samedi 2 janvier 2021

Le Talon-aiguille de fer




Nous sommes entrés depuis mars vingt-vingt dans une dictature militaire effective sous couvert d’une terreur sanitaire fictive. Sa brutalité a été, et restera, proportionnelle au degré de soumission des peuples. 
D’où l’exemption suédoise de l’incarcération domiciliaire et du couvre feu. Dans ces contrées glaçantes le féminisme atteint des cimes. En ex-France nous sommes de tout-petits enfants à la mamelle près nos grandes sœurs suédoises. Dans les « jardins d’enfant » ( nom des écoles maternelles suédoises) les petits mâles apprennent à pisser assis comme les filles. Personne n’en parle mais c’est la vérité et la Loi. Bien avant les facéties grippales, des “Bourgmestresses” féministes organisaient certains soirs un strict couvre-feu à l’encontre de la partie mâle de la population, afin que les fâmes puissent enfin déambuler tranquilles ! Les messieurs acquiesçaient avec élégance. 
Le parti islamo-féministe NPA avait tenté d’importer ces moeurs évolués en Ex-France : « Le jour je me rase les jambes la nuit je rase les murs » lisait on sur leurs pancartes. 
Il existe un délit très grave en Suède, passible de prison : le « sexe par surprise » ou le« sexe inattendu ». Chaque jour, vingt femmes, en moyenne, viennent déposer plainte pour « sexe par surprise », à l’encontre de leurs maris ou amants qui les auraient connues dans leur sommeil. C’était le chef d’accusation véritable à l’encontre de Julien Assanges, que le Merdia menteur a traduit par Viol. 
Tel est le petit secret de l’exemption suédoise des joyeusetés sanitaires. Une population aussi soumise n’a pas besoin de goûter aux arrêts domiciliaires et à la muselière,car elle n’a point démérité. 

 Si la Terreur sanitaire est mondiale ses déclinaisons répressives sont laissées à l’appréciation des différents gouvernements . Si nous devions donner une définition précise de ce terrorisme d’état nous dirons que c’est une dictature militaire réelle sous couvert d’une terreur sanitaire fictive proportionnelle au degré de soumission antérieure des peuples. Évidemment la définition n’a pas l’éclat ni la brièveté sonore de l’expression communisme 2.0, mais elle est beaucoup plus vraie. 

§. Tous les gens à I Phone qui me disent avec un fin sourire « c’est Big Brother » me portent sur les nerfs, car premièrement ce n’est pas le cas, et deuxièmement il ont un I phone, et je n’en ai jamais eu, mes moyens intellectuels ne le permettant pas. 

Tant qu’à relier ce qui nous tombe dessus avec une œuvre littéraire, je préfère le Talon de Fer de Jack London. Orwell pensait que la forme du régime totalitaire russe était viable et préfigurait l’avenir du genre humain. En cela la réalité l’a démenti durement par la facilité avec laquelle ce régime est allé à la fosse par les bons soins des nomenclaturistes eux mêmes. 
Cela n’ôte rien au génie d’Orwell. Big Brother restera la figure métaphorique intemporelle du régime policier, de la nov langue, de la société de la surveillance, ainsi que de la réduction des libertés. C’est une figure éternelle de cauchemar.  « La liberté c’est l’esclavage » ou « l’ignorance c’est la force », autant de vérités qui ne datent pas de mars 2020. 

 Autrement réaliste, énergique, irrécupérable, et visionnaire, est le Talon de Fer de Jack London. Je ne cherche pas à opposer les 2 génies, le communiste déçu et le nietzschéen, mais à penser le néo-fascisme en marche. 
Avec London impossible d’oublier que ce sont les multinationales qui saisissent l’ensemble du corps vivant dans leurs tenailles de fer. Cela possède un contenu économique, politique, social très précis et différent d’un Totalitarisme de cauchemar. 
 D’abord il y a similitude de situation. Car s’il faut relier le fascisme sanitaire actuel à un autre moment de l’histoire, c’est bien l’entrée en guerre de 1914. On est passé brutalement des bals musettes de la Belle époque dans les Boucheries du Chemin des Dames. 
Ce qui me dégoûte dans communisme 2.0, c’est leur absolution de la Grande Guerre comme cause matérielle dans l’apparition du monde moderne ! Et leur dénonciation de la dureté implacable des bolchevicks comme si elle tombait du ciel sur monde aimable et ordonné. 
Car c’est dans ce creuset de feu, de fer et de sang que jaillit la nouvelle période de guerres et de révolutions. 
Le Talon de Fer décrit le passage d’un état du système dans un autre. Le passage d’un état du capitalisme industriel, entrepreneurial et libéral, en celui monopoliste, fasciste et financier de l’impérialisme. 
Pour nous, la métamorphose dernière d’une société du libre va et vient en une société carcérale restera inintelligible à celui qui ne verrait que la rapidité et la brutalité de son installation. C’est le même phénomène de mutation qualitative qui paraît brutalement après des décennies de changements quantitatifs. 
L’impérialisme a épuisé tout son carburant. Après avoir démentelé les Etats Nations il détruit maintenant la démocratie politique ( qui n’est pas la démocratie sociale), et apprend la nouvelle musique militaire aux peuples. Et pour détruire complétement la démocratie, il faut détruire aussi son fondement, la classe moyenne, qui est la base nécessaire à la démocratie politique. 

 Par sa mue informatique, le capital a pu retrouver une deuxième peau, mais c’est la peau d’un Serpent venimeux : le GAFAM. Ce post capitalisme numérique porte le fascisme comme la nuée porte l’orage pour paraphraser Jaurés. Il a débuté par l’adhésion généralisée de la masse aux techniques informatiques. Quoi de plus contraignant, de plus servile, que d’être connecté. Tous devinrent des cabines téléphoniques ambulantes, autant de neurones d’un cerveau collectif, des connards hyperconnectés. Ce fut l’asservissement le plus consensuel et le plus grotesque, la renonciation à l’EN-SOI par des ego narcissiques !
 La consommation n’a plus eu qu’ UN seul fétiche : l’IPHONE. Et ce sont tous les possesseurs d’ I Phone qui vitupèrent « la société de consommation ». 

 Quand à Big Pharma confronté à la baisse tendancielle du taux de profit de la vente des médicaments, il est devenu le giga-dealer de drogue planétaire, et crée un marché captif de gens accros, rendus malades ou terrorisés par ses soins, pour fourguer ses poisons. 

 §.  Notre Mare nostrum mondiale est une thalassocratie dans laquelle dominent de très gros requins, les multinationales. Les plus gros sont Big Poison et le Gaffe numérique comme nous venons de le dire. Dans les fonds marins, il y a toutes sortes de territoires séparés par des bancs de coraux et des frontières d’algue. 
Les Requins se rient de ces barrages comme ils se rient de leurs deux adversaires maritimes. 
Les petits poissons rouges qui aspirent au Bocal, qui exigent des requins qu’ils respectent la température globale de la Mare, ainsi que le droit des morues. 
À l’autre bord, les écrevisses qui avancent en arrière et à droite, prétendent dompter les requins et les faire servir la cause des Crustacés. Carapace dure, chair molle. 

 §. J’ai l’intuition que la résistance incarnée par Trump a été brisée avec une facilité inimaginable. Si je me trompe tant mieux ! Je reviendrais alors à de meilleurs sentiments envers ces bons crustacés, et je garderai mes réserves pour moi, selon la recommandation de Pascal de conserver une pensée de derrière, en acquiéssant aux propos des demi-débiles. Ce qui me navrerait, si j'étais encore acessible à ce sentiment, c'est que j'aie pu être amené à frayer avec ces gens là. 
Or donc,  chez Trump la fraude gigantesque au vu et au su de tous, n’est pas une simple fraude  mais un coup d’état.  Avec la défaite de Trump c’est la possibilité d’un retournement politique basé sur le vieux capitalisme libéral qui s’effondre. L’alliance avec d’autres requins, et même quelques baleines, qui s'engloutit dans les abysses. Ne reste que l’utopie de la révolution mondiale. Je partage sur ce point le pessimisme d’Orwell. 

§.  En vérité je discerne bien une issue autre que l(utopie ou servitude, mais elle est une porte étroite. Elle ouvre sur une altitude à laquelle certains pourraient atteindre. Mais elle exige trois vertus. La Science, la Violence, et l'Elégance du désespoir. 
La violence sans la science mènerait à l’échec aussi sûrement que la science sans la violence n’est qu’une vaine chimère. La violence sans le désespoir revient à la bestialité de la foule croyante, qui croit et croît, qui croasse et grouille : elle est faite pour la servitude. La volonté d’immigration en Europe n’a pas d’autre cause. 
 La radicalité communarde est strictement aryenne. Telle est la Vérité qui humilie les vieilles doctrines. Des paleo-fascistes voudraient bien de l’aryanisme mais sans la radicalité, et des révolutionnaires de TF1 prétendent à la radicalité mais militent contre son support organique, en s’appuyant sur la populace de perdition. Comme les Biden et toute la Clique. 

Nous ne voulons ni de Vichy, ni de Versailles, ni d’Hidalgo-City. Ni du provinçalisme bien-pensant ni de l’ordure parisienne. Ni droite ni gauche, la France. Mais pas celle de Pétain et des crevures de la guerre de 14, qui a ouvert le Chemin des Dames et la suprématie des gangsters américains. 
La France désormais est intérieure. Elle est une subjectivité. 
 Périssent les covidés et les covideurs!




5 commentaires:

Anonyme a dit…

La France comme volonté et représentation.

a.c

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Bien vu !

Anonyme a dit…

Annus Beatum, Félix Magnus !


Quelques lignes post-nouvelle année et pré-nouvelle ère…


Quand j’ai vu que beaucoup de monde avait mis le réveil pour The Great Awakening, comme p.ex. Chloé Frammery qui, de son propre aveu sur Twitter (what else), était, en 2012, fan de Obama et que Léo de Les DéQodeurs avait compris, entre deux pétards, la méchanceté de Hitler en même temps que le génie d’Einstein, je me suis dis que je pourrais aller me coucher.

Mais mon altruisme intrinsèque, profondément NazBol, me pousse à toujours sécréter un peu de salive, bien épaisse, pour un dernier crachat d’honneur sur la gueule de ceux qui
le valent bien.

Ces mois de Bare Back Better bien mérité ne sont que la goutte de semence qui fit déborder l’orifice.

Voir ces commerçants au combien honnêtes, génétiquement honnêtes, ces restaurateurs qui ont réduit la cuisine française en décoration d’assiette pour pétasses anorexiques,
ces bobos qui ont transformé la campagne française en chambres d’hôtes cosy, qui n’ont pas bougé le petit doigt quand la classe ouvrière et la paysannerie françaises se faisaient laminer par ce même système, voir ces fiottes chialer comme une etchebest, cela me donne envie de crier :
ICH BIN SCHWAB.

Ces raclures commencent à voir leur existence de minable souffrir de manque d’oxygène.
Donc la dictature est là. La dictature du dioxyde de carbone.
Ils étouffent.

Des décennies que je dis à ces fdp en chaleur que nous autres, nous sommes étouffés depuis 8 mai ’45
par la dictature du Zyklon .
Cela ne leur a jamais coupé le souffle.


Maintenant le presque triomphe du JEWAB,
cet ESCLAVAGE 2.0, est appelé communisme 2.0
par les uns (plus la concentration de la propriété privée les prive de tout, plus ils y voient du communisme !) et fascisme par les autres (pourquoi pas blacked.com un site néonazi, semant la haine profonde dans le IV Reich tenu d’une main de fer par Angela Merkel parce que elle a quelques gouttes de sang des mâles de la lignée Hitler !).
D’autres, plus érudits, voient en Huma Abedin une Muslim Brother mais ne voient point en Anthony Weiner, son mari, un Jewish Brother.
Bientôt on va nous dire que ce sont les chinois qui on vendu l’Amérique aux juifs et pas le contraire !!
(Je n’oublie pas la vermine anglo-saxonne, je vais y revenir)

Dieu ne hait pas suffisamment les tièdes. Moi si !!

part 1

Anonyme a dit…

part 2

La Cabale vivant ces derniers jours, on peut s’offrir le luxe de (se)poser quelques questions afin de comprendre comment est-on arrivés là et comment faire pour que cela ne se reproduise pas, pas de sitôt en tout cas.

Et aussi pour aider ceux qui ont la volonté d’écrire des bouquins mais qui pour diverses raisons comme p.ex. la précipitation, l’émotion, ou le manque d’habitude de se poser des questions simples, voire basiques, oublient cette étape, ma foi, obligatoire.

Pour ne pas fâcher les vivants, pour les besoins de la démonstration on va prendre en exemple un mort, respecté et respectable, Pr Gernez.

Imaginez-vous Gernez écrire un livre sur le cancer, p.ex. Comprendre le Cancer et 10 ans plus tard se poser la question : qu’est-ce que le cancer et comment ils se répand ?

Auriez-vous eu le droit de vous poser, à votre tour, la question : mais qu’a-t-il compris du cancer ?



Il n’y pas si longtemps, j’ai entendu qu’une petite minorité minable, qui n’avait lu qu’un seul livre de père en fils et devenue virtuose de la dialectique par cela même a pris, voilà quelques siècles, le pouvoir sur des peuples entiers (peut-être fatigués d’avoir lu trop de livres et aussi, peut-être, d’avoir manqué de vitamine D, puisque il s’agit de peuples « hyperboréens » givrés).

Remercions le Seigneur de les avoir empêché de lire deux livres !!

Peut-on expliquer de la sorte le pouvoir actuel sur le monde, qui a à sa tête cette alliance depuis, au moins pour la phase finale, Cromwell ?

Si un jeune homme, qui n’a écrit qu’un seul livre (mais qu’a dû lire plus qu’un quand même) a pu établir un lien entre le sexe d’une personne et son caractère, les exceptions confirmant la règle, ne serions-nous pas en droit de penser qu’à plus forte raison un lien pourrait être établi entre peuple et caractère ?
Cette minorité, virtuose de la dialectique, a-t-elle vécu au sein d’autres peuples ? A quelle époque ?
Etaient-ils aussi agenouillés devant ces lecteurs
mono-maniaques ? Comment c’est passé entre eux ?
Peut-on lancer l’hypothèse de l’existence de peuples plus « blonde à retardement » (Bonnal) que d’autres ?
Pourquoi le Christianisme chez nous ?
Quel est le rapport des anglais au Christianisme ? A la terre qu’ils ont conquise ?
Comment considèrent-ils les peuples autochtons ?
Pourquoi c’est la branche la plus judaïsé du Christianisme ? (Guyénot)
Un parallèle avec les francs et la Gaule, toute proportion gardée ? Si non, pourquoi ?
Pourquoi on a pas eu Freud à Istanbul ou Thessalonique (où on va se faire voir chez les grecs)?
On n’a pas eu de porno chez les bolcheviks non plus, comment se fait-il ?

Etc etc etc … sur la nature des crimes chez des peuples différents, l’alcoolisme de la femelle anglo-saxonne qui n’a pas d’équivalent sous la calotte des cieux… etc etc…


Pensez-vous, amis lecteurs qui, malheureusement, avez lu plus d’un livre, que ces questions seraient inutiles ou difficiles à se les poser ?

Je vais continuer avec Einstein et son incompréhension des math qui est aussi partagée, de son propre aveu, par celui qui analysait la réussite fulgurante de ces hypnotiseurs quasi illettrés.
L’enchainement se fera plus tard.

Les math ce n’est pas une science ! C’est un langage quantitatif qu’on utilise dans les sciences.
La science étudie la réalité. Les math essayent de l’exprimer par des formules, équations, etc.

C’est pas les math que Einstein (et aussi sa femme, Poincaré, Lorentz, etc) ne comprenait pas très bien, c’est surtout la Physique. C’est l’observation de la réalité qui pose problème.

Anonyme a dit…

part 3 (et fin)

100 ans plus tard ils ne sont pas foutus de dire à quelle vitesse précisément la formule :

E = MV^2/2 devient E = MC^2



"In relativistic mechanics this is a good approximation only when V is much less than the speed of light."

https://en.wikipedia.org/wiki/Kinetic_energy

Bienvenu dans les lois de la physique approximative !
Et comparative !

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_cin%C3%A9tique

"Dans les cas non relativistes (c'est-à-dire lorsque les vitesses sont petites comparées à la vitesse de la lumière dans le vide), l'énergie cinétique peut être approchée par la relation suivante : E = MV^2/2 "


Pourquoi d’un coup le produit de la masse et du carré de la vitesse n’est plus divisé par 2 ?

On peut faire dire ce qu’on veut aux math (comme à la langue d’ailleurs, ça épate les peuples fatigués il parait) mais le problème c’est de faire correspondre cela à une réalité physique tangible et reproductible à l’échelle, en labo.
Les modèles informatiques ce n’est pas de la physique.
« … ces théories sont développées avec les méthodes mathématiques les plus sophistiquées;
et il n’y a que le plasma lui-même qui ne « comprend » pas combien magnifiques sont ces théories et qui refusent de leur obéir ». Hannes Alfvén, Prix Nobel de Physique.

La même folie concerne les « trous noirs » la « matière noire », « énergie noire », « big bang », etc.
Désolé pour le chanoine belge les gars.


Imaginez ce qu’on peut faire dans les « sciences molles », surtout si on n’a lu qu’un livre.

C’est comme parler de « rupture de la communauté nationale » en France tandis que le White Flight s’accélère (cela n’est pas dû ni aux faux drapeaux ni aux vrais). Et pourtant, il y en a qui y croient.
A-t-on eu un tel phénomène dans le quartier des frères mafieux Zemmour ? (Hindi)
A-t-on eu un seul enfant qui a changé d’école à cause des Zemmour ?
Peut- on parler de fracture esthétique au quotidien (visuelle, auditive, olfactive) et que fera-t-on le moment venu ?
Que fait l’ananas dans la réconciliation gauche du travail - droite des valeurs et où est le palmier ?!

D’autres se plaignent du Bolchevisme plus que la plupart des russes eux-mêmes. On construit un discours, quelques chiffres que d’autres rejettent pourtant et cela continu la narrative qui ne correspond pas à la réalité que d’autres gens ont vécu.

Et pourtant Lucien Cerise est là, il a visité un de ces pays, la Pologne, il a fait une analyse des chiffres données par les archives. Serait interessant qu’il y ait débat. Quid de la Biélorussie actuelle ?
Il arrive très fréquemment aux USA de voir des vidéos communes entre dissidents qui ne sont pas d’accord sur tout et même plus parfois. C’est d’une courtoisie ! C’est pas très anglo-saxon de certifier ses diplômes en cognant des sacs de gras.

Comment une telle concentration de richesses a pu avoir lieu ? Quelle est la logique qui a permis tout ça ? Toutes ces multinationales n’ont elle pas commencés comme des « honnêtes artisans » ?
Qu’est-ce qui a fait que en deux ou trois générations de la même famille on s’est trouvés avec des richesses et une dégénérescence qui ferait tomber dans les pommes le commun des mortels ?

Une fois le Système mort et enterré, quelle économie construira-t-on ? Quelle concentration de la propriété des moyens de production serait logique et harmonieuse ?
Qui en serait le propriétaire dans le cas de la production industrielle ?

Pour une dépense de 2500 kcal/jour en moyenne, quel rapport du plus petit au plus grand revenu au sein d’un même pays, toute activité confondue, serait jugé acceptable et qui en déciderai ?

Se sont-ils lus les dissidents ? Se sont-ils compris ?

Tôt ou tard ces questions et beaucoup d’autres serons posés. Vaut mieux s’y préparer et discuter entre nous pour éviter des situations qui échapperaient au contrôle de la raison.