jeudi 4 avril 2013

pensées fourre-tous


§. « L'inverti […] éprouve le besoin d'entrer de même dans toutes les fonctions sociales de l'homme qui n'est pas inverti, d'entretenir un amant, comme le vieil habitué de l'Opéra des danseuses, d'être rangé, d'épouser ou de se coller, d'être père », écrit Proust, qui s’y connaissait.
Par "épouser" Marcel veut dire épouser une bonne-femme, pour donner le change, mais le besoin de s’épouser les uns les autres voilà qui révèle de « La transmutation de toutes les valeurs » !
Bientôt les non-invertis, pour parvenir, devront se faire mettre au propre comme au sale. À quel point la politique capitaliste plonge ses racines dans le coït anal et la passion du trou, la féminisation de la pensée, la moraline, la haine de l'art ! 
Ainsi la Tragédie de l’histoire devient la comédie humaine, et cette pitrerie, axée notamment sur l’Hâmur et ses déboires, sera bientôt traitée comme un Drame…

§. Pourtant à l’origine le mariage monogamique est un mariage d’intérêt lié à la grande propriété terrienne. Le véritable régime sexuel a toujours été polygame, avec la prostitution et l’adultère.
Le petit-bourgeois se mariait par la force des choses, et les Spirituels affirmait que l’onanisme était préférable à ce hideux appariement sentimental, au mono-trou perpétuel.

§. La féminisation grandissante, notamment par le cinéma exaltant l’hâmur, idéal féminin s’il en est, qui correspond au besoin de la femelle d’un mâle qui s’occupe d’elle et de sa progéniture, a élu le couple au rang d’horizon indépassable de la sexualité.
Le mariage Gay, s’il peut sembler libertaire, pour parler comme un con ou comme Onfray, n’est pourtant que l’approfondissement de l’idéal de l’accouplement enfin réalisé, comme réponse à une offre sociale gynécocrate.
Virilement les pédés eussent pu opposer un hautain nolle prosecui à ce ravalement de façade féminin. Qui correspond à l’intérieur de la confrérie à la lutte de clans qui s’est toujours menée entre les «folles» et les pédés.

§. Les vrais « marginaux » sont ceux-là dont la seule échappée belle est la transcendance.  
J'ai toujours plaint le malheureux affecté de la passion amoureuse, pour son propre malheur.
félix le chat

...et maintenant une page de Publicité :

4 commentaires:

orfeenix a dit…

Fragrans feminae est excellent, et c' est une femme qui le dit!

Antan a dit…

Et Vittorio Gassman pour Agostina Belli aussi.

esprit-i-monde a dit…

Le programme du monotrouisme/ ouillisme est bien implanté à voir le nombre de suicide.

Brebis Gall a dit…

Ma dai ! la pecora è stata citata !!!
Ah, ah, ah ! Grazie ! la principale frase o piuttosto espressione che mi piace è "MONOTROU", oh, oh, oh !