites négrières. Car « les blancs » avaient trouvé là un état de fait. Ils ne l’ont pas créé. Mais au lieu d’émanciper, comme ils le font toujours, par bonté native, les compagnies ont utilisé cette traite à des fins mercantiles.

Face à un tissu de prêt à penser racialiste mal rapiécé, M. Conservano n'a su opposer à son contradicteur qu’il ne devrait pas oublier sa moitié bretonne ! Alors que, précisément, sur le choix de son identité « raciale », il ne fait que suivre celui de sa mère bretonne, qui l'a nourri au lait maternel de la méfiance féministe classique à l'encontre des "mâles blancs".  Sa filiation idéologique est matrilinéaire.

D'une manière générale que pensent les gros lourdauds, les durs à cuire, des femelles blanches qui les trahissent collectivement ?
Croient ils eux aussi, comme les autres patentés de l'antisoralisme, dans la réalité de la "Sororité Aryenne"?

J’espère que ce M. Conservano ne nuira pas, par ricochet, à la nuance que j’affirme régulièrement dans le cadre métapolitique d’E&R, et qu'elle ne va pas devenir par identification identitaire, Achtung verboten !

Les Zidentitaires ! Les étiquettes ne sont décidément un support que pour des marchandises frelatées. La valeur d’échange qui cache une fausse valeur d’usage.
– Il faudra quand même apprendre à distinguer les Zidentitaires des Yidentitaires  (je choisis ces lettres au hasard pour marquer la différence), et M. Conservano est à ranger dans la première catégorie.



18 commentaires:

Anonyme a dit…

Soral ne s'est pas grandi en abusant de sa supériorité physique. Un maître en boxe française n'utilise sa science que pour sa légitime défense et ne perd pas ses nerfs pour si peu, comme s'il n'en avait pas vu et entendu d'autres? ça me rappelle fâcheusement l'agression du Bétar sur Olivier Mathieu à "Ciel mon Mardi" (pour les vieux qui s'en souviennent) !
Oncle Jo

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

Première chose, c'est pathétique de voir qu'encore une fois, le camp national se fout sur la gueule pour des conneries. Voila pourquoi nous sommes d'éternels perdants et que nous n'arriverons à rien.

Je trouve ça assez injuste que du coté E&R on charge Conversano de tant de responsabilités. Moi qui suis les deux personnages, et connaissant le caractère de merde (il faut le dire honnêtement) du père Soral, je ne m'attendais pas à une autre issue. D'ailleurs lui-même n'était venu que pour ça. Je pense comme vous, Félix, que Dieudonné à sa responsabilité là dedans. Ca lui aura permis de dérouiller ce pauvre Daniel qui insulte "ses frères" sans salir ni ses mains, ni sa réputation. Alain l'a fait pour lui.

Maintenant, même si on admet le coté irritant de Conversano, sa voix d'efféminé, son allure de clodo, rien ne justifie les agressions de Soral pour si peu (je rejoins le commentaire précédent). Surtout quand Conversano, déjà un peu sous pression de la première attaque, lance hystériquement "Le FN est à 30% parce que les gens en ont plein le cul des arabes". Pourquoi l'avoir dérouillé pour avoir dit ça (surtout que c'est la réalité) ? Autant Soral était grandiose à l'époque des plateaux TV, autant aujourd'hui, lorsqu'on touche à sa ligne réconciliatrice (qui visiblement n'est pas avant tout entre patriotes), le Alain pète les plombs et n'arrive pas à débattre. Pourtant tout le monde se rappelle de sa rencontre et sa poignée de main avec Morsay, qui a dit bien plus de saloperies sur la France, que Conversano sur les musulmans. Le concept de réconciliation m'échappe.

Dans cette histoire Conversano ressort humilié physiquement, mais vainqueur aux yeux de beaucoup par le peu d'idées qu'il a pu dire entre les coups de poings. Soral s'est comporté exactement comme un antifa, en utilisant des arguments aussi bêtes et grossiers que ceux de la LICRA (diffamation, comparaison à un "DAESHien" inversé (ça nous rappelle la quenelle inversée de Jackubowvic), accusation d'être responsable de l'attaque de mosquées (alors qu'il n'y en a même pas en France), accusation d'appeler à la guerre civile (comme pour Zemmour) alors que les deux ne font que décrire une situation).

Bref, pardonnez-moi de beaucoup écrire, mais ça me gonfle de voir le camp national se déchirer encore une fois. Conversano avait des choses à dire. Des choses importantes que Soral, avec le respect qu'il me reste encore pour lui, n'a pas compris. Daniel fait parti d'une génération (la mienne) qui a grandi avec des générations de "musulmans" et de "chances pour la France" qui sont à des années lumières de ce que décrit Soral, lorsqu'il parle des "braves musulmans O.S.". C'est ce qui explique la radicalité d'un Conversano, d'un Abauzit ou d'un Boris le Lay, ainsi que de toute une génération d'identitaires. Nous sommes différentes générations qui n'avons pas connu les mêmes choses. Soral aurait dû être un grand-frère pour Conversano mais pas un ennemi.

Je rappelle d'ailleurs que Conversano a dernièrement échangé de façon totalement calme, courtoise et respectueuse avec un maghrébin qui se foutait en permanence de lui sur Internet. Donc un échange avec Soral dans les mêmes conditions aurait très bien pu être possible.

Romain.

Anonyme a dit…

Ordure.

Anonyme a dit…

" Il était absolument intolérable de voir Alain Soral se faire insulter.
Soral ne l’a pas toléré. Tant mieux. "
Nous voilà rassurés, il eut été d'un goût passable qu'Alain Soral, même s'il pratique l'insulte quotidiennement et avait prémédité ce guet-apens, se laisse insulter (après avoir lui-même insulté).
Le chef n'a pas à se faire insulter, quoiqu'il fasse, quoiqu'il dise.

"Le fondement de cette agressivité semble basée uniquement sur des motions personnelles, nullement sur une divergence politique.
C'est vite dit. Le chef s'est fait un beta pour asseoir son leadership, il a utilisé la force pour resserrer le groupe et colmater les contradictions. Une stratégie de bouc émissaire, bien connue de celui qui nous vend le billard à trois bandes depuis toujours.
Vous en avez vous-même fait les frais chez ERFM. Conversano, téméraire a refusé de subir le même sort que le votre. C'est-à-dire la soumission.
J'ai détesté ce qu'on vous a fait à ERFM, pourquoi en serait-il autrement avec Conversano ?

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Ce qui s'est passé à ERFM n'a rien à voir avec de la "soumission". Face au torrent impétueux de la phrase soralienne, je n'ai pas pu expliciter ma divergence. Soit. C'était pas la rupture! Ma "divergence" je ne la dissimule pas, il vous suffit de lire mon dernier article sur le site d'ER "Moi plus Président".
Je maintiens que la donnée ethnique est devenue un critère de premier plan. D'ailleurs il suffit d'écouter Dieudo avec suffisamment de finesse pour s'en rendre compte.

Arrêtez SVP de faire tout un plat, un plat de fromage de tête, de tête de cochon à la persillade, pour une banale altercation !

Je n'ai rien contre Conversano. Qu'il suive sa voie!
Je croyais à la réconciliation avec les "zidentitaires", avant de les connaître, je m'en sentais proche.
Je croyais à des jeunes prolétaires très radicaux excédés de recevoir des coups de couteaux !
Passons à autre chose !

Jimmy John a dit…

Cher Félix,
Il apparait que j'ai des difficultés à poster des commentaires : problème technique ou censure ?
Je demande afin de ne pas insister inutilement si mes messages ne sont pas les bienvenus, ce que je peux parfaitement comprendre.

Jimmy John a dit…

"Aucune hauteur politique !"
Quelle serait la raison d'exister d'E&R si nous avions tous la hauteur politique requise ?
Vous avez probablement raison, j'assume le fait de m'exprimer de manière émotionnelle, d'exprimer parfois une souffrance ou ce que je ressens comme une injustice, de réclamer écoute et éclaircissements, probablement maladroitement.
Et accessoirement désirer ne pas être traité en retour avec mépris (être comparé à un roquet par exemple) alors que comme le fait justement remarquer Romain, il est parfois offert une tribune à des personnages plus que douteux.

"banale altercation" ou selon le titre d'E&R "petite algarade"
Une des définitions d'algarade :
- Raid de cavalerie que faisaient en pays musulman les seigneurs chrétiens de l'Espagne de la Reconquista.
Voila qui ne manque pas de sel !

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Tous, vous vous ruez en criant "haro sur Soral" et E&R, mais personne ne prend véritablement en compte ce qui fait le fond de ma prise de position : "lorsque M. Conversano revient pour discuter avec un suprématiste Noir affirmé, il le fait avec courtoisie et déférence. Tellement de déférence qu’il ne sait même pas efficacement contredire les absurdités que nous avons entendues."

Donc vous ne saisissez pas le sens de ma réaction.


Anonyme a dit…

Un débat contradictoire même animé ou véhément est une chose, le tabasse en règle d'un interlocuteur, tant bien même agaçant voir énervant, en est une autre! surtout de la part d'un Maître dans l'art de la boxe française, et c'est éthiquement indéfendable. Je n'ai posté aucun avis sur les propos tenus. Ce fut minable et affligeant. Au point que je crois vraiment que notre camp (on se demande lequel?) perdra toutes les batailles à venir si personne n'en tire les leçons.
Oncle Jo

Anonyme a dit…

En réalité, beaucoup tournent autour du pot, sans oser nommer clairement les raisons réelles de la dégradation de l'Europe et de ses qualités civilisationnelles.
Soral permet un certain éveil, mais ne peut débouler l'entière vérité, sous peine de se voir un jour emprisonné ou même assassiné; on peut comprendre qu'il puisse s'énerver devant un jeune s'imaginant détenir une solution, tout le monde à des solutions.
La réconciliation en période de crise induite ne me semble pas humainement réaliste. On peut en rêver d'accord, on peut aussi comme lui essayer, mais: "Maman avait du coeur, papa avait du coeur, mais malheureusement "LA VIE" n'est pas une question de coeur."

Convesano est dans l'erreur, ce n'est pas l'Islam qui devrait gagner au final, mais par contre, ceux qui vont perdre définitivement, à moins que cesse l'exhaltation fiévreuses des esprits se réveillant ce matin; ce seront les Romano-Celtes- judéo-christianisés pour ne pas dire chrétinisés par la perversité d'un système programmé pour les effacés de l'histoire et de la mémoire collective.

Nocif

Anonyme a dit…

Concernant Dieudo, comique certes amusant, il le dit: "ma remigration; un peu de soleil et une mer bleue...". Je ne pense pas que tout le monde se trouve dans cette condition d'enrichi.
Certains propos ne tiennent pas la route scientifiquement parlant. Bla-bla, bla-bla.

Nocif

Anonyme a dit…

Voici en image pourquoi la réconciliation sera impossible: https://vid.me/4ek3

Nos gouvernements feront tout pour l'empêcher car ils ne protègent plus leur peuple.


Nocif

Anonyme a dit…

mon cher felix
Je ne pense pas que vous soyez la meilleure personne pour avoir un avis non partisan,on ne mord pas la main qui nous paye,n'est ce pas,vous etes bien edité par kontre kulture ?tout cela est pathetique

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Pauvre anonyme, ton âme est trop basse pour avoir l'altitude du mépris.
Suis je "payé" par Kontre Kulture, comme un valet, pour mes bons et loyaux services ? KK publiait (jusqu'à présent du moins) mes livres. Seraient ils des exercices de lèche, anonyme baveux ?

Anonyme a dit…

Décidément on ne voit jamais la même chose selon son point de vue .Là ou vous avez vu alain soral se faire insulter , j'ai vu un abruti instructeur de boxe agresser violemment par 3 fois et avec préméditation un jeune qui essayait de se faire entendre par un butor tyrannique et mégalo.Daniel Conversano a toujours montré une certaine retenue par rapport à Soral en essayant de faire dans la nuance .Je crois qu'il a eu tord au vue du comportement et de l'agression qu'il a subi à 3 reprises.J'avais déjà remarqué la morgue et le manque de respect systématique envers ses interlocuteurs (notamment vous) de Soral.Conversano avait déjà énormément de courage de venir sur le terrain adverse affronter un adversaire redoutable et dangereux .Finalement Soral s'est révélé encore pire que le pire beauf de comptoir.A quoi ça sert de lire autant pour réagir comme ça !Finalement il a légitimé toutes les violences contre ses adversaires , y compris contre lui.Bel exemple .Je trouve ce type lamentable et je ne comprends pas qu'on puisse encore le suivre .Je ne comprends pas votre position surtout au vue du manque de respect qu'il a manifesté envers vous dans les 2 dernières émissions où vous êtes passés.Soral passe d'ailleurs son temps a insulté des gens avec une méchanceté sans pareille .Qu'elle gachi...

Jimmy John a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Jean baptiste vejour a dit…

Ce que Soral a fait à Conversano, il était sur le point de te le faire quand tu as émis des doutes sur l'existence des "musulmans patriotes" Félix... Il n'y avait pas les caméras, sinon tu aurais eu droit à ton "combo" dans la gueule. Tu aurais ainsi permis à Bonnet de regagner les arabesques et les négritudes qu'il pense avoir perdues depuis l'affaire Binti. Quant aux blancs d'ER cher Félix (Qui d'ailleurs sont les seuls à te lire)tu seras bientôt leur dernier représentant. Tu auras matière à un chef d'œuvre littéraire je n'en doute pas: "Le dernier des Mohicans... mais Mohican réconcilié."

Un grand livre, un grand livre...

Lantuti a dit…

Ce qui m'a choqué plus que le reste, c'est de voir le titre d'ER :
"Soral le patriote" !

Et pourquoi pas "le social-démocrate" pendant qu'on y est ?! mais finalement ça expliquerait bien des choses.

Et pour suivre Conversano depuis deux ans, l'image qu'en a donnée ER et les arguments utilisés contre lui sont très proches des méthodes antifas (violence et calomnie). Il s'y est pris comme un gland durant l'émission, c'est dommage (j'aurais bien aimé voir comment Soral s'en serait sorti) mais son travail mérite mieux que l'impression laissée par cet épisode.