mardi 2 février 2016

La longe de Sion



Maître Corbeau, sur sa travée perché
Portait mystiquement sa robe noire.
Grand maître Renard par l’Urgence alléché
Lui fit miroiter cet espoir
De faire s’envoler tous les oiseaux fichés
Hors le national territoire.

A ces mots, Maître du Corbeau
Se rengorge et porte beau
Et avec sa Corbelette
Devenue toute guillerette
Ouvrent un large bec et laissent tomber leur voix
Dans l'escarcelle du Faux-François.

Avec tout l'Aréopage
Ils vont apporter leurs suffrages
A raccourcir encore, par la Prolongation
Cette longe de Sion
Qui nous tient comme vil bétail
Comme les Eunuques du Sérail!

Lire la suite en prose ICI. 



vendredi 29 janvier 2016

Les goys vont vite



L'Entité perfectionniste du bataclan a pratiqué le nettoyage du sang pour la purification éthique des locaux.
Dans tout le territoire occupé par le bataclan, le sang des dizaines de tués et de blessés y'a été lavé pour le plus grand bien-être des massacreurs de partitions à venir.
Que reprennent les sabbats assourdissants, dans les limites permises. Celles circonscrites par la Loi. 

Comme ils sont oubliés ces pauvres enfants, passés dans les goyaux sinistres du schéol.
À peine trois mois d'écoulés et le sable du sablier les a déjà recouvert d'une chape de plomb durci.
Les petites bougies sont éteintes et les fleurs artificielles ôtées des étroits trottoirs.
On ne sait m^me pas combien parmi les grièvement touchés, sont morts à présent. Rien. On ne sait plus rien. C'est fini jusqu'au prochain holocauste. Quand sera nécessaire un nouvel étal d'urgence.
Cependant qu'Ilan Halimi de cujus depuis plus de dix ans, défraie encore et toujours la Chronique, et s'invite, inapaisable, à notre souvenir.


samedi 2 janvier 2016

Les vœux de l'Abbé et de Félix


Notre Père qui êtes dans la profondeur des Eons,
Que Votre Saint Logos et Christ soit compris et adoré dans tout l’Univers ;

Que le règne de Votre Esprit vienne, 
Que Votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel,
Donnez-nous aujourd’hui la force et le courage de supporter les mensonges et le chaos moral du Démiurge et la perfidie de son peuple d'élection

Que votre fils bien-aimé, Christ, notre Sauveur, à qui appartiennent le règne, le triomphe et la gloire éternelle,
Nous aide à supporter cette année maudite entre toutes.
Amen

 L'abbé Tymon de Quimonte



Je donne mon avis,

 Que périsse Deux mille seize !
 Nouvelle année antifrançaise, 
Qui s'ouvre dans l'État d'urgence 
Tyrannie de la pire Engeance. 

Mon Dieu
Pardonnez nous nos Hollande
Comme nous ne pardonnerons pas ceux qui nous ont massacré
Ne nous laissez plus succomber dans leurs bataclans
Et délivrez nous du Valls !
Amen

Félix Lechat

samedi 26 décembre 2015

Les 2 zislamophobies

Or donc, il existe désormais deux Zislamophobies.
Il y a bien sûr celle, connue, et promue par certains cercles sionistes et néo-conservateurs, qui trouve un porte-voix complaisant chez Gros Media. Cet anti-islam militant est aussi devenu le leitmotiv des zultra-libéros, c'est à dire de l'extrême-droite du portefeuille, nostalgique des Thatcher et des Pinochet, qui vise à remplacer l'anti-communisme par l'anti-islamisme, en tant que guerre de la sublime civilisation judéo-chrétine capitaliste contre la Barbarie mahométane.
Mais l’État, le pouvoir, dans ses gouvernements successifs, ne reprend pas leur antienne. Sa doctrine reste le « Pas d'amalgame ! », et appuie l'halallisation de la France, en tant qu'elle sonne son hallali.

À côté naît un nouvel anti-islamisme populaire, et réactionnel aux récentes tueries. Celui là est un ras-le-bol des immigrés qui ne dit pas son nom, puisque ce nom est synonyme de « racisme », crime inexpiable.
Cette exécration s'exaspère devant ces jeunes mâles coraniques courroucés qui partent faire le djihad chez Daesh par haine des « croisés ». Et par goût de tuer, d'égorger, de violer, de vivre une vie criminelle impunie, non par excès de mysticisme. Nul n'en ignore.
L'évidente ostentation vestimentaire est une tartuferie, et une provocation pour affirmer son être générique. Tout comme Daesh, ISIS, quelque nom qu'on lui donne, n'est qu'une organisation criminelle à façade coranique.
Bien sûr identifier le terrorisme takfiri à l'Islam reste injuste et odieux.
Malgré cela, cette hostilité pourrait être grosse de promesses...
Tout dépendra de qui la fécondera.

vendredi 25 décembre 2015

Prière de Noël




O Jésus mon Dieu enfant
Qui êtes né en vagissant
Dans la paille et dans la bruyère
Veuillez exaucer ma prière.

Voyez vous, Jésus enfant Dieu,
Tous les Halls et tous les Vollande
Qui vivent à l'égal des dieux ?
Ce sont ceux là qui commandent,

 Et commanditent des tueries
De jeunes gens pauvres et blancs
Comme ils l'ont fait dans la Syrie
Qu'ils ont fait ruisseler de sang.

Seigneur délivrez notre France
Terre submergée de souffrance
De ces métastases pourries
Dans son cerveau endolori
Amen

L'abbé Tymon de Quimonte

mardi 15 décembre 2015

scholies post-electorâles

§. Pas l'ambition d'offrir une de ces brillantes zanalyses post-électorales n'étant pas doué pour jongler avec des abstractions aussi admirables et aussi décharnées que les pourcentages, les report de voix, les bla bla de telle ou telle crapule qui bat la campagne, et toutes ces petites précieuses choses qui constituent l'aliment de la branlette intellectuelle

§. À force de n'avoir que la farce électorale d'horizon, les esprits se sont bornés, les plus bornés se sont fait esprits, les plus purs esprits sont à la fête, c'est le règne du crétinisme parlementaire.
 Ce terme n'est pas une injure mais une caractérisation scientifique, exacte, du niveau de conscience politique moyen, en période de suffragisme hygiénique.

§. Chacun et chacune a sa petite idée sur l'aimable gestion que l'on dit démocratique du capitalisme à son stade le plus putréfié.

§. Se demander gravement si le report des voix des mongoliens du PS ou le repositionnement en levrette de deux millions de connards abrutis de télévision va jouer en faveur de celui ci ou de celle là, de telle pute ou de telle ordure....

§.  Alors que des gens crèvent abattus comme des sous-chiens dans les bataclan du pouvoir ;
Alors que des gens crèvent de honte et de dégoût devant les tapineuses du bataclan de la cinquième ;
Quand ils ne crèvent pas tout à fait de faim et de misère à cause des accapareurs dont les politiciens sont les serviteurs à gage.

§. Que fait la police dans l'état le plus bureaucratique et le plus policier d'Europe, pour nous, à part nous faire chier quotidiennement ?
 Elle traque l'Antisémitisme.
 Que fait l'Armée, à part entraîner, équiper, transporter d'ignobles assassins vicieux et psychopathes?
Elle garde avec vigilance les locaux des Loubavitchs.(CLIC)
Que fait la pléthore bureaucratique parlementeuse qui nous coûte une fortune en entretien ?
Elle subventionne les assoces de la Haine antifrançaise sous toutes ses formes.

§. La Farce électorale est d'abord un Spectacle. Pendant quelques semaines la conscience politique va descendre au dessous des latrines.
Les plus cons seront à la fête.
 Les moins cons vont les imiter.

§. Les sondages colo-électoraux avec les analyses des politologues qui sont à la Politique ce que les postillons du sexologue sont aux liqueurs de l'étreinte amoureuse.
Quant aux analyses post-électorales, elles sont aussi exaltantes que les jérémiades post-coïtales, qui visent à masquer la dépression. Tout ça pour ça!

§.  « La révolution ou la mort », ce slogan n'est plus l'expression lyrique de la conscience révoltée, c'est une certitude, et quand tu me dis en ricanant qu'il n'y aura jamais de révolution, tu peux alors être certain de crever, toi, ta descendance, et le souvenir m^me de ta poussière.
 Et m^me demain tu ne seras plus dans la conscience enturbannée des Zommes de l'avenir
 O ce n'est pas la mort, lyrique, dont je parle, la Mort comme au cinéma, c'est la putréfaction, la liquéfaction de tout ce qui nous a fait, de la matrice qui a produit notre être là, notre possibilité, notre civilisation.

§. Voilà ce qui se prépare et qui ne sera jamais renversé par les bulletins de vote.
 Tu me juges exagéré ? Mais qui commence à employer des moyens extra-légaux, qui se sert de moyens de guerre civile, qui a trempé son groin dans le sang des jeunes gens du bataclan ?
La révolution n'est rien d'autre que retourner toute cette violence contre ceux qui nous la font subir.
Qui visent à transformer la France en un vaste bataclan.
France possédée, par ceux là même qui possèdent les bataclans
France piégée, comme les jeunes entrés par malheur dans le guêpier du bataclan;
France prostituée dans un bataclan à bien-être du soldat;
France réduite aux dimensions morales d'un bataclan.
Ce sera la révolution ou le bataclan à jamais.

§. Comment peut on voter encore pour le PS ou le parti de Tcharkeudzy ?
 Comment peut on être assez con, immature, totalement apolitique pour se déterminer contre une ombre, une fiction : le fascisme ?

§.  Seigneur Délivrez nous du fâchisme ancien.... et vive l'Ukraine !

§. Tout en gardant constamment présent à l'esprit qu'il y a aujourd'hui en fRANCE 51 millions d' individus en âge de voter, sans compter les petits enfants, sans compter les chiens.
 Pourquoi les chiens ne voteraient-ils pas ?
 Ils sont là parmi nous, chiant partout, chiant sans cesse, son Maître le Parisien ramasse ses diarrhées, puis, de la même main qui ne tremble pas, s'en va glisser son bulletin plein de merde dans l'Urne.

§. Ils ont des droits les chiens, merde ! d'autres en ont bien, qui ne les valent pas, des sous- chiens.

§. Quand tu vas chez le Parisien ça sent le chien, la merde de chien, la merde souchienne, le souche de merde qui pardonne les offenses tant qu'elles ne lui sont pas infligées par le front national.
 Tu le tues au bataclan ? C'est pas grave, tant que c'est pas l'estreêêême droâââte !
Zont bien fait les soldats du bien-être de s'en donner à cœur joie la vieille du sabbat.

§. – Oh toi 't'aimes pas les zanimos ! Qu'aimes pas les bêtes aime pas les zommes !
– Hitler adorait les chiens.
– Hein ?
 – Si . Mais il n'habitait pas un studio de 33 mètres carré rue de la Roquette avec trente neuf ou quarante cinq chiens. Il aimait le plein air, les Bunker, tout ça.
 – Ah bon savais pas. Je vais faire abattre mes chiens.

 §. Pour les dames, il y eût les suffragettes, il faut maintenant les sanisettes pour les chiens. Pour qu'ils puissent avoir un endroit où voter comme leurs maîtres.
Qui votent comme leurs maîtresses.


lundi 14 décembre 2015

Daech Blues



Je suis venu clopin-clopant
Riche de mes deux mains habiles,
Dans les poches des gens des villes,
Ils m’ont condamné aux dépens.

 Plus tard les tarifs sans défaut
Des allocations des familles
 M'ont fait engrosser trente filles
Et la thune a coulé à flot.

 Bien que croyant fort peu séant
 Et pratiquant ne l'étant guère,
Je suis parti faire la guerre
Du Daech contre les mécréants.

Suis je né pour tous vous niquer ?
Qu'est-ce que je fais en Fronce ?
Pitié, cessez donc vos semonces,
Priez pour un fils des Mosquées !


mercredi 9 décembre 2015

Quelques enseignements colo-électoraux -2-

Or donc, s'il convient de reporter le résultat électoral sur le fond noir de l'Abstention, pour en faire ressortir la pâleur, l’essentielle anémie, il convient aussi d'en trouver le secret.
 Les scores faramineux du PS dans mon arrondissement m'ont frappé comme un Intersigne.
 Par un examen minutieux des résultats j'en recherchais la physionomie. Ou plutôt les physionomies. 
Et décelais une deuxième vérité criante.

 → Cet examen méticuleux est tellement instructif qu'il devient gênant pour le Pouvoir.
 Dès à présent, le site du ministère de l'intérieur ne donne plus que les Résultats généraux pour la France entière. Les résultats détaillés, le nombre exact des votes ville par ville, sont déjà inaccessibles ! Et introuvables ailleurs sur le Net.
 Heureusement j'ai travaillé et pris des notes pour cet article, hier !

 Ainsi j'avais noté que le Front National montait jusqu'à à 70 % des voix dans certaines communes du Nord, de la Somme, de la Meuse, des vieux pays miniers, prolétariens.
70 % à  Jametz, à Romagne-sous-les-Côtes dans la Meuse,  à Noirémont dans l'Oise , à Coupru, dans l'Aisne
60 % ou près de 60 % à Lanches-Saint-Hilaire, à Fresnes sur Escaut, à Annequin !
Etc., etc.

 Ces 70 % pour le FN doivent être mis en rapport avec les très hauts scores du Parti socialiste dans certains arrondissements de Paris, en Seine Saint Denis, et d’une manière générale en l'atrocement mal nommée Île de France, avec ses villes à très haute densité immigrée.
Là, partout, le PS arrive en tête, tout au rebours des résultats nationaux.

 Le vote FN n'est pas un vote bourgeois.
Il est un vote de défense identitaire prolétaire de souche.
 Le vote PS n'est pas un vote ouvrier.
Il est un vote de défense identitaire immigré.

 Quel français véritable pourrait porter sa voix aux Hollande Valls Cazeneuve, Taubira, Fabius Belkacem, Tourraine et toute la Clique ?
A leur politique de Mort, nationale, sociale, morale ?
Seuls le Gros Argent et ses valets, politiciens et journaputes, la Caste en un mot, devraient allègrement s'en aller urner pour le Parti Sybarite, Sicaire et Sioniste !

Mais cette Caste possède une base sociale, un appui populaire.
Elle s'est attaché au fil des années, par les prébendes, par la préférence et l’impunité, un autre peuple pour mieux fouler au pied tout ce qui fonde notre pays comme nation souveraine.
 Et ce peuple idoine n'est pas le français de souche.
Voter massivement PS aujourd'hui, est l'acte le plus radicalement étranger à la France;  il manifeste l'extériorité d'une nature, bien davantage que n'importe quelle boucherie, n'importe quelle idolâtrie, n'importe quelle vêture.
Félix Lechat

mardi 8 décembre 2015

Quelques enseignements colo-électoraux -1-

J'ai choisi cet intitulé non pour faire farce, mais parce que la farce électorale sert aussi à prendre la température d'un peuple. C'est là son moindre désagrément.

 Or donc le fâchisme est arrivé en tête de liste.
 J'ai moi-même tenté d'apporter modestement ma petite pierre au Bunker, sous la forme d'un vaste bulletin à introduire tant bien que mal dans une enveloppe bleue microscopique.

 Dans mon arrondissement, sur 100 types, seuls 7 ont urné comme moi, 40 ont préféré voter socialiste, 14 écolo, et 9 F. de Gauche.
 Quand je vous aurai dit que c'est l'arrondissement en lequel ont eu lieu les Carnages, vous seriez en droit de vous dire à votre tour que le pouvoir a bien fait de les laisser saigner.
Du point de vue de son intérêt, il aurait fallu en saigner davantage, un peu partout, mais si les apprentis djihadistes ne manquent pas, les « officiers traitants » ne sont pas légion, l'enquête parlementaire qui suivit l'Affaire Merah en 2013, nous ayant révélé, entre autres choses, « les moyens dérisoires » dont disposaient les services idoines.

Quoi qu'il en soit, une fois de plus pARIS vote à l'envers de l'ex France. Dont le seul espoir, légal, d'échouer la Pègre au pouvoir reste la Marine anti-Voile, qui donne des vapeurs aux journalopes.
On ne peut donc que se féliciter de cette vague marine.

Mais il convient de relativiser les résultats. Tous les résultats. En les jaugeant à l'aune de l'Abstention.
Qui, une fois encore, a été massive pour ce premier tour des élections régionales.
Je m’étais déjà exprimé sur le sens a donner a l'abstention, en tant que phénomène, lors des Européennes de l'année passée. Vous pourrez lire ou relire en cliquant sur ce tronçon-ci. 

Chiffres officiels de participation du ministère de l’intérieur
 Abstentions : 50,02 % des inscrits.
 Blancs : 1,19 % des inscrits.
 Nuls : 0,80 % des inscrits.
 Ce qui revient à 52% des inscrits à peu près.
 Mais dans l'Abstention il faut aussi compter les « non inscrits », ces gens qui ne se sont inscrits sur aucune liste électorale. Ils représentent pourtant plus de 6 millions d'électeurs potentiels.

Il faut reporter les résultats à cette donnée fondamentale (clic sur graphic)



Ainsi en Ex-France sur 100 types (mâle, femelle, ni l'un ni l'autre ou les deux), en âge et en état d'urner :

12 ont voté FN
11 LR
10 PS

Telle est la réalité.