samedi 17 janvier 2009

Louftallah est grand et Larebière est son prophète















Tout homme, en début de carrière, n'importe laquelle, doit choisir entre être un Soral ou un Larebière.
Et pas seulement parce que Soral s'appelle vraiment Soral au lieu que Larebière est un nom d'emprunt.
Si, à l'instar de l'antique esthéticienne Mullmann qui se fait appeler comiquement Madame de Fontenay, Monsieur Loutfallah a lui aussi choisi un pseudonyme fleurant bon l'ancienne France, cela tendrait à prouver son amour pour la ci-devant France. Nous n'y trouvons rien à redire. Bien au contraire.
Que Monsieur Larebière ou Louftallah, comme on voudra, n'aille pas encore écrire comme il l'écrivit d'un Alain Soral qui aurait selon lui  : "vite intégré les réflexes d’une certaine extrême droite, celle de la mouvance néo-nazie" que l'on  "a préféré me faire un procès en francité comme (pardon pour le cliché) aux « heures les plus sombres de notre histoire ». Encore une chance qu’il ne soit pas au pouvoir : j’aurais sans doute été convoqué et sommé de produire un certificat d’aryanité sous peine d’être interdit d’exercer ma profession et, qui sait, déchu de la nationalité française."
Cliché avoué cliché pardonné.

Or donc, disions nous, tout homme, en début de carrière, doit choisir d'emblée, entre recevoir des coups de trique avec Soral ou donner des coups d'encensoir avec Larebière, entre des positions d'avant-garde ou des léchages d'arrière-train.
Ce dernier, sur Radio-Courtoisie, ce jour à 13h 30, vient de chercher une querelle d'allemand (vous voyez, nous ne disons pas que vous êtes un Levantin) à Alain Soral, au prétexte de sa participation, de la participation de l'association Égalité & Réconciliation qu'il préside, aux manifestations contre la boucherie caschère à Gaza.
Ce n'est pas que M. Louftallah-Larebière ne prenne pas parti pour les victimes dans un conflit qui nous paraît le plus sujet à caution. 
Ce n'est pas non plus cette aversion de boutiquier inquiet pour sa boutique qu'il a, devant ces manifestations de l'indignation humaine de la barbarie israélienne, qui ne sont a ses yeux de bourgeois, que des chienlits qui pourraient casser des vitrines
Mais ce que Monsieur Louftallah n'a pas le droit de dire c'est qu'il aurait vu flotter au vent d'Allah parmi divers drapeaux de bougnoules, l'Etendard de L'Arabie Saoudite.

Il est louf Tallah.  Il faut changer de lunettes ou cesser de raconter n'importe quoi.
Les gros loukoums saoudiens, comme monsieur Larebière, sont dans l'autre camp.
Je ne dis pas que Louftallah est un gros loukoum, je dis que monsieur Larebière est dans le camp les louckoums.
Riyad finance les opérations, Riyad aide Tsahal, Riyad débourse des sommes gigantesques pour écraser les palestiniens.
La dynastie des Gorets Saoudiens sait qu’elle doit anéantir toute alternative sunnite au Proche-Orient pour se maintenir au pouvoir. C’est pourquoi elle a fait le choix du sionisme musulman.

Monsieur Larebière a le droit de faire parti comme les médias, exactement à la manière des médias, de ceux qui renvoient tireur de Roquette et Pilotes de F16 dos à dos.
Il a le droit de feindre de penser qu'il y a commensurabilité, qu'il y a un rapport de force proportionné entre des armes DIME et des cailloux.
Il a le droit, tout comme les journalistes Français, de prendre ses arguments directement dans les poubelles de Tsahal. Mais ce que Monsieur Louftallah et Madame Larebière n'ont pas le droit de faire, c'est de travestir cette soumission, cette lâcheté, par une posture d'indépendance de nationaliste français dans son pré carré.

Cette guerre ne nous concernerait en rien ?
D'abord, ça n'est pas un guerre, hein mes petites journalistes. Il faudrait apprendre un peu ce que c'est qu'une guerre. Ou alors il faut ajouter d'extermination, comme pour les camps Nazis. Il faut toujours dire d'extermination pour les camps nazis, Monsieur Larebière sait ça.
-C'est une expédition de police avec les moyens d'une guerre, exterminant par des attaques aériennes de F16, des barrages d'artillerie par mer et terre, une population civile affamée, enfermée, qui n'a nulle part où aller, coincée dans un piège mortel comme dans un camp d'extermine à Sion.
N'est ce pas traiter les Palestiniens comme des sous-hommes, de nouveaux Untermenschen que ces tracts lâchés par des avions annonçant que les bombardements vont être encore plus meurtriers, alors que la population de Gaza ne peut pas s’enfuir, que toutes les issues sont fermées, qu’il n’y a plus qu’à attendre la mort dans un enclos, dans le noir?
Ce genre de plaisanterie ne rappelle-t-elle pas à Monsieur Larebière si prompt à vilipender les heures les plus sombres un certain humour ?

Mais ce qui ne va plus du tout, le plus écoeurant, ce qui m'a dicté le ton de ce mot, c'est d'avoir entendu dans le poste, Monsieur Louftallah accuser Soral de servilité femelle.
Ces prises de positions pro-palestiniennes ne seraient qu'une inclination femelle pour la force, vouloir par faiblesse intime se rallier au côté obscur de la force.
Qu'il est répugnant d'entendre quelqu'un affirmer que c'est du côté des palestiniens que se trouverait la Force ! Et pas seulement pour Gaza mais ici même, en ex-france ! En l'an de disgrâce sarkozienne deux mille neuf ! De quel côté est le Prezydent ? Le Pouvoir d'Etat ?  En ce moment même le gouvernement Kouchner couché devant les désidératas des suppôts du Consistoire ne nous concocte-t-il pas  un pénultième plan de lutte contre un soi-disant Antisémitisme renaissant.

Je veux bien que l'on ait toutes les opinions que l'on veut.
Je veux bien que l'on rampe, puisque la reptation devant une puissance étrangère, qui avait trouvé en quelque sorte sa forme classique avec le gouvernement de Vichy, est devenue décidement en ex-france la seule manière d'avancer vers les honneurs, le pouvoir, les femmes et l'argent. Ou même de conserver sa tranquillité.
Je veux bien qu'on devienne lâche puisque la lâcheté est ce seul chemin. Mais je n'admet pas qu'un lâche traite un homme courageux de lâche.
Je veux bien que l'on ne supporte que l'eau minérale mais qu'on ne traite pas un amateur de vin nouveau et d'alcools plus forts, d'hépatique amateur d'eau de Vichy.

Derrière tout ça se profile l'artificielle idéologie de la guerre des civilisations.
Pour rallier ces bourgeois et petits-bourgeois de la droite nationale, qui ont votés, qui ont élus, qui ont permis par leur connerie immarcescile, que se pavane, en faisant des grimaces, sous les portrait de Bonaparte et de Richelieu, un vulgaire agent américain, l'argument subliminal c'est que l'Invasion Musulmane étant avérée, quiconque s'indigne des atrocités perpétrées par l'état hébreux fait le lit de l'islamisation de la france.
Il faut donc être au minimum neutre, quand on se respecte encore un peu pour ne pas applaudir bruyemment.
Cette neutralité bienveillante, c'est ce qu'attendent de nous les bouchers cashères. Ils ne nous demandent pas de venir écouter les jolies chansons d'Enrico Machias avec eux. Ils veulent juste qu'on ferme notre gueule.
Dans le système Loutfallah-Larebière l'Islam serait l'ennemi principal, qui menacerait de ruine notre Vieille Europe.
Pas ceux qui ont institué,  favorisé et excité contre nous l'immigration africaine.
Du coup monsieur Louftallah chasse Soral du camp national. (On aura tout vu.)
Monsieur Louftallah voudrait nous faire croire qu'il s'agirait d'une question de communautés.
Les centaines de milliers de manifestants qui ont déferlé dans les rues, de Ramalallah à Paris, de Londres au Caire, de Caracas à Tel Aviv même, prouvent qu'il s'agit non de question communautaires mais d'une question d'humanité.
Monsieur Louftallah ignorerait-il, que la même volonté de puissance qui s'exprime à Gaza par les bombes aux phosphores et à l'uranium appauvri, s'exprime en ex-France par l'apologie du métissage, la féminisation, et la préférence étrangère sous couvert de discrimination positive.
Jusqu'à plus ample informé les meilleurs, les vrais défenseurs des valeurs de ce camp du Bien, c'est Charlie-Hebdo, c'est Madame Bruni, Alexandre Adler, André Glucksmann, BHL, Julien Dray, Yvan Rioufol, l'im-Monde, France Culture et Télérama.
Les "valeurs"réelles, actuelles, vivantes, de l'Occident c'est le String, la Gay Pride, la Capote, le Fric, le Cul, la Télé, le Mariage des sodomites, les Clébards chieurs, la Repentance, les Téléphones portables et le Métissage laïque et obligatoire.
Je ne dis pas que se sont les valeurs de Monsieur Larebière, on ne décide pas de s'appeller Larebière quand on a ces valeurs, je dis que se sont les valeurs imposées par ceux qui exterminent physiquement les palestiniens, qui les servent à nous liquider spirituellement.
Monsieur Larebière ne va jamais au cinéma ?

On a le droit de vouloir être de la police supplémentaire. C'est une vocation. Et je dirais que c'est aussi un métier. C'est un métier-bénévole, mais c'est un métier.
Hier supplétifs anti-communistes de l'Impérialisme, une certaine Droite Nationale a fait suffisamment ses preuves : en soutenant par exemple les Islamistes Afgans contre les Russes, les musulmans bosniaques contre les "Serbolchévicks", etc....
Mais, aujourd'hui, pour être choisis comme supplétifs anti-Islamistes des néo-cons sionistes, car telle est la sale besogne pour laquelle certains font des offres de services, il va falloir un petit peu plaire à Monsieur Obama.

La période qui s'ouvre par des massacres à Gaza- la Morte, est bien sombre.
Ce siècle n'a que neuf ans, et déjà une nuit de plomb durci tombe. Mais neuf ans, n'est ce pas l'âge courant à Gaza pour descendre dans la tombe ?
Et nous ici, serons nous mis en bière par les capitulards genre Larebière?
Félix Niesche

20 commentaires:

filledufeu a dit…

Cet article est un bijou que je porterai en diadème!

Nami a dit…

Bien dit,

Toujours les mêmes sionistes qui s'icnrustent partout, même chez les nationalistes, pour taper sur l'Islam.
Ca me fait penser à Zeymmour tient..
Grand Merci à Soral, je me demande ce qui lui donne envie de se battre comme ca, alors que tout le monde croirait que c'est peine perdu, l'ennemi parait trop puissant..

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Décidémment, il me faut nettoyer les fientes des philistines clabaudeuses ce matin...

Aurélien362 a dit…

Nami ne doit pas bien connaitre Eric Zemmour pour le traiter de sioniste, car il est le contraire, il est au contraire un nati communautariste et s'en est d'ailleurs violemment pris au CRIF pour ses prises de position pro israelienne...

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

@aurélien
oui il me semble aussi....

Dominique a dit…

Pour info Alain Soral s'appelle Alain Bonnet-Soral. Il a defalqué une partie de son nom lui aussi, tant que ce n'est pas son nom de baptême, ce n'est pas bien grave et dans son cas on comprend pourquoi, mais tout de même...

Dominique a dit…

Et comme vous semblez bien informé, quel est le nom famille de la mère du journaliste qui signe Larebière?

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

@Dominique
Oui je sais je sais...
J'ai écris ce billet, indigné, avec sur le feu l'émission de RC en train de mijoter.
Cô mon blog l'indique "Billet d'Humeur"...
Parfois injuste, exagéré...
Le choc notamment, si on vire la Chabrier, est un bon journal....

Anonyme a dit…

Dommage que tous les nationaux se tapent sur la gueule, on est déjà pas bien nombreux.

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

Bien d'accord mais comment s'entendre si l'on est divisé sur ce sujet fondamental...d'où tt le reste découle

Nami a dit…

Oui j'ai lu son papier c'est le moins qu'il puisse faire, mais sa critique est bien bien féblarde envers le CRIF, elle était nécéssaire pour ne pas le décrédibiliser...
Zemmour passe son temps dans l'émission de ruquier et sur Itélé à nous parler des ptits islamistes nombreux qui veulent la charia en France, ils nous parlent des ptits francais persécutés par des ptits arabes qui veulent leur imposer de ne pas manger du hralouf, les islamistes aussi qui se retrouvent chez le cabinet d'avocat de Karim Achoui et j'en passe..

Quand il est ensuite invité dans une émission de radio et que Soral apelle en direct le présentateur pour poser une question à Zemmour, et quelle question..
Pourquoi lorsqu'il traite du communautarisme, il ne parle jamais du communautarisme juifs, sioniste, des milices, bétar, ligue juive et autres, qui agressent en France?
Pourquoi n'en fait il pas un bouquin lui qui a choisi de passer son temps a parler du communautarisme?

Sa réponse:
Je ne suis pas au courant.

De qui se moque t-il ?
Pressé par le présentateur, qui insiste et qui à l'antenne lui dit qu'il a l'air mal à l'aise, et que lui était au courant comment lui le spécialiste Zemmour n'en sait rien..
Il finit par dire, Soral n'a qu'a faire un bouquin sur le sujet, lui n'a pas choisi ce sujet là.

l'abbé Tymon de Quimonte a dit…

J'ignorais tt cela.
Pas la TV.
Merci pour les infos.

Anonyme a dit…

Zemmour n'est pas sioniste, il l'a même écrit : "J’ai toujours été hostile à une certaine surexploitation de la mémoire du génocide juif, lors de ces dernières années ; je ne résume pas la seconde guerre mondiale à l’extermination des juifs ;j’étais défavorable au discours de Chirac sur le Vel d’Hiv,je l’ai dit et écrit (c’est bizarre, personne ne m’en parle, car si la France est coupable en 1940, et que Pétain incarne la France, de Gaulle n’est alors qu’un général rebelle !!! Je suis contre toute repentance, pour l’abolition de toutes les lois mémorielles, y compris la loi Gayssot. Je ne suis pas sioniste, car je fais partie de ce judaïsme israélite français, qui se sent chez lui en France, quelles que soient les vicissitudes des temps, depuis le Vème siècle, qui assume toute l’Histoire de France, et qui l’aime avec passion, grandeurs et turpitudes mêlées : disait Bonaparte."
Evitons de médire quand nous ne connaissons pas lune personne... autre chose : il ne diabolise en rien les arabes/musulmans (je suis musulman), et j'ai suivis le personnage... Je crois qu'il s'entend bien avec Soral, en tt cas ils ont a peu près les mêmes idées (dixit Soral himself).
Sinn magnifique article! tt le monde ferme les yeux sur ce quasi génocide, dégoût...

Anonyme a dit…

Génocide? Vous racontez n'importe quoi ! Probablement moins de 1000 morts, rapporté aux 2 millions d'habitants de la bande de Gaza... Il est où votre génocide?

lambda a dit…

Le terme de génocide n'a rien à voir avec le nombre de morts, il s'agit d'une volonté d'exterminer un peuple. C'est se qu'il se passe car les israéliens nient l'intégrité, le droit naturel et l'autodétermination des palestiniens. Ils les déportèrent et les enferment à Gaza ou derrière un mur d'apartheid en Cisjordanie afin de nier leur existence. On a souvent tendance a entendre par génocide, une chasse gardée, une exclusivité quasi VIP des juifs : victimes universelles et intouchables.
Dans la question juive, il ne s'agit pas de génocide mais de "tentative de génocide" en ce ses que malgré le nombre de mort, les juifs n'ont pas disparu. Il y a eu cependant une volonté génocidaire, mais partiellement réalisée.
En outre, si un attentat frappe la reine d'Angleterre mais qu'elle survit, doit on dire qu'il y a eu régicide même si elle est amputée à la suite de l'attaque? Évidement que non.
La même prudence sémantique doit être ici utilisée pour les palestiniens mais il y a bien aussi "tentative de génocide".
Du point de vue étymologique on comprend donc que c'est moins le nombre de mort que la dynamique systémique d'extermination qui caractérise la tentative de génocide.
Israël pleure ses enfants de Sdérot, affolés dans leurs appartements standing, jouant à la XBOX sur leur canapé en cuir pour oublier les alarmes des roquettes qui ont fait 10 morts en 5 ans, et se couchent le soir dans la pièce blindée de l'appartement type du sud d'Israël. On accuse alors les islamistes du Hamas de vouloir "exterminer" tous les juifs.
Les Gazaoui eux, ne peuvent oublier un blocus qui les affament, ils n'ont pas de XBOX,manque de combustible pour cuisiner, n'ont d'ailleurs pas de chambre anti bombardement, ils entèrrent leurs 400 enfants tués sous les bombes au phosphore blanc et ne se soucient plus pour eux car ils s'en remettent à Dieu.

Anonyme a dit…

Déjà j'ai dis "quasi-génocide", pas génocide, j'aurais dû préciser ma pensée : selon moi (mais je ne suis sûr de rien, comme tt le monde içi) c'est un "politocide",(le mot n'existe pas ds la langue française), ou l'extermination d'un peuple qui pose un problème politique. Mais ce terme est aussi un peu fort, ds tout les cas il n' y a aucun intérêt a trouver des mots pour désigner cela, ça ne changera rien...

monsterleaw a dit…

tres bon article. bonne continuation

xyr a dit…

lambda, je n'ai jamais vu un commentaire aussi incohérent de toute ma vie.

"Le terme de génocide n'a rien à voir avec le nombre de morts, il s'agit d'une volonté d'exterminer un peuple."

Ok. Israël a les moyens techniques d'exterminer réellement les habitants de Gaza. En ce moment il y a 1000 morts sur 2 millions. C'est donc qu'il n'y pas volonté génocidaire de la part d'Israël. CQFD.

"Dans la question juive, il ne s'agit pas de génocide mais de "tentative de génocide" "

Donc pour la Shoah ou les attaques actuelles de Tsahal, l'une ayant fait plusieurs millions de morts, l'autre 1000, on doit utiliser le même terme "tentative de génocide" ? Ok. On voit à quel point les mots retranscrivent la même réalité, en effet. Mais bon il n'y a pas tentative de génocide sur Gaza, sinon ça serait déjà fait. Hitler lui a vraiment essayé. Et ça s'est vu. Pas mal touché.

Maintenant l'incohérence :

"Israël pleure ses enfants de Sdérot, affolés dans leurs appartements standing, jouant à la XBOX sur leur canapé en cuir pour oublier les alarmes des roquettes qui ont fait 10 morts en 5 ans, et se couchent le soir dans la pièce blindée de l'appartement type du sud d'Israël. On accuse alors les islamistes du Hamas de vouloir "exterminer" tous les juifs."

On s'en fout que très peu de Juifs soient morts, puisque "Le terme de génocide n'a rien à voir avec le nombre de morts" comme tu l'as dit au début. Faudrait savoir.

Donc oui, Israël a le droit de considérer que le Hamas veut exterminer les Juifs, même si les moyens réduits de ce parti font qu'il y a peu de morts. Il y a tentative de génocide, comme tu dis.

Sinon pour la fin tu as raison. Les pauvres, ils n'ont pas de XBOX. On devrait leur en envoyer. L'occidentalisation, c'est ça qui est bon. N'est-ce pas ? Mais bon, ils n'en veulent pas. Et au fond ils ont raison, mais c'est un autre sujet.

Algerie Nouvelle a dit…

Il est difficile, dans la France actuelle, de trouver un intellectuel et un chef, tel qu'Alain Soral!
Le courage intellectuel se fait de plus en plus rare!