mardi 18 mars 2014

Echafaud d'Ukraine




Au loin l'Ukraine se disloque
Me faut-il chanter ce malheur
Comme un chantre amer amerloque
Qui réserve à l'OTAN ses fleurs ?

Dès lors je devins un fantôme
Errant dans le camp de la Mort
Est-ce ainsi que meurent les hommes
Et les femmes iront aux plus forts.

Sous les chemtrails niant le bleu
Ne reste plus qu'un Jaune pâle
L'OR ? Oui le vil métal parbleu
Qui corrompt l'âme jusqu'au râle.

Adieu Luba la partisane
Pendue au gibet de la Mort
La bergère, la paysanne
Courtisane d'Holodomor !

Où est Luba aux cheveux d'or ?
Le con rasé de cette esclave
Du Magyar et Pornocrator
Enrichis du sexe des Slaves,

Demain on le fera Femène
De la femelliste Gestapo !
OTAN-Staatspolizei Gehenne
Et ton armure toujours ta peau.
....

Plus tard je devins un fantôme
Errant dans le camp de la Mort
Est-ce ainsi que vivent les hommes
Et les femmes iront aux plus morts.


Félix Lechat

10 commentaires:

orfeenix a dit…

Comme tout le monde s' entend pour diffamer Poutine, et pendant ce temps on pressent le pape pour le prix Nobel de la paix, bientôt les femen seront prêtresses et les femmes n' iront ni aux forts , ni aux morts ni aux porcs mais aux truies.

Franck Ferdinand a dit…

C'est très beau. Est-ce que le Magyar fait référence à quelqu'un de précis ?

franckferdinand a dit…

Soros peut-être ?

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

davantage que quelqu'un...quelque-chose

Franck Ferdinand a dit…

Qué couilloune je suis, on me dit "y a un Magyar", alors moi je me dis "bah c'est qui le Magyar ?", mais le poète il est plus malin que ça, c'est plus que qui, c'estquéquchose... Malin l'artiste !

Anonyme a dit…

Le poème est beau, il est comme un baume avec lequel on titille une blessure mortelle. Oui, les faits sont coriaces à rendre aphone les âmes sensibles. La bêtise au sommet y veille et s’entêtent comme pour prouver que la bêtise ne tue pas, alors qu’elle tue plus que n’importe quoi.
Le scarabée.

Anonyme a dit…

Tradition & modernité sont des faces opposées. Si elles sont opposées, elles sont identiques dans leur essence.

Par conséquent c'est un faux débat.

Il n'y a rien de secret qui ne doive être connu :

& je fuis, persécuté avec la haine de mes semblables.

Car je le dis une église pauvre pour les pauvres profite aux riches.

& un athée est l'opposé du chrétien & donc son semblable.

Ce n'est pas moi qui parle alors qui est ce ?

Voler un voleur est un crime ?

Anonyme a dit…

Finalement je vous envie, vous avez de la chance.

Tu veux connaitre le nom de mon dieu ? La peur.

Suis mon chemin & ta famille te reniera, tes amis t'ignoreront & les humains te haïront.

Tu ne te marieras pas car les femmes t'aimeront trop, les hommes te battront pour la même raison, les juges te poursuivront, de toit tu n'auras pas.

Tu ne seras rien & tu devras faire le plus dur. & si tu échoues, le ciel te punira plus durement que les autres.

Ca fait peur. & J'ai peur.

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

c'est beau; de quiès ?

Anonyme a dit…

Vu de l'extérieur certainement.

Comme je devrai déjà être mort ou en prison, je vais te donner un lien sur la tradition & la modernité.

Si j'arrive à m'en tirer je l'enlèverai, sinon c'est que j'ai échoué. 48 heures pour sauver sa peau qu'on joue depuis des années, on devient indifférent au jugement des autres, pas à la chaleur :

https://docs.google.com/file/d/0B9iZOTWX7BoZUEVaZEV0TENrSVk/edit?pli=1

Si je pars entier de ce pays maudit, ce sera tout bénéfice, quand tu n'as plus rien, reste la vie, déjà ça :

A force on apprend la simplicité, tout ce qui compte ici bas. Avec l'humilité.

http://www.youtube.com/watch?v=u_F2lQ36o04

Bonne lecture !