lundi 20 juin 2011

Dies iræ



Une homélie de l'abbé Tymon de Quimonte 

Dies iræ, Jour de Colère !
Éternel  retour du même, hélas !
Demain la fête libre du vacarme légal et de la cacophonie ! Le deuil des hirondelles et le jubilé des oreilles de Judas.
Soyons compatissant pour l’hyperesthésie auditive de Félix, devenu hypercosmique, car il entend les grincements des sphères;
En ce mardi Noir, demandons grâce à Dieu, par l'intercession de Saint-Collado, l’homme qui fait la pluie et le beau temps.
Prions :

Pitié Seigneur, Miséricorde !
Faites aujourd’hui tomber des cordes
Dessus cette bruyante horde.

Faites s'abattre des Grands Cieux
Le Déluge sur les disgracieux
En hommage à Vos silencieux

Rabaissez la température
In faeces et fetor mergitur
Ô Dieu noyez cette pourriture.

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci aussi pour ce Déluge de Léon Comerre. On fait ici en sus son éducation artistique.

Anonyme a dit…

Mon bon père, je dit amen à votre prière, que le bon Dieu en ce jour néfaste leur déverse de sa divine vessie une tsunamique pisse cosmique dont il a le secret,
amicalement,Ibara

Antan a dit…

En cette fin d'après midi ce sera la Tour de Babel musicale, la caque aux phonies, le chemin des gammes, le songe d'une nuit pétée, l'après-midi d'une faune, le lacs des signes et pour terminer : casse-noisettes.
Dans toutes ces notes et altérations misérables, il manquera l'important : les silences.

esprit-i-monde a dit…

Surtout que toute cette cacoaphonie dégage une armonique globale en Ré dièse, la plus sale des notes, qui comme chacun le sait, vaut Mi.

sextusempiricus a dit…

Aucune chance d'entendre ceci le soir de la "fête" de la "musique".Ou alors au risque d'un procès .http://www.youtube.com/watch?v=5zKBsJOaMMk

Antan a dit…

Merci pour Jacques BREL, d'autant plus que, tout en accords mineurs, la fin se termine par une lueur d'espoir en accord majeur.
Pour le Ré # je mettrai bien un bémol à ce qui vaut Mi.

esprit-i-monde a dit…

oui juste... Bravo.

esprit-i-monde a dit…

le dièse élève la note... pas l'addition, banane.

Anonyme a dit…

etjustement, demain mardi 27 juin, le déluge.
Ce sera du jamais vu, une colère de Dieu, la guerre entre les éléments, ente un vent du Maroc et un vent de Russie.
Et tout sur l'IdF.
Des grélons gros comme des noix.
Débranchez vos ordis, ne prenez pas l'ascenseur, évitez les transports, surveillez vos toits et les arbres.
Du jamais vu vous dis-je !
Voir le blog météogérard.