mardi 12 juin 2018

Crevure galonnée

On peut porter un bel uniforme de Général quatre étoiles, avoir les narines consciencieusement épilées, et n'être qu'une estafette du Nasal, une crevure galonnée, un pourvoyeur de cadavres.
On peut être Saint-Cyrien et anti Syrien, là bas comme ici, en laissant la racaille djihadiste faire du bon boulot au Bataclan, comme à Raqqa.
On peut être le Garant de l'Ordre, et laisser foutre un tel bataclan, qu'il faille un Etat d'Urgence pour le rétablir.

On ne saurait reprocher à un militaire d'Opéra-Bastille de ne pas connaître sa partition !
Que la néo-soldatesque pendant le carnage du Bas-Catalan soit restée l'arme au pied, sans intervenir, pour ne pas interrompre les agapes des fichés S et des services, est NORMAL !  C'est une enclave israélienne inviolable le Bataclan, c'est sacré comme une ambassade, une synagogue, c'est là qu’avait lieu un gala annuel pour le bien-être des soldats de Tsahal.
L'armée de l'OTAN, section hexagonale, n'avait pas le droit d'intervenir dans ces territoires occupés  sans déclaration préalable de guerre à Israël.

Et puis c'est pas si grave, il faut bien que jeunesse trépasse, d'ailleurs depuis peu on peut voir des files d'attente devant cette abjecte boucherie cachère et halal.  Mieux encore, c'est un apologiste du Jihad le rappeur Médine qui va venir dans cette nécropole maudite pour faire danser ses frères dans le sang.

Je vous l'ai déjà dit, dans le douzième arrondissement, nos Sentinelles ont monté une garde vigilante devant les locaux  Beth Loubavitch, rue de la Gare de Reuilly, pour prendre ensuite leur faction devant les grilles de Hôpital Rothschild, rue de Picpus, à 200 mètres.
Entre les deux il y la grande bibliothèque Picpus, six étages, et le lycée Saint Michel de Picpus.  Que Saint Michel archange patron des parachutistes protège les écoliers, ce ne sont pas les SS, Sentinelles de la Synagogue, qui vont s'en charger.
La secte loubavitch affirme entre autres choses, « que seuls les Juifs sont des êtres Humains et que les "goïm sont de la semence de bétail"qu’il y a moins de différence entre un goy et un animal qu’entre un juif et un goy ? »
Et je sens bien que les hommes et femmes à Famas qui me regardent de travers quand j'ose passer devant le périmètre de sécurité des locaux loubavitchs, pour aller à la bibliothèque Picpus, ne feraient pas de difficulté pour m'abattre comme une sale bête.

Pour nous goyims il n'y aurait qu'une seule solution, saine et raisonnable, face au terrorisme djihado-étatique, celle que Trump a indiqué.



Aucun commentaire: