mardi 17 décembre 2013

siccitatem


Décembre au goût de cendres, O Christ m'ait en pitié
Filius Dei vivi, ut salvum qui venit !
Que par le chant du coq, je ne sais plus prier
Le bonheur ! Ad matutinum au Christus venit ;

Qui sait Nativité, l'aura, foi, reverdi
Ma vieille foi cet encore Minuit, mardi ;
Maudit ôté d'exil comme de son linceul : 
Si Dieu m'avait pitié car nul n'est aussi seul.

13 commentaires:

orfeenix a dit…

C' est très beau.Souffrir de ne plus aimer c' est aimer encore, je ne cesserai jamais de voir en vous un homme de foi.

Aldébaran a dit…

Sol lucet omnibus l'abbé.
La solitude est un sentiment qui m'échappe tant nous sommes liés, moi qui suis pourtant un solitaire de l'extrême ...

Aldébaran a dit…

J'ajoute que votre "notre père" vaut bien plus que celui du mystificateur Saul de Tarse, Dit Saint Paul, qui à aucun moment ne fut emprunt de remords par rapport à ses crimes post catholiques, mais pourtant suivi par ceux là même qui perdurèrent dans sa doxa pharisienne, et qui se réclame de la flamme de la vérité ... Si possible par le Rituel dénoncé par jésus ..;
Mais que dire de ces virtuels tueurs de francs macs et autres galleux prêt à déféquer sur ce qui échappe à leur conscience ... Conscience si bien construite et qui à compris que depuis un certain Lavoisier tout n'est que transformation ! Les mêmes dénoncent les mêmes. Sortons de ce jeu !
Comme mon copain fanc mac qui fait des conf à Montréal sur l'humanisme et que des galleux voudraient tuer à coup de sperme de la gueule au nom de l'aryanité. Voici notre humanité, si conne et si proche du précipice ... Cela s'appelle de l'Entropie et c'est sans appel !

orfeenix a dit…

Aldébaran, vous blasphémez.

Aldébaran a dit…

Et vous Orfeenix,vous êtes remarquable ..
Oui Orfeenix, je blasphème, mais les cathos ont dégoutté tant de frères du christianisme, à valider l'injustice sociale comme ils l'ont fait des siècles durant, et puis j'ai toujours du mal spirituellement à écouter le prêtre lors des messes mortuaires nous expliquer que ma grand mère allait rejoindre mon grand père pour l'éternité au paradis... Pov' Mamie ... Au secours ... Si le prêtre pouvait au moins lire le livre des morts Tibétains .. Et s'ouvrir un peu l'esprit ... Mais Non, c'est le Diable ! ..Autodafé catho .. Je reste interrogatif sur le message cathos qui est fait à partir d'un dieu intolérant en citant Jésus là et ou ça leur chante ...

esprit-i-monde a dit…

L'église... son manque de virilité... ce qui m'en a détourné.

Anonyme a dit…

A l'Abbé Thymon de Quimonte.
Bien bel épithalame.

Vous n'êtes pas seul.

Belle peinture par Zurbaran de Fr. d'Assise recueilli qui tient entre ses mains une tête de mort.
Et cette belle poésie de Théophile Gautier (les moines)

http://www.mta.ca/faculty/arts-letters/mll/french/gautier/textes/espana/poems/zurbaran.htm

Jamais il n'est plus beau à dire le comble du bonheur ou le fond du désespoir.

Je.. (qui prend souvent la parole dans cette série de poésies brèves..)

Anonyme a dit…

Sans vous flatter encore Orfeenix, il faut reconnaître que vous avez souvent raison.

Peut-être que comme Zurbaran nul ne sait mieux que l'Abbé les mystères de ces âmes désolées par l'excès de la foi.

Je vous souhaite un joyeux Noël et vous embrasse.

Al Namir a dit…

La foi monte et descends , elle amène à la lumière de la compréhension de la science et on ne peut y accéder qu'avec la prière .

orfeenix a dit…

Je vous embrasse aussi ma chère Lili, tous mes voeux de sérénité telle que vous la connaissez déjà.

Brebis Gall a dit…

Euh...je peux ?

Anonyme a dit…

Sérénité ! une vertu que je n'ai pas et qui
s'éternise à venir.

Anonyme a dit…

Brebis Gall
Euh... bééééé ! :)