dimanche 6 avril 2014

l'hidalgo première édile de France


Philistine : Alors maître Félix, quid de ce déménagement vers les lointains azurs ensoleillés ?

Félix : Quid ? Quid novi sub soli ? Le grand départ, hors de la Bolge, on y travaille, on y travaille très chère.
L'ennui c'est que si je sais ce que je veux quitter, je ne sais pas où aller, où finir « Fuir ! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres »

Ph. : En fait, j'imagine que l'élection d'Annie Dalgo va précipiter le mouvement hi hi hi hi !

F : Détrompez vous femelle. De toute la vermine élue, et réélue, seule la Maman d'Elsa me semble absolument légitime et n'ai rien à redire sur cette élection qui est un plébiscite, une sorte de vote par acclamation ! Nulle n’incarne mieux les aspirations parisiennes !

Ph : En fait là, qui a peur de la grande méchante mairesse ? Le petit matou rentre ses griffes clairement !

F : Mais rien n'est plus adéquat que de l'Hidalgo édile en chef du Fief de France. Elle est l'émanation idoine du Parigo; son exhalaison.
La démocrassie c'est la loi du Nombre. Ici le Nombre est hideusement hidalgogue, la masse est himalayennement hidalguienne, le tas est Hildalguiste à mort, le grand ramas communie dans l'hidalguiguisme, le ben-hidalguiguisme est sa vérité, sa substance, sa quintessence !
À tel point que l'opposition a dû lui opposer une Cossue-hidalgo-de rechange, qui n'était qu'une variété Hidalguienne, un succédané, une redondance …
Son nom fait mentir Littré ! Elle le renverse, l'inverse, le dément :  Pour hidalgo Littré donne : « Titre des nobles espagnols qui se prétendent descendus d'ancienne race chrétienne, sans mélange de sang juif ou maure »
Elle incarne la Vérité contraire, loi de cette ville infâme de la femme et du babouin, où la plus petite noblesse d'esprit ou de cœur y est une insulte, où la plus infime gouttelette chrétienne vous met au ban, où tout ce qui est juif ou maure ou rasta y tient lieu de quartiers.

Ph : En fait, toujours dans l’exagération là !

F : Pourquoi cette évidence quantifiée, gravée dans le marbre grâce à sa simplicité arithmétique, est-elle tellement occultée ? Je m'extermine à la rabâcher : une fois, une seule, en 2005, on nous a proposé un referendum véritablement démocratique, constituant, et presque d'initiative populaire.
– Voulez vous Oui ou Non de cette Europe du Fric de l'immigration et et de la misère ?
La France entière fièrement dit NON à 55 % des voix.
Paris OUI à près de 80 % !
C'est un fait. Il dit tout. Dans ce grand corps blessé qu'est la vieille France, Paris tient une place capitale: elle est son centre cœliaque, son cloaque.
Paris pue de la fiâsse,
paris pue du fric
paris pue du flic
paris pue du barbu
paris pue du bronze
 Paris pue comme une vieille pute du sentier
 Paris pue du diesel et des pieds, paris pue du bran de cabot, paris pue d'incommensurable Médiocrité.
Félix Lechat

1 commentaire:

lamouettejoviale a dit…

"Oui, mais Paaaaariiiis lii-bééé-réé... "
qu'il disait.