dimanche 28 octobre 2012

Vient de sortir

En vente sur KontreKulture...
 Avec une préface de l'abbé Tymon de Quimonte.
 
Ce recueil contient aussi :
 
 
 
avec une superbe encre originale d'Ibara
 
**
*

 
Dédié à Orfeenix,
Que je tiens à remercier pour son commentaire, et d’autant plus touché que nonobstant les dissemblances que la foire d’empoigne mondaine pourrait placer entre les êtres, l’amour de la poésie est un signe natal, invisible, et qui les lie.


Sans doute je ne suis pas en train de prétendre qu’un ministre  « poète » ( l’accolement de ces deux termes provoque incontinent l’hilarité n‘est-il pas ? ) trouverait mon indulgence, par je ne sais quel sentiment élusif de fraternité. Foutre non comme dirait Hebert ! Je préférai toujours un exploité fut-il mal dégrossi à un exploiteur…élégiaque.
Mais nous avons la chance de vivre dans un monde où Saint-John Perse ne se peut plus. L’époque est aux lourds pas aux Saints Léger.

Tout cela pour avertir qu’ il y a dans la préface de l’abbé une remarque misogyne, trop définitive : « 
Quand existait encore La Poésie, il ny eut jamais de femmes poètes. Cest une impossibilité ontologique. Baudelaire a tout dit sur le sujet « La femme est naturelle Aussi est-elle toujours vulgaire, c'est-à-dire le contraire du Dandy », et je voulais dire publiquement à l'auteur de Galatéerato de passer outre, l’abbé focalisait sur l’affaire Louise Labé, et puis sa détestation de l’époque en laquelle nous sommes engluée, le conduisant quelquefois, ainsi que moi-même, à des généralisations peut-être excessives.
félix lechat


15 commentaires:

orfeenix a dit…

Merci! Je suis très sensible à votre poésie " gothique flamboyant",je vais attendre ce recueil avec plus d' impatience que les autres!

L'abbé Tymon de Quimonte a dit…

merci chère amie, je suis moi si sensible à votre commentaire que je m'en vais vous remercier "en public"...

orfeenix a dit…

Une preuve supplémentaire de l' élégance du pseudo misogyne que vous êtes,merci pour cette dédicace, elle fait ma fierté! Le plus curieux est que j' ai été élevée par un prêtre libanais qui m' a convaincue que les femmes n' ont pas une force créatrice, celle ci étant concentrée sur leur capacité à donner la vie, et qu' elles ne peuvent être que des imitatrices, les rares contre exemples ont souvent une personnalité masculine contre nature.Aucun bémol ne m' empêchera donc de savourer à juste titre votre poésie, fruit d' une sensibilité comme on n' en fait plus et nourrie de constats lucides et actuels.

Anonyme a dit…

Magnifique hommage rendu par Orfeenix à votre égard. Celui ci est mérité. En tout cas je suis très heureux qu'une de mes modestes créations illustre une de vos superbes poésies.
Bien fraternellement,
Ibara

Antan a dit…

Orfeenix, vous fûtes enlevée par un prêtre libanais qui ôtait tout force créative aux femmes !
Mais, si les femmes n'ont pas de force créatrice, d'où est donc venu ce fichu prêtre ... li pas né tout seul.
Et si le naturel, la femme, est vulgaire, alors l'homme ne serait ni naturel ni surnaturel.
C'est bien ennuyeux tout ça Charles. Non ?

orfeenix a dit…

Elevée, pas enlevée! Citez moi une artiste originale qui ne se soit pas glissée dans un courant préexistant!

Antan a dit…

@Orfeenix
Une artiste originale : Barbara.
Un artiste original : Ferré.
On ne peut pas être original en copiant.

Oui, "élevée". C'est parce que je trouvais "enlevée" plus romantique.
Comme pour les Sabines.
Tant mieux pour les Sabins.

esprit-i-monde a dit…

...(tout écrit devraient être par honnêteté d'office entre parenthèse).
Tout ce qui se fait hors nature, n'est que second rôle d'une triste description d'existence.

hors sujet, sans doute.

esprit-i-monde a dit…

Quand je regarde la télé... j'ai l'impression de me trouver dans une camisole de force.

orfeenix a dit…

Barbara est une interprète originale et une femme exceptionnelle, mais qui n' a pas lancé de courant,les novateurs ne sont pas des novatrices.
Nocif, mais non bien sur, ce sont tous les autres qui sont fous.
En attendant la plume de notre Felix est inimitable, je le sais, c' est mon métier.

orfeenix a dit…

Cher Antan, sur ce coup là, c' est vousqui digressez...

Antan a dit…

Chère Orfeenix,
Comme ce billet par Félix vous était destiné j'ai cru pouvoir ajouter une brève "digression" à votre intention.
Hé! bien non vilain Antan, fallait pas!

orfeenix a dit…

Je vous souris. Que pensez vous des poèmes de notre hôte?

Antan a dit…

Et vous-mêmes ?

Antan a dit…

Je n'ai pas écrit "Et vous mêmes ?"
C'est un usurpateur d'alias hélas.

@Orfeenix,
Merci pour votre sourire.
Pour les poèmes de notre hôte, je les imprime et les garde.
C'est dire!