mardi 1 septembre 2009

Suédoises-3-


À propos de ce clash récent ente la Suède et l’Israël, j’écrivais tantôt que suédoises sont les exagérées du féminisme. Les féministes y sont puissantes, résultat du puritanisme protestant dans les pays nordiques. Et le Parti Féministe Suédois, l’expression du meilleur côté de la suédoise, son côté gardienne exacerbée du désordre établit.

Une Chienne, fut elle de garde n’est qu’une femelle, et le féminisme est bien une entreprise de femellisation, et par là de déféminisation de la femme.
La féministe devenant la femelle au carré, ultime, quintessenciée.
Chez nos cousins germains simiens, un seul mâle, le dominant, dispose de l’intégralité du cheptel femelle. Autour, les jeunes mâles frustrés essaient de le lui ravir. Et oncques ne vit sous les cieux obombrés des grands arbres, la moindre petite femelle singe prêter, une seule fois, main forte à un des jeunes mâles révoltés. Elles restent passives, dans la stupéfaction femelle originelle, se désintéressant de tous ces tapages, attendant le dénouement, les cuisses ouvertes et l’œil éteint en mâchant des feuilles.
Par contre, à peine le Vieux terrassé, elles le quittent immédiatement, pour se mettre à la colle avec le nouveau triomphant.
Telles sont les mœurs de nos proches parents dans la Nature, nos gènes sont identiques aux leurs, et là où il y a pareils gènes il y a plaisir nonpareil.

Philistine, toujours à lire par dessus mon épaule (ce qui me gêne en la genese de mes pénibles élaborations et me porte sur les nerfs) vient à l’instant de s'esclaffer :
-  Non mais j'hallucine, là ! En fait c’est quoi là ces histoires de gorilles mâles et femelles à propos d'un incident diplomatique entre un pays en passe de redevenir nazi okay, et le petit Etat courageux qui a tant souffert, toujours en butte à la haine du reste du mondre, okay ?
Elle s'attira cette réponse cinglante :
- Une fois pour toute, j'en ai marre qu'on lise par dessus mon épaule pendant que j'écris, ça me gêne, ça coupe mes moyens !

Philistine: - hi hi hi, trop moyen les moyens coupés, là, c’est clair. En fait les mecs sont vraiment hypra-sensibles à la castration trop nul !

Félix : à la castration de mon maigre talent, constamment menacé, ce petit plus que j'ai, tellement difficile à garder, que tout irrite, dont tous sont irrités.

Philistine: En fait, ce qui vous perdra c'est votre modestie. Trait plaisant et commun à tout paranoïaque, clairement ! Et en fait c'est vrai que c'est particulièrement talentueux de lier un problème grave d'antisémitisme avec un antiféminisme primaire à l'usage des gorilles !

Félix : Je plaisantais plaisante amie ! Mais je ne comprends pas en quoi, par quel détours de vos raisonnement tortueux, la Suède serait "en passe de redevenir nazie" ?  

Philistine: En fait, qu’a fait la Suède pendant la seconde guerre mondiale ? Elle a refusé, okay, d’intervenir contre la Shoah ?

Félix: On se pince ! C'est une stupidité et un anachronisme : rester neutre ça n'était pas "refuser d'intervenir contre la Shoah !".
Ceci dit, c’est tout à fait saisissant de remarquer, comme spontanément, vous parlez toutes, sans réfléchir et sans les avoir jamais lues, exactement comme le gouvernement israélien dans ses déclarations.
« Le gouvernement suédois ne peut plus se taire. Au Moyen-âge, on répandait des diffamations accusant les juifs de préparer le pain azyme de Pâques avec du sang d'enfants chrétiens, et aujourd'hui ce sont les soldats de Tsahal (l'armée israélienne) qui sont accusés de tuer des Palestiniens pour prélever leurs organes. » Ainsi parlait le ministre israélien des Finances Youval Steinitz; les Grands esprits se rejoignent.

Philistine: En fait, ça prouve notre pertinence okay, et que nous ne sommes nullement des grues, cependant que vous, vous isonnez comme une coquecigrue, mélangeant vos obsessions de monomaniaque à des histoires de babouins prognathes et de gorilles phallocrates, tout ça touillé avec un antiraélisme de primate, clairement!

Félix: Je sais ce que je dis. L'avouerais-je, j'ai bien connut jadis, une suédoise....

Philistine : En fait, y' a une faute là okay, "connu" ne prend pas de T...

Félix : Si fait mademoiselle, il est ici à bon escient. Connaître est pris au sens biblique, voyez vous!
Connaître le :
" Petit ruysseau appaysant toute ardeur
Mal et langueur : ô lieu solacieux,
Et gracieux sejour délicieux "
Et maintenant, avec votre permission, j'allions continuer d'écrire, allez vous me laisser un peu tranquille à la fin ?
félix le chat

Aucun commentaire: