vendredi 27 novembre 2009

Rosy-la-Cochonne a de petits nerfs

On s'en souvient, Cachalot-Ministre s'est fait injecter à travers la couenne de l'eau distillée dans un gymnase.
Mais ce que nous ignorions, et qui est bien plus grave, c'est précisément ce que le CV officiel de Son Enflure, sur le site du ministère de la Santé dissimule.
Et que fakirpresse.info , site de Radio-fakir, justement révèle.
Ainsi que son ancien CV (document joint) lorsqu'elle était au Parlement européen en 2004, qui mentionnait, d'entrée, dessous Activité professionnelle : « Déléguée à l'information médicale - laboratoires ICI Pharma - de 1969 à 1976. Chargée des Relations Publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989. »

Pourquoi le ministère de la Santé sur le CV officiel de lA ministre fait-il l'impasse sur ces douze années de mercenariat au service de grands labos pharmaceutiques ?
Hein, pourquoi ?
Et pas n'importe lesquels labos : ICI Pharma par exemple, c'est le laboratoire pharmaceutique Astra Zaneca, au sujet duquel on peut apprendre sur le site pharmactua.com ceci : "Astra Zeneca développe un nouveau vaccin pour le virus H1N1 : 200 millions de doses sous forme de spray nasal, un marché de 2,3 milliards pour le groupe. "
Tiens donc !

La fameuse Radio-Fakir était présente le jour de la vaccination porcine.
Parmi les caquetages insipides, le derviche réussit cet exploit de faire tourner en bourrique la truie. (Et une truie qui tourne bourrique ça fait laie et ça rue dans les brancards.)
Or donc, auparavant, le Cachelot minaudait devant sa cour de bécasses ébaudies et ébaubies.
Le niveau des questions ne dépassait pas les mondanités convenues, n'est ce pas très chère, ça n'fait pas trop mal là, madâââme LA Ministre ?
Au milieu de ce brouhaha inepte le Fakir planta son clou :
-" Madame Bachelot, est ce que c'est vrai que vous avez été porte-parole pendant douze ans de deux laboratoires pharmaceutiques ? "
Son sourire aussitôt, s'efface de sa hure :
"Ah, écoutez...ah écoutez, c'est absolument, écoutez, vraiment, cette accusation est abso.. absolu, absolument, répugnante" bégaya, outrée, l'Outre pleine de fiel.
- Mais c'était bien Ici pharma et Soguipharm ? insista impitoyabement, le pugnace Fakir.
Là elle s'est carrément fâchée, passant du rose cochonne au rouge sang-de-goret :
« Pendant 6 ans j'ai travaillé dans un laboratoire pharmaceutique comme visiteuse médicale à 1 000 francs par mois comme boulot de... comme boulot de... de... de... d'étudiante, pendant 6 ans, c'est comme, c'est comme si, c'est comme si vous, c'est comme si vous disiez aux jeunes gens qui travaillent chez Mac Do à vendre des... des...des hamburgers qu'ils sont à la solde de l'industrie agro-alimentaire ! »
Illico presto, le tas de saindoux soulevée par l'indignation bondit vers une porte dérobée, suivie de près par ses 45 gros bras.
Je laisse à penser quel tohu-bohu chez les dindes du poulailler.
Le Fakir manqua de peu de se faire déturbanner et empaler dessus sa planche à clous.

En attendant, cinq ans comme "Chargée des Relations Publiques chez Soguipharm", c'est autre chose que vendre des mac-do, quoi que l'on en ait.
Chargée des relations publiques, ça veut dire lobbyiste si on tient absolument à parler franglais, ou serviteur à gage, mercenaire, stipendiée des labos, en french.
C'est pas moi qui le dit, c'est Edouard Bernays, un fondateur historique du "métier"très honorable de"lobbyiste", et qui déclara: "on hésitait entre le mot de propagandiste mais ça la foutait mal, donc on a inventé relations publiques".
De la sale propagande mercantile donc, auprès des élus pour solliciter des positions privilégiées, des lois, des prébendes, au service des intérêts bien compris de l'industrie ad hoc.

On me dira, c'est accuser sans preuves suffisantes.
Je répondrai que la preuve justement, c'est le Cétacé qui l'a fourni.
Par son manque de sang froid, ses balbutiements et sa fuite éperdue.
Sans doute il convient de faire la part de la capacité minuscule à supporter la contradiction chez ces dames.
Quiconque a un peu vécu, sait que si la femme a le coeur dur en revanche ses nerfs sont fragiles.
Mais on ne conçoit pas qu'un politique digne de ce nom ne susse, n'apprisse, ne fût pas dressé à prévoir l'adversité, la mettre à distance, l'éluder etc..
Avant la gynécocratie, politicien c'était un vrai métier.
Un politicard digne de ce nom, sans se départir de son sourire, aurait répondu du tac au tac : vous savez, porte-parole, n'est ce pas, c'est un bien grand mot pour une modeste visiteuse médicale etc...
Et si l'interlocuteur insiste, lui sortir la tirade du mac-do...
Puis passer aux autres "questions" complaisantes de la stringuaille.
Mais perdre ainsi son sang froid de boudin, constitue un aveu.
De plus le Fakir n'a jamais dit, sa question n'insinuait nullement, qu'elle fut à la solde des grands labos. C'est elle qui l'a dit !
Voilà les intérêts que sert toujours cette immonde baleine: ceux du lobby pharmaceutique, qui pour faire du profit veut instiller ses saloperies de poisons dans nos veines.
Mais qu'attendre d'autre de ce gouvernement de crapules au service du gros argent.
félix le chat

2 commentaires:

Monsieur Aponaute a dit…

Absolument pas d'accord. Je partage vos vues sur les charmes de Miss Piggy, mais on peut avoir été en cheville avec des labos sans être corrompu...

Regardez plutôt une télévision vraiment indépendante pour vous informer !

wat.tv/anbc

et plus particulièrement cette édition consacrée à Roselyne

http://www.wat.tv/video/bachelot-demission-1ytp5_1m9qv_.html

Fañch Ar Ruz a dit…

Hum... c'est franchement pas respectueux d'utiliser un dessin, de le modifier sans l'accord de l'auteur et sans prendre connaissance des droits d'utilisation de ce dernier...
Pour moi c'est du parfait mépris pour le travail des dessinateurs. C'est d'autant plus bête que ce dessin est sous licence Creative Commons: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/ et qu'en prenant juste le temps de me le demander j'aurais sans doute dit OK...
Mais la moindre des choses est de SOURCER un dessin (ou une photo)au lieu d'effacer la signature !

C'est d'ailleurs gonflé de la part de quelqu'un qui écrit sur ce même blog, à propos de ses propres articles:
"Mes articles ne peuvent être reproduits qu'avec mon accord et à condition d'y apposer ma griffe et d'insérer le lien."

Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Donc merci, soit de virer le dessin, soit de rétablir ma signature et le lien vers le dessin original: http://blog.fanch-bd.com/index.php?2008/04/15/324-solidarite-nationale-la-methode-bachelot